Dhole

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Cuon alpinus

Cuon alpinus
Description de cette image, également commentée ci-après
Dhole (Cuon alpinus).
Classification selon MSW
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Mammalia
Cohorte Placentalia
Ordre Carnivora
Sous-ordre Caniformia
Famille Canidae

Genre

Espèce

Cuon alpinus
(Pallas, 1811)

Répartition géographique

Description de cette image, également commentée ci-après
  • présence attestée
  • présence probable
  • présence détectée dans un passé proche

Statut de conservation UICN

( EN )
EN C2a(i) : En danger

Statut CITES

Sur l'annexe II de la CITES Annexe II , Rév. du 1er juillet 1975

Le Dhole[1], Cuon d'Asie[1] ou encore « Chien sauvage d'Asie » (Cuon alpinus) est une espèce de mammifères de la famille des canidés et du genre Cuon, dont il est le seul représentant actuel. Il vit en Asie.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Dhole s'apparente au Loup ou au Lycaon. Sa robe est d'une couleur brun-roux. Il vit principalement en Asie centrale et orientale mais s'adapte facilement à de nouveaux environnements.

Le mâle est beaucoup plus grand que la femelle. Il mesure de 75 cm à 1 m de long, de 42 à 55 cm au garrot et pèse entre 10 et 25 kg. Sa queue mesure environ 40 cm de long et son extrémité est noire. Il possède 40 dents, à la différence de la plupart des autres canidés qui en ont 42.

Les dholes vivent en groupes pouvant atteindre 40 individus. Autrefois de plus de 100 individus, les troupes aussi nombreuses ont disparu lorsque les grands herbivores ont commencé à se raréfier.

Contrairement aux loups, plus d’une femelle peut se reproduire si sa place dans la hiérarchie le permet ; elles élèvent leurs jeunes en commun[2].

Cet animal évite les territoires où l'être humain est présent et est difficile à observer[3].

Alimentation[modifier | modifier le code]

Le Dhole chasse des ongulés de taille moyenne mais il mange aussi des animaux plus petits, des fruits et des végétaux[4].

Répartition[modifier | modifier le code]

Aujourd'hui, en 2021, le Dhole n'est présent de manière attestée qu'au Bangladesh, au Bhoutan, au Cambodge, en Chine, en Inde, en Indonésie, en Malaisie, en Birmanie, au Népal, en Thaïlande et au Laos[5]. Il l'était également en Europe jusqu'au début du Paléolithique supérieur, où il a succédé à une autre espèce éteinte, Cuon priscus, sans nécessairement descendre de celle-ci.

L'espèce est classée comme espèce en danger par l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) car ses populations sont en diminution et estimées à moins de 2 500 adultes. Les facteurs contribuant à ce déclin sont la déficience de l'habitat, la raréfaction des proies comestibles due à la concurrence avec d'autres espèces, l'extinction progressive provoquée par la prédation d'autres variétés animales et le transfert de maladies par les chiens domestiques[5].

Dans la culture populaire[modifier | modifier le code]

Dans Le Livre de la jungle de Rudyard Kipling, le Dhole — également appelé « chien rouge » — est décrit comme l'animal le plus dangereux d'Inde et davantage craint que le Tigre, qui chasse en grandes meutes féroces.

Cependant, Kipling a visité le sous-continent indien à la fin du XIXe siècle, et les très grandes meutes de dholes qu'il décrit, pouvant compter plusieurs dizaines voire centaines d'individus, ont aujourd'hui disparu. Et le nom donné par l'auteur est une erreur car le terme « chien rouge » n'existe pas.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir. Wikimedia Commons présente d’autres illustrations sur Cuon alpinus.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Annexes au Journal officiel des Communautés européennes du 18 décembre 2000. Lire en ligne.
  2. « Dhole », sur Réserve zoologique de la Haute-Touche (consulté le 22 août 2019)
  3. (th + en) Sompoad Srikosamatara et Troy Hansel (ill. Sakon Jisomkom), ในอุทยานแห่งชาติเขาใหญ่ / Mammals of Khao Yai National Park, Bangkok, Green World Foundation,‎ , 3e éd., 120 p. (ISBN 974-89411-0-8), หมาใน / Asian Wild Dog pages 56 et 57
  4. Collectif (trad. Sylvie Menny), Le règne animal, Gallimard Jeunesse, , 624 p. (ISBN 2-07-055151-2), Dhole page 185
  5. a et b Dhole, Kamler J.F., Songsasen N., Jenks K., Srivathsa A., Sheng, L. & Kunkel K., 2015, sur IUCN Red List.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Genre Cuon[modifier | modifier le code]

Espèce Cuon alpinus[modifier | modifier le code]