Diabologum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Diabologum

Pays d'origine Toulouse
Drapeau de la France France
Genre musical Rock indépendant, pop
Années actives 1993 - 1998
Labels Lithium
Composition du groupe
Membres Michel Cloup
Arnaud Michniak
Denis Degioanni
Mademoiselle Ange

Diabologum est un groupe de rock français des années 1990 fondé autour de Michel Cloup (Peter) et Arnaud Michniak (Tadz), Denis Degioanni (Den's).

Biographie[modifier | modifier le code]

Le groupe, originaire de Toulouse, propose sur trois albums un cocktail de rock noisy, de pop sophistiquée et de collages expérimentaux. Il finiront par créer leur propre style sur #3 leur dernier album, en remplaçant le chant par des textes parlés plaqués sur des guitares rugissantes, mais néanmoins mélodiques, le tout rehaussé de samples divers[1],[2]. Ce dernier opus fera date et inspirera de nombreuses vocations dans le rock français. Sur l'album #3, le groupe a mis en musique le monologue de l'actrice Françoise Lebrun tiré du film La Maman et la Putain de Jean Eustache[2].

Le groupe était à l'origine composé de Michel Cloup, plus tard "Peter" (chant, guitare, harmonica), Arnaud Michniak aka "Tadz" (chant, guitare, piano), Pierre Capot aka "Pedro", puis "Woody" (basse) et Anne Tournerie aka "Mademoiselle Ange" puis "Bambi" (chant, guitare, piano)[3],[4]. Il y a eu une confusion volontaire sur les pseudonymes, en raisons de la créations d'autres groupes en parallèle et pour d'autres raisons internes au groupe[5]. Michel Cloup et Arnaud Michniak constituent le noyau solide du groupe, les autres membres ayant changés[6].

Après la séparation de Diabologum en 1998, Michel Cloup continuera l'aventure avec Expérience[7], tandis qu'Arnaud Michniak durcira le ton avec Programme.

En octobre 2011, après 13 ans d'absence, Diabologum se reforme pour une date unique aux Rockomotives de Vendôme dans une atmosphère «revival»[8],[9]. Un concert qui a beaucoup marqué le public par sa puissance et son émotion. La séparation du groupe s'était avérée cruelle pour de nombreux fans, qui ont pu être récompensés de leur patience. En invité surprise, Françoise Lebrun est venue en personne accompagner le groupe sur le titre «La Maman et la Putain», dans le monologue tiré du film de Jean Eustache[10].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Singles et EP[modifier | modifier le code]

Participations[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Françoise-Marie Santucci, « Les deux groupes français à part, Thugs et Diabologum, font cause commune à Paris. », sur Libération,‎ 17 décembre 1997 (consulté le 17 avril 2012)
  2. a et b Stéphane Deschamps, « #3 », sur Les Inrockuptibles,‎ 30 novembre 1995 (consulté le 17 avril 2012)
  3. « Site regroupant des infos sur des groupes de rock »/
  4. « Article d'un blog d'un passionné sur le groupe »/
  5. « Site de Peter et de Tadz »/
  6. « Article d'un blog particulier »/
  7. Anne-claire Norot, « Album solo pour un ex de Diabologum », sur Les Inrockuptibles,‎ 18 janvier 2001 (consulté le 17 avril 2012)
  8. Stéphane Deschamps, « Reformation de Diabologum et album solo : interview de Michel Cloup », sur Les Inrockuptibles,‎ 14 septembre 2011 (consulté le 17 avril 2012)
  9. Sophian Fanen, « Diabologum, Cloup du spectacle », sur http://next.liberation.fr,‎ 28 octobre 2011 (consulté le 23 février 2012)
  10. Denis Frelat, « récap' live », sur http://www.magicrpm.com,‎ 4 novembre 2011 (consulté le 17 avril 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

www.michniak.org