Didier Berberat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Didier Berberat
Illustration.
Photo officielle du conseiller aux Etats Didier Berberat (2007)
Fonctions
Conseiller aux États
En fonction depuis le
(9 ans, 11 mois et 1 jour)
Élection
Réélection
Législature 48e (2007-2011)
49e (2011-2015)
50e (2015-2019)
Prédécesseur Gisèle Ory
Conseiller national

(13 ans, 9 mois et 16 jours)
Législature 45e (1995-1999)
46e (1999-2003)
47e (2003-2007)
48e (2007-2011)
Député au Grand Conseil du canton de Neuchâtel

(6 ans et 7 mois)
Biographie
Date de naissance (62 ans)
Lieu de naissance La Chaux-de-Fonds
Nationalité Drapeau de la Suisse Suisse
Parti politique Parti socialiste suisse
Père Marcel Berberat

Didier Berberat, né le [1] à La Chaux-de-Fonds[1], est un avocat et homme politique suisse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Son père Marcel fut député socialiste au Grand Conseil neuchâtelois et président de ce parti sur le plan cantonal.

Originaire d'une famille jurassienne (Basse-Allaine), il obtient une licence en droit et le certificat universitaire de journalisme de l'Université de Neuchâtel, et devient l'assistant des professeurs Jean-François Aubert et Philippe Bois. Il est également titulaire du brevet d'avocat neuchâtelois.

Député socialiste au Grand Conseil de 1989 à 1995, il préside notamment la commission législative et demande la révision de la constitution cantonale, adoptée en septembre 2000.

Il est chancelier de la ville de La Chaux-de-Fonds de 1988 à 2000 puis conseiller communal de mai 2000 à mai 2010 chargé de l'instruction publique, des affaires sociales et de l'intégration (président du Conseil communal en 2005-2006 et en 2009-2010).

Il est élu au Conseil national en 1995, membre de la Commission de l'économie et des redevances. Il est membre de la délégation suisse auprès de l'Assemblée parlementaire de la Francophonie (APF) et président de la Commission de l'éducation, de la communication et des affaires culturelles et, à ce titre, membre du Bureau de l'APF. Il est élu tacitement au Conseil des États le en remplacement de Gisèle Ory, démissionnaire à la suite de son élection au Conseil d'État[2], puis réélu en 2011 et 2015. Il préside pour les années 2012 et 2013 la Commission de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie du Conseil des Etats et la Délégation suisse auprès de l'AELE et du Parlement européen. Durant de nombreuses années, Il préside la Commission de rédaction de l'Assemblée fédérale jusqu'en décembre 2015 et siége dans les Commissions judiciaire, de politique extérieure, de la science, de l'éducation et de la culture et de l'environnement, de l'aménagement du territoire et de l'énergie. Après avoir été vice-président du Conseil de l'Université de Neuchâtel depuis 2009, il en est le président depuis le 1er mai 2017. Depuis le 23 octobre 2013 au 15 mai 2017, il a également été Envoyé spécial de la Suisse pour le Sahel.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Biographie de Didier Berberat », sur le site web de l'Assemblée fédérale suisse. (réf. 13.02.2010)
  2. « Didier Berberat accède au Conseil des Etats, J.-A. Maire au National », sur Arcinfo.ch, (consulté le 10 août 2009)

Liens externes[modifier | modifier le code]