Diaspora laotienne en France

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Laotiens en France
Populations significatives par région
Population totale 140 000[1]
Autres
Régions d’origine Drapeau du Laos Laos
Langues lao, français
Religions Bouddhisme theravāda
Ethnies liées Lao

La diaspora laotienne en France, incluant les émigrés du Laos et leurs descendants vivant sur le territoire français, regroupe en 2012 environ 140 000 personnes [1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L'immigration laotienne en France débute à l'époque du Protectorat français du Laos. Des élèves laotiens sont allés en dans la métropole pour étudier, y compris certains membres de la famille royale laotienne, et certains ont décidé de rester dans le pays. Les travailleurs migrants forment également une catégorie de cette diaspora dès cette époque[2]. La majorité des immigrants laotiens sont arrivés après la Guerre du Viêt Nam et la prise du pouvoir des communistes[3].

Par sa présence coloniale, la France est plus familière aux réfugiés laotiens que les États-Unis et le Canada, autres terres d'accueil[3].

Culture et démographie[modifier | modifier le code]

L'assimilation des Laotiens en France est plus grande que dans d'autres pays anglo-saxons, notamment par une meilleure connaissance des aspects sociaux du pays d'accueil[4],[3].

Leur présence se remarque par l’essor de temples bouddhistes et des fêtes traditionnelles comme le Nouvel An lao et la Fête du Pha That Luang[3].

La majorité vit Paris et en Île-de-France ou dans les régions avoisinantes. Il existe une petite communauté laotienne à Marseille et à Lille. La première génération des immigrants est toujours attachée à la culture de son pays d'origine et parle lao comme langue maternelle. Au contraire, la deuxième et troisième générations des Laotiens qui s'identifie plus avec la culture française[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Présentation du Laos
  2. Carine Hahn, Le Laos, Karthala, 1999, page 77
  3. a, b, c et d Laotians in France (en anglais)
  4. a et b [1] (En anglais)