Deuxième dame des États-Unis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
La traduction de cet article ou de cette section doit être revue. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date)

Le contenu est difficilement compréhensible vu les erreurs de traduction, qui sont peut-être dues à l'utilisation d'un logiciel de traduction automatique. Discutez des points à améliorer en page de discussion ou modifiez l'article.

Portrait officiel de Karen Pence, actuelle Deuxième dame des États-Unis.

« Deuxième dame des États-Unis » (Second Lady of the United States ou SLOTUS) est un titre informel que portent les épouses des vice-présidents des États-Unis créé à l'imitation de celui de première dame des États-Unis. Le terme semble avoir été initialement utilisé par Jennie Tuttle Hobart, elle-même épouse du vice-président Garret Hobart[1]. Le terme a par la suite été abandonné, avant de connaître une brève résurgence dans les années 1980[1],[2] pour disparaître de nouveau durant la décennie suivante. Ce n'est que pendant la présidence de Barack Obama que le terme réapparaît officiellement[2].

Bien que le rôle de première dame des États-Unis comme hôtesse de la Maison-Blanche remonte aux origines de la République (et était d'ordinaire tenu par un autre membre de la famille du président si celui-ci était veuf ou divorcé)[réf. nécessaire], ce n'est qu'à partir des années 1980 que l'épouse du vice-président a été couramment désignée comme la deuxième dame[2]. Tipper, la femme d'Al Gore, s'est engagée dans plusieurs campagnes pour débarrasser les divertissements populaires américains tels que le cinéma, la télévision et la musique, des éléments qu'elle trouve répréhensibles, cause dans laquelle elle s'est impliquée déjà du temps où son mari était sénateur. Elle a contesté des artistes à propos de leur usage de paroles profanes et a souvent débattu avec ses critiques comme Jello Biafra, le chanteur des Dead Kennedys.

Lynne Cheney, femme du vice-président Dick Cheney, s'est faite la championne d'une réforme de l'éducation, se référant à des échecs bien spécifiques du système éducatif américain en sa position de deuxième dame. Elle soutient avec détermination l'enseignement de l'histoire américaine et a écrit avec le même succès cinq livres sur le sujet pour les enfants et leurs familles[3].

Jill Biden, femme de Joe Biden, travaille comme professeur d'anglais à la Northern Virginia Community College et semble être la première femme d'un vice-président à tenir un emploi rémunéré pendant le mandat de son mari[réf. nécessaire]. Elle s'est impliquée dans différentes causes, notamment l’information sur le cancer et l'illettrisme.

L'actuelle Deuxième dame est Karen Pence.

Liste des épouses des vice-présidents[modifier | modifier le code]

Abigail Adams était la première femme d'un vice-président à devenir ensuite Première dame.
Letitia Tyler était la première épouse d'un vice-président à devenir première dame à la suite du décès du président en poste.
Pat Nixon femme du vice-président, accompagnait son mari Richard Nixon lors de ses nombreux voyages à l'étranger ; elle devint plus tard Première dame des États-Unis.
Tipper Gore, femme de Al Gore, connue pour sa croisade contre les images choquantes dans les médias populaires.
Lynne Cheney, femme de Dick Cheney, plaidait pour l'enseignement de l'histoire aux enfants, et est l’auteur de plusieurs livres.

XVIIIe siècle[modifier | modifier le code]

XIXe siècle[modifier | modifier le code]

XXe siècle[modifier | modifier le code]

XXIe siècle[modifier | modifier le code]

Liste des épouses vivantes des vice-présidents[modifier | modifier le code]

En janvier 2017, elles sont au nombre de six :

Dans la fiction[modifier | modifier le code]

  • 2012 : dans la série télévisée américaine Homeland, la Seconde dame des États-Unis Cynthia Walden, jouée par Talia Balsam.
  • 2014 : dans la série télévisée américaine House of Cards, la Seconde dame des États-Unis Claire Underwood, jouée par Robin Wright.

Liens internes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) L. Edward Purcell, Vice Presidents : A Biographical Dictionary, Infobase Publishing, , 561 p. (lire en ligne), p. 237
  2. a, b et c (en) William Safire, Safire's Political Dictionary, Oxford University Press, (ISBN 0195343344, lire en ligne), p. 249
  3. « Mrs. Lynne Cheney », whitehouse.gov, The White House.

Liens externes[modifier | modifier le code]