Diane Meur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Meur.
Diane Meur
Naissance
Uccle, Drapeau de la Belgique Belgique
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture Français

Diane Meur, née à Uccle le , est une femme de lettres belge d'expression française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors de ses études au lycée français de Bruxelles, Diane Meur débute l'allemand avant de faire deux années de classes préparatoires au lycée Henri-IV à Paris puis d'intégrer l'École normale supérieure, rue d'Ulm, en « lettres modernes » (Promotion L 90). Elle obtient une maîtrise de littérature comparée de l'Université Paris-IV ainsi qu'un DEA de sociohistoire de la littérature obtenu à l'EHESS. Après de nombreuses traductions d'ouvrages de philosophie et/ou de sciences, elle écrit son premier roman La Vie de Mardochée de Löwenfels, écrite par-lui-même, publié en 2002 aux éditions Sabine Wespieser en France.

Elle est membre de l'Association des Traducteurs littéraires de France et secrétaire de la Société des Gens de lettres.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • La Vie de Mardochée de Löwenfels, écrite par lui-même, Paris, éditions Sabine Wespieser, 2002
  • Le Prisonnier de Sainte-Pélagie, Bruxelles, Labor, 2003
  • La Dame blanche de la Bièvre, Bruxelles, Labor, 2004
  • Raptus, Paris, S. Wespieser, 2004
  • Les Vivants et les Ombres, Paris, S. Wespieser, 2007
  • Les Villes de la plaine, Paris, S. Wespieser, 2011
  • La Carte des Mendelssohn, Paris, S. Wespieser, 2015

Traductions[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]