Dichlorvos

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Dichlorvos
Image illustrative de l’article Dichlorvos
Dichlorvos3d.png
Identification
Synonymes

Phosphate de 2,2-dichlorovinyle et de diméthyle
DDVP

No CAS 62-73-7
No ECHA 100.000.498
No CE 200-547-7
Code ATC « QP52AB03 », « QP53AF04 »
SMILES
InChI
Apparence liquide incolore à ambre, d'odeur caractéristique[1].
Propriétés chimiques
Formule brute C4H7Cl2O4P  [Isomères]
Masse molaire[2] 220,976 ± 0,009 g/mol
C 21,74 %, H 3,19 %, Cl 32,09 %, O 28,96 %, P 14,02 %,
Propriétés physiques
fusion < 25 °C
ébullition 234,1 °C;
74 °C à 1,3 mbar;
120 °C à 19 mBar
Solubilité 8 000 mg·l-1 dans l'eau à 20 °C.
Soluble dans le benzène, le chloroforme, le dichlorométhane, le tétrachlorure de carbone et les alcools.
Masse volumique 1,4 g·cm-3[1]
Point d’éclair >80 °C[1]
Pression de vapeur saturante à 20 °C : 1,6 Pa[1]
Précautions
SGH[5]
SGH06 : ToxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H301, H311, H317, H330, H400,
Transport
66
   2810   
[3]
Classification du CIRC
Groupe 2B : Peut-être cancérogène pour l'homme[4]
Écotoxicologie
DL50 61 mg·kg-1 souris oral
18 mg·kg-1 souris i.v.
24 mg·kg-1 souris s.c.
22 mg·kg-1 souris i.p.
206 mg·kg-1 souris peau
CL50 13 mg/m³/4 heures souris inhalation
LogP 1,47[1]
Valeur d'exposition 0,11 ml/m³ ou 1 mg·m-3

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

Le dichlorvos est un acaricide utilisé pour la conservation de céréales. Son usage est interdit en France.

Chimie[modifier | modifier le code]

Son hydrolyse produit de l'acide diméthylphosphorique[7].

Toxicité[modifier | modifier le code]

Produit très toxique, le dichlorvos a été classé par l'EPA comme un produit cancérigène possible (groupe B2)[8].

Réglementation[modifier | modifier le code]

La limite maximale de résidus (LMR) du dichlorvos a été passée de 2 mg·kg-1 à 0,01 mg·kg-1 de céréales selon la directive européenne du 9 novembre 2006.

Cet abaissement est entré en vigueur le 11 mai 2007 en France (arrêté du 26 avril 2007, JO du 15 mai). Ce nouveau seuil de détection revient à en interdire l’utilisation.

Les produits contenant du dichlorvos ne peuvent plus être utilisés. Les détenteurs de ces produits sont responsables de leur élimination par des voies autorisées[9],[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e DICHLORVOS, fiche(s) de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée(s) le 9 mai 2009
  2. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  3. Entrée du numéro CAS « 62-73-7 » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 27 novembre 2008 (JavaScript nécessaire)
  4. IARC Working Group on the Evaluation of Carcinogenic Risks to Humans, « Evaluations Globales de la Cancérogénicité pour l'Homme, Groupe 2B : Peut-être cancérogènes pour l'homme », sur http://monographs.iarc.fr, CIRC, (consulté le 22 août 2009)
  5. Numéro index 015-019-00-X dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  6. « dichlorvos », sur ESIS, consulté le 11 février 2009
  7. http://www.apvma.gov.au/products/review/docs/dichlorvos_enviro.pdf
  8. « Dichlorvos », , U.S. Environmental Protection Agency.
  9. « Dichlorvos : retrait des AMM », , Sercice Régional de la Protection des Végétaux -Aquitaine
  10. « Retrait immédiat d’autorisation des spécialités commerciales phytopharmaceutiques contenant du dichlorvos », , DIRECTION REGIONALE ET DEPARTEMENTALE DE L’AGRICULTURE ET DE LA FORET SERVICE REGIONAL DE LA PROTECTION DES VEGETAUX DE HAUTE NORMANDIE