Destord

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Destord
Destord
Vue aérienne du centre du village.
Blason de Destord
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Vosges
Arrondissement Épinal
Canton Bruyères
Intercommunalité Communauté de communes Bruyères - Vallons des Vosges
Maire
Mandat
Michel Houot
2014-2020
Code postal 88600
Code commune 88130
Démographie
Population
municipale
243 hab. (2015 en augmentation de 7,05 % par rapport à 2010)
Densité 48 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 16′ 25″ nord, 6° 37′ 19″ est
Altitude 350 m
Min. 311 m
Max. 364 m
Superficie 5,04 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Destord

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Destord

Destord (prononcer Détor) est une commune française située dans le département des Vosges, en région Grand Est. Destord fait partie de la communauté de communes Bruyères - Vallons des Vosges.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Destord est une commune rurale située à 8 km au sud de Rambervillers. Elle est traversée par un petit affluent de l'Arentèle.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Destord
Bult Sainte-Hélène
Padoux Destord Pierrepont-sur-l'Arentèle
Girecourt-sur-durbion Gugnécourt Nonzeville

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

La voie romaine menant d'Arches à Deneuvre traversait Destord. Des restes de pavages laissent penser que le lieu pouvait être un carrefour.

Une épidémie de choléra a décimé la population au début du XVIIIe siècle : en 1710, il ne restait que 23 habitants.

Dans la nuit du 1er au 2 juin 1847, un enfant d’environ 15 jours a été abandonné et posé dans un char à banc devant la demeure du dit Georges. Les cris de l’enfant ont réveillé celui qui l’a recueilli la nuit même. L’enfant aura pour nom patronymique Destord, tiré du lieu, et pour prénom Phamphile, tiré du jour où il a été trouvé.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

La mairie-école.
Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
  mars 2001 André Huguenin    
mars 2001 en cours
(au 18 février 2015)
Michel Houot   Agriculteur

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Destord fut une des communes fondatrices de la communauté de communes de l'Arentèle-Durbion-Padozel dont elle a été membre de 2003 à 2013.

Depuis le 1er janvier 2014 elle est intégrée à la communauté de communes Bruyères - Vallons des Vosges [1].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[2]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[3].

En 2015, la commune comptait 243 habitants[Note 1], en augmentation de 7,05 % par rapport à 2010 (Vosges : -2,03 %, France hors Mayotte : +2,44 %).

Évolution de la population  [ modifier ]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1856
252304316310313322321318285
1861 1866 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906
274290302275250251251252236
1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968
217175160158140125138137128
1975 1982 1990 1999 2005 2010 2015 - -
105181222205222227243--
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2006[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

  • Boulangerie
  • Agriculture
  • Garage Transaction Automobile
  • Entreprise de Maçonnerie

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Remi[modifier | modifier le code]

L'église.
Les trois cloches de l'église.

L'église sous sa forme actuelle a été inaugurée le en présence du préfet, du député Claude Jacquot et du président du conseil général Christian Poncelet.

Les trois cloches de l'église ont été bénies en 1832 par le curé de l'époque, Claude Humbert. On peut lire sur chacune d'elles :

« J'ai été bénie par Humbert Claude, curé de la paroisse de Destord — An 1832
Je m'appelle Marguerite.
Mon parrain est : Jean Nicolas Marchal
Ma marraine est : Marguerite Cherrière, épouse de Batiste Léonard, maire de Destord. »

« J'ai été bénie par Humbert Claude, curé de la paroisse de Destord — An 1832
Je m'appelle Marie-Catherine.
Mon parrain est : Humbert Claude, curé de Destord
Ma marraine est : Marie-Catherine Gillot, préfète de la congrégation de la paroisse de Destord. »

« J'ai été bénie par Humbert Claude, curé de la paroisse de Destord — An 1832
Je m'appelle Marie-Barbe.
Mon parrain est : Joseph-Pierre Marquis, fils de Antoine-Pierre Marquis, de son vivant cultivateur à Pierrepont.
Ma marraine est : Marie-Barbe Langlais, fille de Jean-Batiste Langlais, adjoint de la mairie de Nonzeville. »

Au pied de la statue de saint Remi de l'église, il y a un blason fruste, sur lequel pourrait figurer la colombe du saint.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique, logotype et devise[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
Parti d'argent à la barre d'azur chargée de trois roses d'argent et d'or à la bande de gueules chargée de trois alérions d'argent à l'écu mouvant de la pointe de gueules chargé d'une colombe d'argent tenant dans son bec une ampoule d'or.
Commentaires : Destord dépendait du chapitre de la cathédrale de Saint-Dié et du duché de Lorraine. Le chapitre de la cathédrale de Saint-Dié porte une bande d'azur chargée de trois roses d'argent. Ici, par courtoisie héraldique, la bande est transformée en barre. Saint Rémi est le patron de la paroisse d'où le blason portant une colombe, attribut de l'évêque de Reims[6].

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2018, millésimée 2015, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2017, date de référence statistique : 1er janvier 2015.

Références[modifier | modifier le code]