Diane et ses compagnes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diane et ses compagnes
Image dans Infobox.
Diane et ses compagnes
(après restauration)
Artiste
Date
Entre 1655 et 1656
Type
Huile sur toile
Dimensions (H × L)
97,8 × 104,6 cm
Mouvement
Propriétaire
No d’inventaire
406Voir et modifier les données sur Wikidata
Localisation

Diane et ses compagnes ou Diane et ses nymphes est une peinture du maître hollandais Johannes Vermeer conservée au Mauritshuis de La Haye (Pays-Bas).

Description et restaurations[modifier | modifier le code]

La peinture avec l'ajout d'un ciel bleu au XIXe siècle.

Scénographie[modifier | modifier le code]

Le tableau représente Diane entourée de nymphes. Contrairement aux habitudes, cette toile représente les nymphes vêtues.

L'influence de Rembrandt est évidente, particulièrement sa représentation de Bethsabée qui semble avoir servi de modèle à Vermeer. En outre, des influences de peintres italiens, et plus précisément vénitiens, sont également perceptibles.

Restauration[modifier | modifier le code]

En 1999, la peinture a été examinée et restaurée.

L'étude a révélé que le ciel bleu clair peint par-dessus le fond sombre de Vermeer est une retouche récente. En effet le bleu de Prusse n'a été découvert qu'après 1700 et le vert chrome qu'après 1830.

Propriétaires et expositions[modifier | modifier le code]

Propriétaires[modifier | modifier le code]

Neville Davison Goldsmid a possédé le tableau, à La Haye, de 1866 à 1875 ; il le laissa à sa veuve, Eliza Garey. Elle le céda avec d'autres œuvres lors de la vente de la collection Goldsmid, le . Victor de Stuers l'y acheta pour la collection du Koninklijk Kabinet van Schilderijen Mauritshuis de La Haye.

Expositions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative aux beaux-artsVoir et modifier les données sur Wikidata :