Dictons météorologiques

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Cumulus humilis sont favorables au vol à voile et au vol des rapaces.

Les dictons météorologiques sont un série de formules métaphoriques ou figurées tirées d'observations empiriques du climat et d'événements météorologiques. Ils servaient de méthode mnémotechnique pour prévoir à court ou moyen terme le temps avant le développement de la prévision météorologique par une méthode scientifique depuis la seconde moitié du XIXe siècle. Les paysans ont ainsi bâti au cours des siècles un corpus de savoir basé sur leur expérience et sur la transmission de bouche à oreille.

Les dictons météorologiques sont souvent incertains[1] et, lorsqu'ils se vérifient, valables que dans la région où ils sont nés. On citera par exemple l'existence d'un temps très clair. En Provence, un temps de Mistral engendre une luminosité importante qui est gage de beau temps. Cela est aussi vrai en montagne en hiver. Au-dessus de la couche d'inversion, l'ensoleillement est impressionnant et est lié à un temps anticyclonique. Par contre, on dit dans le Forez que si l'on voit le Mont Blanc c'est signe de pluie car la région est soumise au vent du Midi qui crée un effet de fœhn dans la région. Lorsque le vent tombe, la pluie arrive. Comme on le verra plus bas, certains dictons se contredisent tout en étant valables dans leur contexte.

Certains proverbes énoncent des vérités scientifiques qui sont parfaitement explicables avec nos connaissances actuelles. Le cas le plus célèbre concerne le ciel rouge le matin (pluie) ou le soir (beau temps) qui s'explique par la diffusion de Rayleigh. La plupart des proverbes liés aux nuages sont corrects et s'expliquent aisément. Certains proverbes concernant des dates données peuvent s'expliquer par les conditions macro-climatiques en la période donnée. Toutefois, il conviendra d'être prudent concernant la validité de ces proverbes de nos jours à cause du réchauffement climatique récent.

Dictons ayant trait aux nuages[modifier | modifier le code]

Altocumulus[modifier | modifier le code]

Ciel pommelé typique annonciateur de mauvais temps.

Les altocumulus sont des nuages de l'étage moyen qui annoncent souvent l'arrivée du mauvais temps. En particulier, les altocumulus stratiformis donnent au ciel un aspect moutonné et se transforment souvent en nimbostratus qui est un nuage de mauvais temps. Ainsi, un proverbe fort ancien[2] qui a été référencé au XVIIe siècle dit que « Ciel pommelé & femme fardée ne ſont pas de longue durée » (en français moderne: Ciel pommelé et femme fardée ne sont pas de longue durée).

Cirrus[modifier | modifier le code]

Les cirrus témoignent de l'arrivée (probable) de mauvais temps.

Un front chaud est annoncé par des cirrus qui s'épaississent se transforment en cirrostratus, altostratus et finalement se transforment en nimbostratus. Ainsi, le périodique L'ami des sciences dit: « Après un beau temps, les premiers signes dans le ciel d'un changement sont ordinairement des nuages blancs élevés »[3].

Un halo est annonciateur de pluie
Couronne autour de la lune

Un halo autour du soleil ou de la lune est causé par la réfraction des rayons lumineux par des cristaux de glace constituant les nuages élevés. En hiver, un halo autour du soleil peut être causé par une couche d'air glacial au niveau du sol. Des proverbes populaires traduisent cet état de fait:

  • «Lune encerclée; Pluie prochaine[4] ».
  • « Grand cercle autour de la lune; la pluie est près; Petit cercle autour de la lune; La pluie est loin[4] ».
  • « Quand un cercle se forme autour du soleil ou de la lune; Pluie prochaine[4] ».

Brouillards[modifier | modifier le code]

Un proverbe anglais qui ne s'applique pas à la France est le suivant:

  • « A summer fog for fair; A winter fog for rain. A fact most everywhere, In valley or on plain. »

(traduction «Brouillard d'été beau temps; brouillard d'hiver pluie. C'est un fait pratiquement partout, Dans les vallées ou en plaine »)

Ce proverbe dit qu'en été la formation de brouillards correspond à un temps anticyclonique et que les brouillards d'hiver sont des brouillards d'advection qui amènent une masse d'air humide de la mer vers la terre (voire des Grands lacs). Ce proverbe est faux dans le sud de la France et en Italie du nord. En hiver, de fortes inversions de température se forment dans les régions montagneuses et les brouillards tenaces sont célèbres dans les vallées alpines et dans la plaine du Pô. En général il règne du grand beau temps stable en montagne d'où l'on peut voir une mer de nuages. Par contre en été, lorsque du brouillard se forme en plaine, l'humidité de l'air est élevée ce qui est propice à la formation d'orages. Ainsi, on citera le proverbe suivant :

  • «Brouillard du matin; Tonnerre certain »[5].

Stratus et pannus[modifier | modifier le code]

Autrefois, les paysans ne faisaient pas la distinction entre du brouillard de vallée et des nuages bas qui s'accrochent aux collines. Un brouillard de vallée est signe de temps anticyclonique tandis que la présence de « brouillards » en montagne traduisent la présence d'air humide et donc de temps pluvieux.

  • «Brouillard dans la vallée; Bonhomme vas à ta journée; Brouillard sur le mont; Bonhomme reste à la maison »[6].
  • «Fumée de pic; Mets toi au lit; Fumée de vallon; Mets toi à l'ombre »[5].

Phénomènes divers[modifier | modifier le code]

Ciel rouge[modifier | modifier le code]

Un ciel rouge au coucher de soleil est signe de beau temps le lendemain.

Le proverbe français dit que: «Rouge le matin chagrin (ou la pluie est en chemin), rouge le soir espoir »[7]. Les variations du proverbe dans d'autres langues sont les suivantes :

  • Anglais britannique : « Red sky at night, sailor's delight. Red sky in the morning, sailor's warning. »[8]
  • Anglais américain: « Red sky in the morning, sailors take warning. Red sky at night, sailor's delight. » Ceci se traduit par « Rouge le soir, plaisir du marin; rouge le matin, le marin est averti. »
  • En danois/norvégien, les proverbes respectifs sont les suivants : « Morgenrøde gir dage bløde. Kveldsrøde gir dage søde. » Ils se traduisent par : « Rouge le matin va donner des jours humides, rouge le soir va donner des jours agréables ».
  • Le proverbe italien est proche du français. Il dit :« Rosso di sera, bel tempo si spera, rosso di mattina mal tempo si avvicina. » Il se traduit par « Rouge le soir, espoir de beau temps, rouge le matin, le mauvais temps s'approche. »
  • Le proverbe néerlandais dit : « Avondrood, morgen mooi weer aan boord, Ochtendrood, vanavond water in de sloot. »

La diffusion de Rayleigh est plus importante pour les courtes longueurs d'onde (violet) que pour les grandes longueurs d'onde (rouge). Donc, lorsque le temps est nuageux et que l'éclairement provient de l'horizon, la lumière émise sera rougeoyante car les courtes longueurs d'onde ont été diffusées. Maintenant, si le ciel est clair à l'ouest, comme les perturbations circulent généralement d'ouest en est, le ciel va s'éclaircir. Ainsi, si le ciel est rouge le soir, le temps va s'améliorer. De par le même raisonnement, si le ciel est rouge le matin, le temps va se dégrader[8].

Il existe une multitude de proverbes français concernant cet état de fait :

  • « Temps rouge au matin; Met la pluie en chemin »[9].
  • « Temps rouge le matin; Annonce la pluie soudain »[9].
  • « Le temps rouge au levant; Annonce la pluie dans quelques instants »[9].
  • « Le rouge du matin; Arrose le voisin »[9].
  • « Rouge le matin; C'est de la pluie pour le voisin; Rouge du couchant; Promet du beau temps »[5].
  • « Matin rouge fait la pluie; Soir rouge beau temps »[10].
  • « Les rougeurs du matin font tourner le moulin; Rougeurs du soir font sécher les toits »[5].
  • « Rouge du soir; Bon espoir; Rouge du matin; Trompe le voisin »[5].
  • « Le ciel rouge le soir; Le lendemain beau se fait voir »[5].

Effet de foehn[modifier | modifier le code]

En Suisse alémanique, en Savoie, et et au nord du Massif central, l'arrivée du mauvais temps est signalée par un flux de sud (vent du Midi, foehn) qui assèche l'air en aval des montagnes par effet de foehn et donc engendre un temps anormalement clair qui ressemble à du grand beau temps avant l'arrivée de mauvais temps qui peut être durable.

  • « Ciel très étoilé n'est pas de longue durée[9]. »
  • « Si plus qu'à l'ordinaire, les étoiles grossissent; C'est bientôt de l'eau que les nuages vous pissent[9]. »
  • « Quand le temps est trop gai le soir; il pleure le matin[9]. »
  • « Quand la gelée est blanche, la pluie lui chante au cul[11]. »
  • « Une forte gelée blanche passe toujours sous la planche[11]. »

Pluie en début de journée[modifier | modifier le code]

Le proverbe anglophone dit que

« Rain before seven, clear by eleven. »

(« pluie avant 7 heures, ciel clair à 11 heures »).

L'équivalent français du proverbe est le suivant:

« Pluie du matin n'arrête pas le pèlerin »[12],[7].

En été à la fin de la nuit, les sommets des altocumulus castellanus se refroidissent plus vite que l'air ambiant et donc une instabilité locale se crée ce qui transforme ces nuages en altocumulonimbus (elevated cumumulonimbus en anglais). Il y a donc un regain d'activité orageuse à la fin de la nuit qui s'estompe lorsque le jour est bien avancé[7]. En outre, les pluies plus tard dans la matinée sont rarement convectives et correspondent au passage d'un front qui a en général une largeur de quelques centaines de kilomètres. Comme ces derniers se déplacent en général à une vitesse de 40 km/h environ, il y a une forte probabilité que la pluie cessera en fin de matinée.

Proverbes ayant trait aux animaux et végétaux[modifier | modifier le code]

Animaux[modifier | modifier le code]

Le comportement des animaux a été utilisé pour prédire les conditions météorologiques à venir. On citera:

  • Âne qui brait sans fin, Âne qui crie chagrin, Annonce la pluie pour demain[13].
  • « Chien qui se roule annonce du vent; S'il mange de l'herbe, il pleuvra »[5].

Il existe un dicton anglophone équivalent.

  • «Lorsque le chat se passe la patte sur la tête; Bientôt il y aura tempête » [4].
  • «Chat qui se peigne, poule qui se plume, canard qui se lave, hirondelle qui rase la terre; Sont signe de pluie prochaine » [4].
  • « L'arnouille croatte (la grenouille croasse), le temps se déboîte »[13].
  • «Quand les grenouilles chantent le soir, il fait beau le lendemain »[5].
  • «Quand les chouettes chantent le soir, signe de beau temps »[5].
  • «Quand l'hirondelle rase la terre, signe de pluie, quand elle s'élève signe de beau temps »[5].

Ce dernier proverbe s'explique scientifiquement. Les hirondelles se nourrissent d'insectes. Lors de belles journées d'été des ascendances thermiques se forment qui aspirent les insectes en altitude. Les hirondelles alors s'élèvent pour manger ces insectes. Réciproquement, lorsque le temps est à la pluie, aucune ascendance ne peut se former et les insectes restent près du sol[14]. Un proverbe équivalent qui décrit le même principe physique où les ascendances ne se forment généralement que par temps chaud et ensoleillé est le suivant :

  • « Quand le corbeau passe bas; Sous l'aile il porte la glace; Quand il passe haut; Il porte la chaleur »[9].

Pelures d'oignon[modifier | modifier le code]

En fonction de l'épaisseur des pelures d'oignon, on pourrait prédire si l'hiver va être rigoureux ou non. Des pelures d'oignon épaisses seraient signe d'un hiver rigoureux et réciproquement des pelures minces seraient signe d'un hiver clément. Un proverbe anglophone dit la chose suivante:

«Onion skins very thin
Mild winter coming in;
Onion skins thick and tough
Coming winter cold and rough. »[15]

(traduction: « Peaux d'oignons très fines; Hiver doux à venir; Peaux d'oignons épaisses et dures; Hiver à venir froid et brutal. »)

Un équivalent français de ce proverbe est le suivant:

«Quand les oignons ont trois pelures;
Grande froidure »[16].

Il n'existe pas d'explication scientifique à ce jour de ce proverbe.

Prévisions climatologiques à certaines dates[modifier | modifier le code]

Orages de fin d'hiver[modifier | modifier le code]

Des fronts froids arctiques accompagnant une chute brutale de température peuvent être associés à des orages hivernaux. Des fortes gelées hivernales empêchent un réveil trop rapide de la végétation et lorsque ces orages se produisent en mars, ils sont bénéfiques. Cependant, les orages hivernaux peuvent être associés à un temps perturbé de flux d'ouest qui est doux et donc propice à un réveil précoce de la végétation qui est alors soumise à des gelées tardives dévastatrices. Ainsi, les proverbes concernant ces orages se contredisent.

Janvier[modifier | modifier le code]

Les dictons concernant le orages durant le mois de janvier se contredisent les uns les autres. Cela tient à la nature des orages comme il est expliqué plus haut.

  • «S'il tonne en janvier; Cuves au fumier »[17].
  • «Tonnerre en janvier, récolte en quantité »[18].
  • «Quand il tonne en janvier; Le vin remplira le cellier»[18].
  • «Quand il tonne en janvier; Tu peux monter les barils au grenier»[18].
  • «S'il tonne en janvier; C'est du fumier»[18].

Février[modifier | modifier le code]

Les orages de février sont en général considérés comme annonciateurs de manque de vin. En France, ils se produisent lorsque le temps est douceâtre et que des fronts froids de faible gradient de température défilent. Le temps est alors doux et pluvieux qui est peu propice à la vigne.

  • «Quand il tonne en février; Montez vos tonneaux au grenier »[19].
  • «Quand il tonne en février; Toute l'huile tient dans une cuillère »[19].
  • «S'il tonne en février; Il faut jeter les fûts sur le fumier »[19].
  • «S'il tonne en février; Point de vin »[19].

Mars[modifier | modifier le code]

Un proverbe anglophone énonce que:

  • « When March blows its horn;your barn will be filled with hay and corn ».

(traduction : « Lorsque Mars sonne de la trompette, votre grange sera remplie de foin et de maïs »)

Des proverbes français équivalents existent. On citera :

  • «Lorsqu'en mars il tonne; On remplit bouteilles et tonnes »[20]
  • «Quand mars il tonne; L'année sera bonne »[20].

Un autre dicton énonce exactement l'opposé :

  • «S'il tonne avant Notre Dame de Mars; Le foin manquera et le lait sera rave »[21].

Hiver doux[modifier | modifier le code]

Un hiver doux va provoquer un redémarrage précoce de la végétation qui sera alors sujette aux gelées printanières qui risquent de détruire les cultures et sera synonyme de disette. Certains proverbes sont particulièrement imagés.

  • «Il vaut mieux voir un voleur dans son grenier; Qu'un laboureur en chemise en janvier »[17].
  • «Il vaudrait mieux voir un loup sur un fumier; Qu'un homme en chemise en janvier »[17].
  • «Il vaut mieux voir le loup sur le fumier ou un loup enragé; Qu'un homme en bras nus en janvier travailler »[17].
  • «Mieux vaudrait voir un voleur au grenier; Qu'un homme en chemise en février »[17].
  • «Mieux vaudrait voir un loup dans son foyer; Qu'un homme en chemise en février »[17].
  • «Vaut autant voir un loup dans son troupeau; Que le mois de février beau »[17].
  • «Mieux vaut un renard au poulailler; Qu'un homme en chemise en février »[22].

Chandeleur[modifier | modifier le code]

La fête de la Chandeleur a lieu le 2 février et se situe au début du mois de février qui est réputé être court mais mauvais et fantasque. Il est dit que

  • « À la Chandeleur, l'hiver se meurt (s'en va) ou prend vigueur »[23],[24],[25].

Il n'existe pas de justification théorique de ce proverbe. Toutefois, ce dicton a été justifié de manière spectaculaire lors de la vague de froid de février 1956. La température s'est effondrée de l'ordre de 30 K dans la nuit du 1er au 2 février et ce après un mois de janvier particulièrement doux en France.

D'autres proverbes concernant la Chandeleur peuvent être cités :

  • « Si la Chandeleur pleure, l'hiver ne demeure »[26],[25],[24].
  • «Chandeleur claire, L'hiver derrière, Chandeleur trouble, L'hiver redouble »[24],[25]

Ce jour là est appelé Groundhog Day en Amérique du Nord (Jour de la marmotte au Québec). « If the groundhog sees its shadow, thirty days of winter remain. If not, spring will follow immediately. » Il se traduit par « Si la marmotte voit son ombre, 30 jours d'hivers sont à venir. Sinon, le printemps va survenir immédiatement. » Officiellement, cette corrélation n'est pas démontrée[27]. Toutefois, on pourra comprendre que si la marmotte voit son ombre, le temps est ensoleillé donc anticyclonique et froid en cette période de l'année. Dans le cas contraire, on a affaire à un temps humide et donc douceâtre.

Froids tardifs[modifier | modifier le code]

Lune rousse[modifier | modifier le code]

La fête de Pâques est au début du printemps (fêté après la pleine lune précédente). La lunaison après Pâques (de la nouvelle lune à la nouvelle lune), appelée lune rousse, se produit entre 1 à 6 semaines après Pâques, c'est-à-dire généralement fin avril début mai. Par temps dégagé, les gelées sont encore possibles en France. La lune aurait une couleur rougeâtre à cette époque[28]. Donc, si la lune (rousse) est visible (surtout à la pleine lune), il est dit que les plantes vont roussir (geler)[29] à cause de cette lune rousse. Cette explication est incorrecte car ce n'est pas la lune rousse qui roussit les plantes mais la gelée. Cependant la corrélation entre la lune rousse et le roussissement des plantes est judicieuse. On citera le proverbe suivant[30] : « En lune rousse, rien ne pousse. »

Saints de glace[modifier | modifier le code]

Les Saints de glace qui sont Saint Mamert, Saint Pancrace et Saint Servais sont fêtés les 11, 12 et 13 mai. Ils correspondraient à un bref retour du froid avant l'été. Il existe une multitude proverbes concernant cette période. On citera:

  • « Saint Gervais [Servais], Saint Mamert, Saint Pancrace, Voilà les trois saints de glace »[31],[32].
  • « Se méfier de Saint Mamert, de Saint Pancrace et Saint Servais Car ils amènent un temps frais; Et vous auriez regret amer »[31].
  • « Les trois saints de glace Saint Mamert, Saint Pancrace, Saint Servais De leur passage en mai, Laissent souvent la trace »[31].
  • « Après Saint-Servais, plus de gelée»[31].
  • « Mamert, Pancrace, Servais sont les trois saints de Glace, mais Saint-Urbain les tient tous dans sa main »[33].

Saint Urbain[modifier | modifier le code]

Ce saint était fêté en France le 25 mai. Les dictons disent qu'après cette date, les gelées sont improbables. Les dictons principaux concernant cette date charnière sont les suivants :

  • « À la Saint Urbain plus ne gèlent ni pain ni vin »[34],[32].
  • « Le vigneron n'est rassuré que la Saint Urbain passée »[34].
  • « Saint Urbain, la fleur au grain »[34].
  • « Quand la Saint-Urbain[35] est passée, le vigneron est rassuré »[36].
  • « À la saint Urbain, la fleur au grain » ou « Gelée le soir de saint Urbain, anéantit fruits, pain, vin »[33]
  • « Le soleil de saint Urbain amène une année de grand bien »[33].
  • « À la saint Urbain s’il fait beau, on le porte en procession. S’il gèle, les vignerons fâchés le jettent le cul dans les orties »[37].
  • « Erbinet (ou Urbinet), le pire de tous quand il s'y met, car il casse le robinet[33],[32]» ou « S'il pleut à la saint Urbain, c'est quarante jours de pluie en chemin[33] ».

Transition entre printemps et été[modifier | modifier le code]

Le proverbe précédent n'est pas à prendre au pied de la lettre car il est peu croyable que l'on puisse prédire le temps dans les 40 jours qui viennent mais simplement il traduit le fait que le début de l'été va être médiocre, le mois de juin étant un mois de transition. En fait il faut comprendre que la pluie le jour de la Saint-Urbain est un présage d'un mois de juin « pourri » car la France est soumise à un régime général perturbé[7]. Les proverbes précédents indiquent que s'il fait beau à la fin mai début juin, le mois de juin va être soumis à un régime anticyclonique. Des proverbes équivalents sont les suivants :

  • «S'il pleut à la Saint Médard (8 juin), il pleut 40 jours plus tard »[7],[38].
  • «S'il pleut pour Saint Médard, le beau temps vient tard»[38].
  • «Saint Médard beau et serein, Promet abondance de grains»[38].

Assomption[modifier | modifier le code]

Le 15 août est réputé pour annoncer la fin, en France, des grosses chaleurs et le retour d'un temps plus automnal. Les principaux proverbes concernant l'Assomption sont les suivants :

  • « Quand il pleut le jour de Notre Dame, il pleut jusqu'au 8 septembre »[39].
  • « Quand vient le 15 août, tourne, tourne le froid dessous »[39].
  • « Après le 15 août, lève la pierre, le froid est dessous »[39].
  • « Pour le 15 août, le dessous des pierres est humide »[39].

Un proverbe qui est le pendant de la Chandeleur dit :

  • « À la mi-août, le temps s'arrange ou défait tout »[39].

Été indien[modifier | modifier le code]

Le temps maussade de fin novembre est souvent précédé de belles journées d'arrière saison. En Nouvelle-Angleterre et dans l'est du Canada, il peut y avoir des journées chaudes en octobre liées à la présence d'un anticyclone et à un flux de sud. Cette période de l'année est appelée été indien du fait que les Amérindiens profitaient de ce redoux automnal pour préparer leurs habitations aux rigueurs de l’hiver[40]. En France, le phénomène est moins marqué. Toutefois, principalement dans le sud-ouest, un flux de sud peut être à l'origine de fortes chaleurs par effet de fœhn en octobre.

Étés de la Saint Denis et de la Saint Géraud[modifier | modifier le code]

Au cours du petit âge glaciaire l'automne était en avance de deux semaines par rapport à nos jours. Les proverbes (qui sont anciens) ne sont plus nécessairement adaptés aux conditions climatiques contemporaines et tendent à présenter le mois d'octobre en France comme un mois frais. Par conséquent, les proverbes mentionnant les phénomènes d'été indien sont rares. Ainsi, la Saint Géraud (13 octobre) est l'objet des proverbes contradictoires suivants :

  • « L´été de la Saint Géraud ne dure que trois jours »[41].
  • « Pour Saint Géraud, Les châtaignes font le chaud »[41].
  • « À la Saint Géraud, De la neige en grand tas »[41].

Été de la Saint Martin[modifier | modifier le code]

L'Été de la Saint-Martin qui est le pendant des Saints de glace correspond à un retour d'un temps doux et ensoleillé juste avant que l'hiver ne s'installe définitivement. On citera :

  • « L'été de la Saint Martin dure trois jours et un brin »[42].

Références[modifier | modifier le code]

  1. François Lasserre, Araignée du soir, espoir. Et autres dictons animaliers incertains, Delachaux et Niestlé, , p. 4
  2. Pierre Richelet, Dictionnaire de la langue françoise ancienne et moderne Tome II, Aux depens de la compagnie (Amsterdam), , 937 p., p. 443
  3. L'Ami de sciences, p. 482
  4. a, b, c, d et e Statistique de la France, p. 445
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Statistique de la France, p. 443
  6. Statistique de la France, p. 442
  7. a, b, c, d et e Météo montagne, p. 155
  8. a et b Weather handbook, p. 134
  9. a, b, c, d, e, f, g et h Statistique de la France, p. 444
  10. Météo montagne, p. 154
  11. a et b Statistique de la France, p. 445
  12. Statistique de la France, p. 442
  13. a et b Dictons régionaux, p. 45
  14. Météo montagne, p. 156
  15. (en)« Onion skins thick and tough, coming winter cold and rough - page fulm », The Concord Insider (consulté le 28 août 2014)
  16. Dictons régionaux, p. 97
  17. a, b, c, d, e, f et g Statistique de la France, p. 428
  18. a, b, c et d Florent Arnaud, Proverbes, lulu.com (ISBN 9781446768051)
  19. a, b, c et d Statistique de la France, p. 429
  20. a et b Statistique de la France, p. 431
  21. Dictons régionaux, p. 37
  22. Dictons régionaux, p. 18
  23. Jacques Braut, « À La Chandeleur, l'hiver se meurt... »
  24. a, b et c Dictons régionaux, p. 19
  25. a, b et c Statistique de la France, p. 428
  26. Explorations pyrénéennes, Bulletin trimestriel de la Société Ramond, Bagnères de Bigorre, 1866, page 136.
  27. « Groundhog Day Background and Folklore », National Oceanic and Atmospheric Administration (consulté le 3 septembre 2014)
  28. « Les saints de glace 2016 » (consulté le 6 novembre 2016)
  29. Météo de la montagne, p. 154
  30. Alain Delavie, « Pendant la lune rousse, il faut rester vigilant ! », sur Rustica,‎
  31. a, b, c et d Dictons régionaux, p. 51
  32. a, b et c Statistique de la France, p. 434
  33. a, b, c, d et e .Gabrielle Cosson, Dictionnaire des dictons des terroirs de France, Paris, Larousse, , 380 p. (ISBN 978-2-03-585301-1, présentation en ligne), p. 219 et 354.
  34. a, b et c Dictons régionaux, p. 55
  35. Auparavant fêté le 5 mai, il est aujourd'hui fêté le 19 décembre
  36. Saints et dictons du jour
  37. Société d'archéologie lorraine et du Musée historique lorrain, Le Pays lorrain, Volume 18, 1926, p. 158
  38. a, b et c Dictons régionaux, p. 60
  39. a, b, c, d et e Dictons régionaux, p. 108
  40. « Été des Indiens : les faits derrière la légende », Nouvelles, Météo-Média,‎ (consulté le 2 septembre 2014)
  41. a, b et c Dictons régionaux, p. 100
  42. Dictons régionaux, p. 108

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [L'Ami des sciences] Amiral Fitz Roy, Instruction sur l'usage du Baromètre, vol. 8, Bureaux du magasin pittoresque, coll. « L'ami des sciences »,
  • [Weather handbook] (en) Storm Dunlop, The Weather Identification Handbook, The Lyons Press, , 192 p. (ISBN 9-781585-748570)
  • [Dictons régionaux] Anne-Christine Beauviala, Météo et dictons régionaux, Bonneton, , 128 p. (ISBN 9-782862-532554)
  • [Météo montagne] Jean-Jacques Thillet Dominique Scheller, Petit manuel de météo montagne, Glénat, , 192 p. (ISBN 9-782723-463195)
  • (es) ParemioRom - Dictons météorologiques dans les langues romanes