Diaspora malgache en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Malgaches en France

Populations significatives par région
Population totale 140 000
Autres
Régions d’origine Drapeau de Madagascar Madagascar
Langues malgaches, français
Religions Christianisme catholique et protestantisme majoritaire.
Minorité musulmane sunnite
Ethnies liées Malgaches

La diaspora malgache en France regroupe la part des personnes originaires de Madagascar ayant émigré sur le territoire français, elle est estimé à 140 000. C'est la première communauté d'Afrique subsaharienne en France[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Première vague (1880-1970)[modifier | modifier le code]

Les premiers immigrants originaires de Madagascar venus en France sont, dans leur grande majorité, des soldats des forces coloniales dans l'armée françaises pour combattre dans les guerres mondiales. Il existe toutefois, une poignée d'étudiants originaires de la capitale, venant de familles particulièrement bien considérées par les autorités coloniales, parti en France suivre des formations en médecine et en théologie

Seconde vague (1975-1990)[modifier | modifier le code]

Lors de l’arrivée au pouvoir de Didier Ratsiraka, caractérisé par la dégradation des conditions d'enseignement, les étudiants issus de la bourgeoisie de Tananarive en particulier, privilégient la formation en France, souvent à travers des cycles universitaires longs. Le marasme économique (paupérisation, dévaluation, corruption) que traverse Madagascar à cette époque conduit ces étudiants, jusque-là inscrits dans une démarche de migration temporaire, à s'installer durablement en France.

Troisième vague (depuis 1990)[modifier | modifier le code]

Les étudiants constituent toujours l’un des principaux flux d’installation en France, mais la tendance générale des profils socio-économiques des migrants malgache en France semble avoir été modifiée. Avec l’évolution du contexte socio-économique malgache, ces étudiants semblent désormais provenir moins exclusivement de la bourgeoisie des hauts plateaux. Par ailleurs, issus de familles moins aisé, ils privilégieraient souvent des filières plus courtes.

En parallèle de ces mouvements migratoires dominants, on note aussi l'accroissement des « migrations maritales », à travers la croissance de l’activité des agences matrimoniales, facilitée par l’ère numérique.

Répartition sur le territoire français[modifier | modifier le code]

Selon des études de l'INSEE, près de 40% des immigrés malgaches résident en île de France mais on voit aussi que pour des raisons de proximité géographique avec Madagascar, plus de 10% des malgaches de France résident dans l’île de la Réunion[1].

Profil[modifier | modifier le code]

58% des migrants d’origines malgaches ont obtenu le baccalauréat ou plus, alors que ça n’est le cas que de 45% des migrants d’Afrique sub-saharienne en général.

Personnalités françaises d'origine malgache[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]