Diéthylamine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Diéthylamine
Structure de la diéthylamine
Structure de la diéthylamine
Identification
Nom UICPA diéthylamine
Synonymes

N,N-diéthylamine
N-éthyléthanamine

No CAS 109-89-7
No EINECS 203-716-3
Apparence liquide incolore, d'odeur âcre[1].
Propriétés chimiques
Formule brute C4H11N  [Isomères]
Masse molaire[4] 73,1368 ± 0,0042 g/mol
C 65,69 %, H 15,16 %, N 19,15 %,
Moment dipolaire 0,92 ± 0,05 D [2]
Diamètre moléculaire 0,537 nm [3]
Propriétés physiques
fusion −50 °C[1]
ébullition 55,5 °C[1]
Solubilité dans l'eau : miscible[1]
Paramètre de solubilité δ 16,4 MPa1/2 (25 °C)[5]
Masse volumique 0,707 g·cm-3[1]
d'auto-inflammation 312 °C[1]
Limites d’explosivité dans l’air 1,810,1 %vol[1]
Pression de vapeur saturante à 20 °C : 25,9 kPa[1]
Point critique 37,1 bar, 223,35 °C [7]
Thermochimie
Cp
Propriétés électroniques
1re énergie d'ionisation 7,85 ± 0,1 eV (gaz)[9]
Propriétés optiques
Indice de réfraction  1,382[3]
Précautions
SGH[10]
SGH02 : InflammableSGH05 : Corrosif
Danger
H225, H302, H312, H314, H332,
SIMDUT[11]
B2 : Liquide inflammableD1B : Matière toxique ayant des effets immédiats gravesE : Matière corrosive
B2, D1B, E,
NFPA 704

Symbole NFPA 704

Directive 67/548/EEC
Corrosif
C
Facilement inflammable
F



Transport
-
   1154   
Écotoxicologie
LogP 0,58[1]
Seuil de l’odorat bas : 0,02 ppm
haut : 14 ppm[12]
Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La diéthylamine est une amine secondaire de formule brute C4H11N.

Description[modifier | modifier le code]

Elle se présente sous la forme d'un liquide inflammable, fortement basique, soluble dans l'eau et l'éthanol.

Synthèse[modifier | modifier le code]

La diéthylamine est synthétisée à partir d'éthanol et d'ammoniac, on obtient aussi de l'éthylamine et du triéthylamine lors de cette synthèse.

Usages[modifier | modifier le code]

Elle est utilisée comme inhibiteur de corrosion et dans la fabrication de colorants et de résines ainsi que dans le domaine pharmaceutique.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • (en) Merck Index, 12e éd., 3160
  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i DIETHYLAMINE, fiche de sécurité du Programme International sur la Sécurité des Substances Chimiques, consultée le 9 mai 2009
  2. (en) David R. Lide, Handbook of chemistry and physics, CRC, , 89e éd., 2736 p. (ISBN 142006679X et 978-1420066791), p. 9-50
  3. a et b (en) Yitzhak Marcus, The Properties of Solvents, vol. 4, England, John Wiley & Sons Ltd, , 239 p. (ISBN 0-471-98369-1)
  4. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  5. (en) James E. Mark, Physical Properties of Polymer Handbook, Springer, , 2e éd., 1076 p. (ISBN 0387690026, lire en ligne), p. 294
  6. a, b et c (en) Robert H. Perry et Donald W. Green, Perry's Chemical Engineers' Handbook, USA, McGraw-Hill, , 7e éd., 2400 p. (ISBN 0-07-049841-5), p. 2-50
  7. « Properties of Various Gases », sur flexwareinc.com (consulté le 12 avril 2010)
  8. (en) Carl L. Yaws, Handbook of Thermodynamic Diagrams, vol. 1, Huston, Texas, Gulf Pub. Co., (ISBN 0-88415-857-8)
  9. (en) David R. Lide, Handbook of chemistry and physics, CRC, , 89e éd., 2736 p. (ISBN 9781420066791), p. 10-205
  10. Numéro index 612-003-00-X dans le tableau 3.1 de l'annexe VI du règlement CE N° 1272/2008 (16 décembre 2008)
  11. « Diéthylamine » dans la base de données de produits chimiques Reptox de la CSST (organisme québécois responsable de la sécurité et de la santé au travail), consulté le 25 avril 2009
  12. « Diethylamine », sur hazmap.nlm.nih.gov (consulté le 14 novembre 2009)