Diane Ducret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ducret.
Diane Ducret
Description de cette image, également commentée ci-après

Diane Ducret au Salon du livre de Paris 2014.

Naissance (34 ans)
Anderlecht (Drapeau de la Belgique Belgique)
Activité principale
Auteur
Langue d’écriture Français

Œuvres principales

Femmes de dictateurs
Femmes de dictateurs 2
La chair interdite
Lady Scarface
Les marraines du crime
Les Indésirables

Diane Ducret, née à Anderlecht (Belgique)[1] le 17 novembre 1982[2], est une philosophe, historienne et auteure franco-belge.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après une enfance au pays basque, elle s'inscrit en hypokhâgne au lycée Molière à Paris[3] avant de partir étudier à Rome. Elle passe ensuite une maîtrise d'histoire de la philosophie à la Sorbonne Paris IV, et soutient un mémoire portant sur « La modernité scientifique et la pensée du transcendantal chez Husserl », puis un DEA dans la même spécialité traitant de « La mort comme critique de la totalité : lecture de L’Étoile de la Rédemption de Franz Rosenzweig ». Puis elle entreprendra un magistère de philosophie contemporaine à l’École normale supérieure.

Diane Ducret collabore ensuite à la rédaction de documentaires historiques sur France 3 pour l'émission Des racines et des ailes et a animé, en 2009 Le Forum de l'Histoire sur la chaîne Histoire[4].

En janvier 2011, elle publie son premier livre, Femmes de Dictateur, aux éditions Perrin, best-seller en France et traduit dans vingt langues[5]. Elle évoque l'histoire des épouses et maîtresses de Benito Mussolini, Lénine, Staline, Antonio Salazar, Bokassa, Mao Zedong, Nicolae Ceaușescu, Adolf Hitler. En 2012, elle publie un second tome de l'ouvrage, où elle se penche sur le destin des compagnes de Fidel Castro, Saddam Hussein, Khomeiny, Slobodan Milošević, Kim Jong-Il et Oussama ben Laden.

En septembre 2013, elle publie son premier roman Corpus Equi, toujours aux éditions Perrin, prix du premier roman à La Forêt des livres[6], coup de cœur de l'émission Le Masque et la Plume[7], un roman autobiographique véritable ode au cheval et à la liberté, dans lequel elle narre le long parcours qui fut le sien pour remarcher après un grave accident, et explore le chemin de la résilience et de la rédemption. À cet effet, en mai 2015, elle rejoint le club des intervenants TEDx[8] et raconte son expérience lors d'une conférence enregistrée au théâtre du Gymnase, à Paris.

Diane Ducret est également présente sur Europe 1, comme chroniqueuse occasionnelle de l'émission de Laurent Ruquier On va s'gêner, avant de la quitter. En 2014, elle fait aussi quelques apparitions comme chroniqueuse dans l'émission Les pieds dans le plat de Cyril Hanouna.

Elle participe à l'émission Secrets d'Histoire diffusée en juillet 2014 : « Les Courtisanes : la Pompadour ou le roi amoureux » et à celle diffusée en octobre 2015 : « Casanova l'amour à Venise ».

Elle publie en octobre 2014 un essai sur le sexe féminin, La Chair interdite aux éditions Albin Michel, best-seller très remarqué en France et au Canada[9],[10]

Diane Ducret intervient régulièrement dans l'émission Les informés de France Info, et écrit également pour la version américaine du Huffington Post[11].

En 2015, elle publie un roman chez Albin Michel : L'homme idéal existe. Il est québécois, une comédie romantique traitant des amours contrariées entre une jeune Française et un artiste peintre québécois. La difficulté de comprendre le sexe opposé, mêlée à la difficulté de compréhension du vocabulaire québécois, nous fait plonger dans des scènes surréalistes et drôles.

En avril 2015, elle publie aux Éditions Perrin / Plon un ouvrage intitulé Lady Scarface qui raconte les destins croisés de femmes de gangster de la pègre américaine.

En novembre 2015, elle retrouve Laurent Ruquier sur RTL dans l'émission Les Grosses Têtes.

En janvier 2017, elle publie chez Pocket Les Marraines du crime, un ouvrage dans lequel, à partir d’archives déclassifiées, de journaux de l’époque, d’entretiens avec des descendants et de documents inédits, Diane Ducret dévoile l’intimité de ces femmes gangsters américaines durant les années folles.

En mars 2017, elle publie aux Éditions Flammarion un roman : Les Indésirables. Dans cet ouvrage, Diane Ducret nous raconte l'histoire du camp de Gurs dans les Pyrénées-Atlantiques qui, après avoir accueilli les combattants républicains de la guerre civile espagnole, fût utilisé pour emprisonner des étrangers, des juifs… et des femmes dont l'auteur nous raconte le quotidien et la force de caractère.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Autres projets[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]