Didier Blonde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Didier Blonde
Description de cette image, également commentée ci-après
Didier Blonde au Festival Le Livre à Metz, le 24 avril 2016.
Naissance
Paris
Activité principale
écrivain
Distinctions

Prix Renaudot essai Prix Roland de Jouvenel de l'Académie Française

Prix Fantômas
Auteur
Langue d’écriture français
Genres
roman, nouvelle, essai

Didier Blonde, né en , à Paris, est un écrivain français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Didier Blonde est agrégé de Lettres Modernes.

Œuvre littéraire[modifier | modifier le code]

Dans des romans, des nouvelles, des essais ou des récits plus autobiographiques, Didier Blonde s'intéresse principalement aux héros masqués du roman populaire (Rocambole, Arsène Lupin, Fantômas), aux figurants ou aux acteurs oubliés du cinéma muet (Suzanne Grandais, Musidora, Ivan Mosjoukine). Dans un Paris peuplé de fantômes dont il dresse la cartographie, il se livre à des enquêtes quasi policières autour de figures de disparus – célèbres (Baudelaire), anonymes (L'Inconnue de la Seine) ou fictifs (les héros de romans parisiens). Motif récurrent de ses livres, l’adresse est le lieu privilégié de ses recherches où se croisent le réel et l’imaginaire. Il reçoit le Prix Renaudot de l'essai 2015 pour son livre Leïlah Mahi 1932 paru chez Gallimard[1],[2].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Gaz à tous les étages, nouvelles (éd. Orban, 1985)
  • Le Nom de l'inconnue, roman (éd. Deforges, 1988)
  • Les Voleurs de visages. Sur quelques cas troublants de changements d'identité : Rocambole, Arsène Lupin, Fantômas et Cie, essai (éd. Métailié, 1992) Prix Fantômas 1992
  • Faire le mort, roman (éd. Gallimard, 2001)
  • Baudelaire en passant, essai (éd. Gallimard, coll. « L'un et l'autre », 2003)
  • Les Fantômes du muet, essai (éd. Gallimard, coll. « L'un et l'autre », 2007)
  • Un Amour sans paroles [Suzanne Grandais], récit (éd. Gallimard, coll. « L'un et l'autre », 2009) Traduction en italien : Un amore senza parole (éd. Federico Tozzi, 2018)
  • Le Lieu du crime [petites proses sur des images du cinéma muet] (éd. La Pionnière, 2009)
  • Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature (éd. La Pionnière, 2010 ; nouvelle édition augmentée : 2012)
  • Carnet d'adresses, essai (éd. Gallimard, coll. « L'un et l'autre », 2010)
  • L'Inconnue de la Seine, roman (éd. Gallimard, 2012 [nouvelle édition de Le Nom de l'inconnue]), Prix Roland de Jouvenel de l'Académie Française 2013
  • L. M. (éd. La Pionnière, 2013, H.C., repris dans La Pionnière, revue no 4, mars 2014)
  • Leïlah Mahi 1932, enquête (éd. Gallimard, 2015), Prix Renaudot de l’essai 2015. Folio n°6386 (avec un "Post-scriptum inédit de l'auteur", 2017)
  • Le Figurant, roman (éd. Gallimard, 2018)
  • Cafés, etc. (éd. Mercure de France, 2019), Prix Georges Brassens 2019
  • Les Mariés de Sintra (éd. La Pionnière, 2019, HC)
  • Carnet d'adresses de quelques personnages fictifs de la littérature (éd. Gallimard, coll. « L'Arbalète », 2020)
Textes publiés en revue ou dans des ouvrages collectifs
  • « Arsène Lupin cryptonyme » in Quai Voltaire Revue Littéraire, no 2 (éd. Quai Voltaire, 1991)
  • « L'homme aux cent visages » in Nouvelle Revue des Études Fantômassiennes, n° 1 (éd. Joëlle Losfeld, 1993)
  • « Mes Mémoires d'Alexandre Dumas : Au nom du père » in Cahiers pour la littérature populaire, publication du Centre d'Études sur la Littérature Populaire, no 16, 1996
  • « Le Belphégor d'Henri Desfontaines » in Le Rocambole, Bulletin des Amis du Roman Populaire, no 7, 1999
  • « Portraits sans visage », programme de Demain la belle, spectacle musical de Bernard Thomas et Jérôme Savary, Opéra-Comique, janvier 2006
  • « Ces muets qui nous parlent », présentation du livret du coffret de DVD Gaumont Le Cinéma Premier : 1897-1913, vol. 1, Alice Guy, Louis Feuillade, Léonce Perret, 2008
  • « Mes Mémoires ou la naissance du nom » in Les Vies parallèles d'Alexandre Dumas, Revue des Sciences Humaines, no 290, 2008
  • « Les Vampires de Louis Feuillade : Une histoire de vamp en route vers le pire » in Crime et Châtiment, Hors-série Télérama, mars 2010
  • « Le Figurant », nouvelle, in Cinéma & Littérature 2, Le Grand Jeu (éd. De l'incidence, 2011)
  • « L'Abonné absent » in Cahier de l'Herne Modiano, dir. R. Guidée et M. Heck (éd. de L'Herne, Cahier no 98, janvier 2012)
  • « Pour Suzanne Grandais » in 1895 Revue d'histoire du cinéma, no 66, printemps 2012 http://1895.revues.org/4467
  • « Fantômas » in Dictionnaire des assassins et des meurtriers, dir. F. Angelier et S. Bou (éd. Calmann-Lévy, 2012)
  • « Supplément au Répertoire des domiciles parisiens de quelques personnages fictifs de la littérature » in La Pionnière, revue, no 1(janvier 2013), no 2 (mai 2013), no 3 (novembre 2013), no 4 (mars 2014), no 5 (septembre 2014),  no 6 (décembre 2014)
  • « L'Étoile de Mer : puissance des fantômes » in L'Étoile de Mer, Cahiers Robert Desnos, nouvelle série no 5, 2014. https://fr.calameo.com/read/004652003901dea963a4d
  • « Disparitions » [sur des photographies de Bernard Chevalier], in La Pionnière, revue, hors-série no 2, septembre 2014
  • « Leatrice Joy, une star d'un drôle de genre » in Positif no 644, octobre 2014 
  • « En attendant Joséphine… » in Cinéma, Premiers crimes (éd. Paris bibliothèques, 2015)
  • « Rachel, à la lumière rouge » in La Femelle du requin, n°47, 2017
  • « Les muets de Berlin n’ont pas fini de nous parler » (Libération-Next, 16 mars 2018)
  • « Louisa de Mornand », conférence pour le colloque « Proust et ses amis IV », 29 mai 2018 https://vimeo.com/273500014
  • « Fantôme de Perec » in La Femelle du requin, n°50, 2019 

Télévision[modifier | modifier le code]

  • Arsène de Lucien Dirat et Nathan Miller (La Sept ARTE, FRP, 2000)
  • Fantômas mène le bal de Thierry Thomas (Les Films d'ici, Martine Saada, ARTE France, 2008)

Radio[modifier | modifier le code]

Références critiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nelly Kaprièlian - Le Renaudot Essai à Didier Blonde », sur Les Inrocks (consulté le 5 novembre 2015)
  2. Jérôme Garcin, « Le prix Renaudot essai 2015 pour Leïlah Mahi, la belle inconnue de Didier Blonde », sur Bibliobs, (consulté le 4 novembre 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]