Diane Baratier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diane Baratier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (54 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Diane Baratier, née le 25 octobre 1963 à Paris[1], est une directrice de la photographie et réalisatrice française.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancienne élève de l'École nationale supérieure Louis-Lumière (promotion "Cinéma" 1990), après avoir été l'assistante de Raoul Coutard sur le court métrage Les Enfants volants de Guillaume Nicloux[2], elle commence à travailler en 1993 avec Éric Rohmer, dont elle signera à partir de cette date la photographie de tous les films.

Fille du cinéaste Jacques Baratier, elle lui a consacré le documentaire Portrait de mon Père, Jacques Baratier. Dans son film de 2013, L'Avenir de la mémoire. De l'argentique au numérique, consacré à la restauration et à la conservation des films (notamment à Bois d'Arcy), elle revient à l'œuvre de son père, notamment à Goha (1958, avec Omar Sharif) et Dragées au poivre (1963). L'Avenir de la mémoire est un film de cinéphile, où paraissent Jean-Claude Carrière, André Labarthe, Jean-Pierre Beauviala et quelques photographes et techniciens de la restauration de la pellicule argentique. Diane Baratier proclame les vertus de l'argentique, que l'on peut restaurer, conserver, alors que le numérique est, selon elle, bien plus fragile, bien plus voué à la disparition pure et simple.

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Directrice de la photographie
Réalisatrice

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Baratier, Diane (1963-....) » sur le site du catalogue général de la BnF
  2. Entretien avec Charles Tesson, Les Cahiers du cinéma, n° 653, février 2010, p. 41
  3. Notice sur le film

Lien externe[modifier | modifier le code]