Dhofar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

18° N 54° E / 18, 54 ()

Localisation
Montagnes entourant Salalah en période de mousson dans la brume.

Dhofar (arabe ظفار Ẓufār) est la région sud du sultanat d'Oman, à la frontière du Yémen, avec pour capitale Salalah.

Ce gouvernorat à une superficie de 99 300 km², et une population en 1965 de 40 000 habitants (pour un total de 750 000 Omanais). Au recensement de 2003, la population est de 215 960 habitants. Aujourd'hui, il compte 249 401 habitants au recensement de 2010[1].

Le Dhofar bénéficie de conditions climatiques exceptionnelles pour la région, grâce à la mousson venue d'Inde au cours de l'été.

La zone est stratégique en raison de son opposition historique au pouvoir du Sultan. Le Dhofar fait partie du sultanat d'Oman depuis 1970 et la fin de la guerre du Dhofar.

Les récifs du Dhofar s'épanouissent tels des jardins de corail en hiver et des forêts d'algues en été. Cette alternance écologique s'explique par l'arrivée du kharif, la mousson du sud-ouest, qui provoque le long du littoral une remontée d'eau froide, riche en substances nutritives. Les algues, en sommeil pendant les mois chauds, réagissent à ces conditions plus fraîches, par une poussée de croissance luxuriante, tapissant les récifs de frondes vertes, rouges ou dorées[2].

Subdivisions administratives[modifier | modifier le code]

Le Governorat du Dhofar compte dix wilayats :

  • Al-Mazuna (Mazyumat ou Mazyonah) (intérieur, frontière yéménite, altitude : 500 m), depuis octobre 2006, 6 000 habitants,
  • Qala, Shibith,
  • ville morte de Hanoun, réserve naturelle du Wadi Dauka ;
  • Dhalkut (côte ouest, 130 km de Salalah, frontière yéménite), Sarfayt, Hawf, Erdit, 4 000 habitants ;
  • Mirbat (70 km est), Salalah Marriott Resort, Bin Ali Tombs (20 000 habitants) ;
  • Muqshin (intérieur nord) : Ghaftain, Marsawdad, Qatbeet, Al Hufrah al Janubiyah (moins de 1 000 habitants) ;
  • Rakhyut (côte ouest, 150 km) : Arlit, Aydam, Fizayah (6 000 habitants), gorge tortueuse du Wadi Afawi, puis route infernale ;
  • Sadah (150 km est), Djebel Samhan (6 000 habitants), djebel Samhan, crique, puis Hasik, future villégiature ;
  • Salalah (200 000 habitants) ;
  • Shalim (7 000 habitants pour la wilaya) ;
  • Amal, Marmul, Shu'aymiah, Fararah, Miji, Sharbithat,
  • Fadhi, Qanawt, Muqasarit, Hasik,
  • les îles Hallaniyat (Kuria Muria Islands) : Gharzaut, Al Qibiliya, Al Hallaniya, As Sawda, Al Hasikiyah,
  • Taqah (côte est, de Salalah) : Sibr, Jibjaat, Fayraq, Tawi Atair (22 000 habitants), Khor Rori, Wadi Darbat, gouffre de Teiq :
  • Thumrait, Thamarit (intérieur, 80 km), 12 000 habitants, Thumrayt Hotel :
  • Thumrait, Hayla, Burj, Mashadid, Ayum, Thumrait Air Base,
  • Rahab, Barbazum,
  • Wadi Dawqah (encens, site Unesco), Shisur (Ubar redécouverte en 1992, site Unesco), Fasad, Mitan, Shuayt
  • Mudhay / Mudayy, Aybut, Aydim, Habarut.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en)(ar) Recensement de la population du sultanat d'Oman de 2010.
  2. National Geographic France N° de mars 2012 p.35

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]