Despotovac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.

Despotovac
Деспотовац
Blason de Despotovac
Héraldique
Drapeau de Despotovac
Drapeau
Despotovac
La nouvelle église orthodoxe de Despotovac
Administration
Pays Drapeau de la Serbie Serbie
Province Serbie centrale
Région Resava
District Pomoravlje
Municipalité Despotovac
Code postal 35 213
Démographie
Population 4 212 hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 44° 05′ 33″ nord, 21° 26′ 49″ est
Altitude 264 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Despotovac

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir la carte topographique de Serbie
City locator 14.svg
Despotovac
Liens
Site web Site de Despotovac
Municipalité de Despotovac
Administration
Maire
Mandat
Dejan Nenadović (SPS)
2012-2016
Démographie
Population 22 995 hab. (2011)
Densité 37 hab./km2
Géographie
Superficie 62 300 ha = 623 km2
Liens
Site web Site officiel
Despotovac rue centrale PHOTO prise en 08/2017

Despotovac (en serbe cyrillique : Деспотовац) est une ville et une municipalité de Serbie situées dans le district de Pomoravlje. Au recensement de 2011, la ville comptait 4 212 habitants et la municipalité dont elle est le centre 22 995[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Despotovac est située à l'est de la Serbie, à 130 km au sud-est de Belgrade. La partie orientale de la municipalité se situe sur les contreforts des monts Kučaj et Beljanica, riches en forêts et en mines, et présente un relief accidenté ; on y trouve de nombreuses grottes, dont la principale est la grotte de Resava (en serbe cyrillique : Ресавска пећина). La partie la plus occidentale de la municipalité forme une plaine qui se prolonge vers l'ouest en direction de la Morava. L'altitude de la région est comprise entre 130 m et 1 336 m au mont Beljanica[2]. La rivière Resava, un affluent droit de la Morava, traverse la municipalité[2] et la ville et donne son nom à la région de Resava dans laquelle se trouve la ville. Sur son parcours, la rivière forme un certain nombre de gorges. Près du village de Dvorište, cette rivière reçoit les eaux de la Moravica, son principal affluent.

Histoire[modifier | modifier le code]

Au VIIe siècle, le territoire de l'actuelle municipalité de Despotovac fut peuplée par les Slaves. Après la bataille de Kosovo Polje en 1389, le centre de l'État serbe se déplaça vers le nord et la région de la Resava devint alors un grand centre de culture et de spiritualité. Le monastère de Manasija, fondé par le despote serbe Stefan Lazarević entre 1407 et 1418, témoigne de l'importance de la région au début du XVe siècle.

La ville de Despotovac, quant à elle, est mentionnée pour la première fois en 1381 sous le nom de Voinci ou Vojnik dans une charte du prince Lazar. Après la chute du Despotat de Serbie en 1459, la ville passa sous la domination de l'Empire ottoman comme le reste du pays. Selon un document autrichien daté de 1783, Vojnik (Despotovac) comptait 30 foyers chrétiens. Redevenue serbe après le premier et le second soulèvement contre les Ottomans, la ville prit le nom de Despotovac en 1882, en hommage au despote Stefan Lazarević. Au XIXe siècle, la ville dut son développement à l'exploitation des forêts et des mines du secteur. La mine de charbon Rembas fut découverte en 1849 et devint l'une des plus importantes de Serbie[3].

Localités de la municipalité de Despotovac[modifier | modifier le code]

Localisation de la municipalité de Despotovac en Serbie

La municipalité de Despotovac compte 33 localités :

Despotovac et Resavica sont officiellement classées parmi les « localités urbaines » (en serbe : градско насеље et gradsko naselje) ; toutes les autres localités sont considérées comme des « villages » (село/selo).

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville[modifier | modifier le code]

Évolution historique de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
1 5131 2821 6712 3083 2684 1704 363[4]4 212[1]

Pyramide des âges (2002)[modifier | modifier le code]

Répartition de la population par nationalités dans la ville (2002)[modifier | modifier le code]

Municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution de la population dans la municipalité[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2002 2011
33 26236 50938 38936 55335 69033 86925 611[4]22 995[1]

Répartition de la population par nationalités dans la municipalité (2002)[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections locales de 2004[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2004, les 48 sièges de l'assemblée municipale de Despotovac se répartissaient de la manière suivante[7] :

Parti Sièges
Parti démocratique 9
Parti démocratique de Serbie 9
Serbie unie 9
Parti socialiste populaire 7
Nouvelle Serbie 3
Parti libéral 3
Parti radical serbe 3
Parti socialiste de Serbie 3
Mouvement serbe du renouveau 2

Miroslav Pavković, membre du Parti progressiste serbe (SNS), a été élu président (maire) de la municipalité.

Élections locales de 2008[modifier | modifier le code]

À la suite des élections locales serbes de 2008, les 42 sièges de l'assemblée municipale de Despotovac se répartissaient de la manière suivante[8] :

Parti Sièges
Parti démocratique 21
Parti radical serbe 8
Parti socialiste de Serbie - Parti des retraités unis de Serbie - Serbie unie 5
Parti démocratique de Serbie 4
G17 Plus 4

Mališa Alimpijević, membre du Parti démocratique du président Boris Tadić, a été élue présidente de la municipalité. Elle a conduit la liste Pour une Serbie européenne, soutenue par le président Tadić et composée du Parti démocratique et du parti G17 Plus[8].

Économie[modifier | modifier le code]

Tourisme[modifier | modifier le code]

Par ses richesses naturelles, la région de Despotovac offre des possibilités pour le tourisme. Les monts Beljanica, notamment, sont adaptés pour la randonnée[9]. L'association Gornja Resava, « Haute Resava » dispose de plusieurs centaines d'hectares dévolus à la chasse ; les forêts et les montagnes du secteur sont particulièrement giboyeuses ; on y trouve le faisan, la perdrix, la caille et le canard sauvage, ainsi que des lapins, des blaireaux et des chats sauvages. Parmi le gros gibier figurent le sanglier, le cerf, le loup et le renard[10]. La Resava est riche en poissons comme la truite de rivière[10]. La grotte de Resava constitue également un site naturel apprécié des touristes.

Parmi les monuments culturels les plus intéressants de la municipalité de Despotovac figure le monastère de Manasija, fondé par le despote serbe Stefan Lazarević entre 1407 et 1418[11]. Près du village de Medveđa se trouvent les vestiges de la ville romaine d'Idimum, détruite lors de la grande invasion des Huns au Ve siècle[12].

À proximité de Resavica, au village de Senjski Rudnik, se trouve le Musée de l'exploitation houillère de Serbie (Muzej ugljarstva Srbije), qui a ouvert ses portes en 1980. Sur 550 m2 est présentée l'évolution des techniques minières dans le pays, principalement autour de l'extraction de la houille[13]. Un projet auquel pourrait participer l'Union européenne à hauteur de 1,5 million de dollars et présenté par le ministère serbe de la Culture Nebojša Bradić, a été élaboré pour transformer la mine de Senjski Rudnik en écomusée[14].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (sr + en) « Livre 20 : Vue d'ensemble comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991, 2002 et 2011, données par localités) » [PDF], Pages du recensement de 2011 en Serbie - Institut de statistique de la République de Serbie, (consulté le 23 septembre 2015)
  2. a et b (sr) « Site de la municipalité de Despotovac »
  3. (sr) « Generalno », sur http://www.despotovac.rs, Site officiel de la municipalité de Despotovac
  4. a et b (sr) Population, analyse comparative de la population en 1948, 1953, 1961, 1971, 1981, 1991 et 2002, données par localités (Livre 9), Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-14-9)
  5. (sr) Livre 2, Population, sexe et âge, données par localités, Belgrade, Institut de statistique de la République de Serbie, (ISBN 86-84433-01-7)
  6. a et b (sr) « Population par nationalités au recensement de 2002 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 23 septembre 2015)
  7. (sr) Résultat des élections municipales de 2004 - Despotovac - Indisponible au 25 juillet 2009
  8. a et b (sr) « Pregled funkcionera za opštinu Despotovac (Lokalni 2008) », sur http://direktorijum.cesid.org, Site du CeSID (consulté le 25 juillet 2009)
  9. (sr) « Turizam », sur http://www.despotovac.rs, Site officiel de la municipalité de Despotovac (consulté le 25 juillet 2009)
  10. a et b (sr) « Lov i ribolov », sur http://www.despotovac.rs, Site officiel de la municipalité de Despotovac (consulté le 25 juillet 2009)
  11. (sr) « Manasija », sur http://www.despotovac.rs, Site officiel de la municipalité de Despotovac (consulté le 25 juillet 2009)
  12. (sr) « Idimum », sur http://www.despotovac.rs, Site officiel de la municipalité de Despotovac (consulté le 25 juillet 2009)
  13. (sr) « Muzej ugljarstva Srbije », sur http://resavica.free.fr, Site de Resavica (consulté le 27 juillet 2009)
  14. (sr) « Ministar kulture Nebojša Bradić sa diplomatskim korom u obilasku Senjskog rudnika », sur http://www.kultura.sr.gov.yu, Site du ministère serbe de la Culture, (consulté le 27 juillet 2009)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]