Deutsche Oper Berlin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Opéra allemand de Berlin
Deutsche Oper Berlin
Description de cette image, également commentée ci-après
Façade du Deutsche Oper
Type Opéra
Lieu Berlin-Charlottenbourg Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Architecte Heinrich Seeling
Fritz Bornemann (1961)
Inauguration
Capacité 1 865 places
Anciens noms Deutsches Opernhaus
Direction Dietmar Schwarz (depuis 2012)
Direction artistique Donald Runnicles (depuis 2009)
Site web https://www.deutscheoperberlin.de

Résidence

Staatsballett Berlin

L'Opéra allemand de Berlin (en allemand : Deutsche Oper Berlin) est une salle d'opéra située dans le quartier de Berlin-Charlottenbourg de la capitale allemande. Cette salle de 1865 places est l'un des plus grands théâtres de l’État. Il abrite une compagnie d'opéra homonyme, ainsi que le Ballet national de Berlin (en allemand : Staatsballett Berlin, Ballet d'État de Berlin).

Historique[modifier | modifier le code]

Deutsches Opernhaus, en 1912

Le bâtiment actuel est relativement récent, puisqu'il a été construit après la Seconde Guerre mondiale. Cependant, l'histoire de cet opéra remonte au début du siècle, avec la construction du Deutsches Opernhaus (opéra allemand) dans la ville de Charlottenburg (actuel quartier de l'ouest de Berlin) en 1911. Le Deutsches Opernhaus, sur les plans de l'architecte Heinrich Seeling, fut inauguré le par une représentation du Fidelio de Beethoven, sous la direction de Ignatz Waghalter. En 1925, après que la ville de Charlottenbourg eut été incorporée à la capitale, l'opéra fut renommé Städtische Oper (opéra municipal).

Après la prise du pouvoir par les nazis, son nom redevint Deutsches Opernhaus, sous l'influence du ministre de la Propagande Joseph Goebbels qui nomma également Max von Schillings intendant. De nombreux artistes, tels que Fritz Stiedry ou Alexander Kipnis, ne purent également plus y faire jouer leurs œuvres. Soumis au contrôle du ministère à l'Éducation du peuple et à la Propagande, l'opéra rivalisait avec le Staatsoper Unter den Linden, dirigé par le Premier ministre prussien, Hermann Göring. L'accent fut mis sur les œuvres de compositeurs allemands, dans des décors conçus par Benno von Arent. En 1935, le bâtiment, devenu lieu de représentation du régime nazi, fut agrandi. Peu après, Hans Schmidt-Isserstedt fut nommé à sa tête. L'opéra fut finalement détruit par un bombardement aérien le .

Le mort du manifestant, monument du sculpteur Alfred Hrdlicka

L'opéra, après la guerre, se trouve à Berlin-Ouest, et rivalise donc à nouveau avec le Staatsoper situé à Berlin-Est. La compagnie s'installa au Theater des Westens pour ses représentations, avant la construction d'un nouveau bâtiment à partir de 1957. Le , quelques semaines après la construction du mur de Berlin, le Deutsche Oper Berlin fut inauguré par une représentation de Don Giovanni de Mozart.

Le , l'étudiant Benno Ohnesorg fut tué d'une balle dans la tête par un policier lors d'une manifestation contre la venue du Chah Mohammad Reza Pahlavi à l'opéra. Le , Giuseppe Sinopoli meurt en dirigeant à la Deutsche Oper d'une crise cardiaque. En , la décision de la direction d'annuler les représentations d'Idomeneo mis en scène par Hans Neuenfels, par peur de réactions de fondamentalistes religieux, soulève une polémique.

Directeurs de la musique[modifier | modifier le code]

Transport[modifier | modifier le code]

Il y a une station de métro éponyme devant l'opéra. Elle est desservie par la ligne 2 du métro de Berlin.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :