Diaphorapteryx hawkinsi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Diaphorapteryx hawkinsi
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin du squelette d'un spécimen
Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Gruiformes
Famille Rallidae

Genre

Diaphorapteryx
Forbes, 1892[1]

Nom binominal

Diaphorapteryx hawkinsi
(Forbes, 1892)

Statut de conservation UICN

( EX )
EX  : Éteint

Diaphorapteryx hawkinsi est une espèce éteinte d'oiseaux de la famille des Rallidae qui était endémique des Îles Chatham (est de la Nouvelle-Zélande)[2]. Il était généralement considéré que cette espèce avait disparu avant l'arrivée des Européens, mais une description découverte récemment laisse penser qu'elle existait toujours aux alentours des XVe et XVIe siècles, et possiblement encore au XIXe siècle[2].

Description[modifier | modifier le code]

Cet oiseau mesurait environ 40 cm de haut et pesait environ 2 kg. Il était incapable de voler, et était le plus grand volatile de l'île[2]. On suppose qu'il fouillait le sol à la recherche de nourriture, et que donc, son régime alimentaire était constitué d'insectes, de petits animaux et de racines herbeuses.

Disparition[modifier | modifier le code]

Il est fréquent de trouver ses ossements dans d'anciennes décharges des Moriori, les premiers habitants de l'île de Chatham. Il est donc vraisemblable que sa disparition soit due à la chasse[3].

Redécouverte[modifier | modifier le code]

Une lettre de 1895, redécouverte au début des années 2000, adressée par Sigvard Jacob Dannefaerd à Lionel Walter Rothschild, contient un récit moriori inconnu de ce râle. Il comprend des détails sur son aspect, son comportement et les stratégies employées par les Moriori pour le chasser[2]. Cette description permet de rapprocher cet oiseau d'un autre, auparavant non identifié, appelé mehonui par les Moriori. L'ethnologue Alexander Shand, spécialiste de la culture moriori, avait rapporté des récits sur cet oiseau en 1911[2].

Pour Cooper et Tennyson, les détails de ce récit sont bien trop précis pour que l'espèce ait disparu depuis plusieurs siècles[2]. Pour les deux scientifiques, il est possible que l'espèce ait succombé après l'introduction sur l'île de prédateurs (chiens, chats, rats etc.) et avant l'inventaire systématique de la faune de l'île fait en 1840[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Images of the cards in the Richmond Index, Bird Division, National Museum of Natural History, Washington, D.C., accessed via zoonomen.net, avril 2013.
  2. a b c d e f et g Cooper, J.H.; Tennyson, A.J.D. (2004), « New evidence on the life and death of Hawkins' rail (Diaphorapteryx hawkinsi): Moriori accounts recorded by Sigvard Dannefaerd and Alexander Shand » Notornis, vol. 51, p. 212-216.
  3. UICN, consulté le 04 avril 2013

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  • Cooper, J.H.; Tennyson, A.J.D. (2004), « New evidence on the life and death of Hawkins' rail (Diaphorapteryx hawkinsi): Moriori accounts recorded by Sigvard Dannefaerd and Alexander Shand » Notornis, vol. 51, p. 212-216. [PDF] Lire en ligne.