Dicraeosaurus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dicraeosaurus
Description de cette image, également commentée ci-après
Squelette de Dicraeosaurus.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Sauropsida
Super-ordre Dinosauria
Ordre Saurischia
Sous-ordre  Sauropodomorpha
Infra-ordre  Sauropoda
Clade  Eusauropoda
Clade  Neosauropoda
Clade  Diplodocimorpha
Clade  Flagellicaudata
Super-famille  Diplodocoidea
Famille  Dicraeosauridae

Genre

 Dicraeosaurus
Janensch, 1914

Espèces de rang inférieur

  • Dicraeosaurus hansemanni
  • Dicraeosaurus sattleri

Dicraeosaurus est un genre éteint de dinosaures sauropodes diplodocoïdes, de la famille des Dicraeosauridae. Sa taille est relativement modeste pour un sauropode. Il vivait en Afrique orientale au cours du Jurassique supérieur en Afrique orientale en Tanzanie, il y a environ 150 Ma (millions d'années). C'est le genre type de la famille des Dicraeosauridae.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Dicraeosaurus est formé du grec ancien « δικραιος », « dikraios », « bifurqué » et « σαυρος », « sauros », « lézard », pour donner « lézard bifurqué » car il possède deux épines neurales sur le dessus de ses vertèbres.

Découverte[modifier | modifier le code]

Le premier fossile a été décrit par Werner Janensch en 1914. Les fossiles ont été retrouvés sur la formation Tendaguru en Tanzanie. Près de ces fossiles, on a aussi trouvé des restes de Giraffatitan et de Kentrosaurus[1].

Description[modifier | modifier le code]

À la différence de la plupart des diplodocoïdes, les Dicraeosauridae en général, et Dicraeosaurus en particulier, sont caractérisés par des tailles modérées, une grande tête portée par un cou relativement court et large, des vertèbres avec de longs processus épineux doubles sur le dos (atteignant leur paroxysme chez le genre Amargasaurus) et une queue qui ne ressemble par à un fouet comme, par exemple, chez les diplodocidés[2].

Il peut atteindre 14 mètres de long, pour une masse de l'ordre de 6 tonnes[3]. Il possède les deux rangées d'épines neurales sur ses vertèbres, caractéristiques des dicraeosauridés, qui fournissent des points d'attaches musculaires[1].

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Ce genre comporte deux espèces :

  • Dicraeosaurus hansemanni
  • Dicraeosaurus sattleri

Paléoécologie[modifier | modifier le code]

Son cou est formé de 12 vertèbres cervicales particulièrement courtes, lui permettant de brouter au sol ou d'atteindre la végétation jusqu'à une hauteur de 3 mètres au maximum[2].

Les autres dinosaures herbivores trouvés dans les mêmes niveaux stratigraphiques que Dicraeosaurus comme Giraffatitan et Kentrosaurus ont des tailles très différentes ce qui leur permettaient d'accéder à d'autres niveaux de végétation. Ainsi ces herbivores devaient coexister sans compétition notable[1].

Galerie[modifier | modifier le code]

Classification[modifier | modifier le code]

Cladogramme[modifier | modifier le code]

Le cladogramme ci-dessous, limité aux Dicraeosauridae, est issu de l'analyse phylogénétique des Diplodocoidea réalisée par Emanuel Tschopp, Octavio Mateus et Roger B.J. Benson en 2015[4]. Il présente la position de Dicraeosaurus en groupe frère d'Amargasaurus :

Dicraeosauridae

Dyslocosaurus polyonychius





Suuwassea emilieae



Dystrophaeus viaemalae





Brachytrachelopan mesai




Amargasaurus cazaui



Dicraeosaurus hansemanni






Article détaillé : Dicraeosauridae.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) D. Palmer, L'Encyclopédie illustrée de Marshall des dinosaures et animaux préhistoriques, Londres, Marshall Editions, (ISBN 1-84028-152-9), p. 132
  2. a et b (en) Michael J. Benton, Prehistoric Life, Edinburgh, Scotland, Dorling Kindersley, (ISBN 978-0-7566-9910-9), 270
  3. (en) Holtz, Thomas R. Jr. (2011) Dinosaurs: The Most Complete, Up-to-Date Encyclopedia for Dinosaur Lovers of All Ages, Winter 2010 Appendix.
  4. (en) Emanuel Tschopp, Octavio Mateus & Roger B.J. Benson (2015), « A specimen-level phylogenetic analysis and taxonomic revision of Diplodocidae (Dinosauria, Sauropoda) », PeerJ 3:e857; DOI:10.7717/peerj.857 https://peerj.com/articles/857/