Deveselu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Deveselu est une commune rurale roumaine du județ d'Olt, en Olténie. Deveselu comprend deux villages, Comanca et Deveselu.

Histoire[modifier | modifier le code]

Deveselu est attestée en par un document signé par le prince Radu VII Paisie.

Base militaire[modifier | modifier le code]

Représentation en 2013 du « Aegis Ashore Missile Defense Complex Romania », abritant 24 RIM-161 Standard Missile 3 de la United States Navy en Roumanie, est un des éléments du système de défense antimissile de l'OTAN depuis 2015.

Le , la Roumanie annonce que la base aérienne de Deveselu désaffectée en 2002 a été choisie pour accueillir un site du système de défense antimissile de l'OTAN.

La Naval Support Facility Deveselu, appelé également « Aegis Ashore Missile Defense Complex Romania », dépend administrativement de la Sixième flotte des États-Unis depuis le et du centre de commandement opérationnel de la Ramstein Air Base[1]; Cette installation du Aegis Ballistic Missile Defense System (en) dispose d'un radar AN/TPY-2, d'un système de lancement vertical pour 24 SM-3 et un contingent de 200 militaires américains [2],[3].

Il s'agit du premier site terrestre opérationnel de ce missile antibalistique, un second à Redzikowo en Pologne devant l'être en 2018[4],[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « U.S. 6th Fleet Receives Aegis Ashore-Romania from MDA », sur United States Navy, (consulté le 15 février 2015).
  2. AFP, « Roumanie et USA: un pas de plus vers le bouclier antimissile », sur http://www.lexpress.fr/, L'Express, (consulté le 4 mai 2011)
  3. Philippe Chapleau, « Base Aegis en Pologne: la construction confiée à Amec, pour 182 millions de dollars », sur Ouest-France, (consulté le 15 février 2016).
  4. Corina Critea, « Deveselu, un point sur la carte sécuritaire », sur Radio Roumanie Internationale, (consulté le 16 février 2016).
  5. (en) « SM-3 BMD, in from the Sea: EPAA & Aegis Ashore », sur http://www.defenseindustrydaily.com/, (consulté le 16 février 2016).