Desjardins Assurances générales

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Desjardins Assurances Générales
Desjardins Assurances Générales

Création 1944 (Montréal)
Fondateurs Guy Cormier
Forme juridique CompagnieVoir et modifier les données sur Wikidata
Siège social Lévis
Drapeau du Canada Canada
Direction Denis Dubois
Activité Assurances
Produits Assurance auto, assurance habitation, assurance entreprise
Société mère Desjardins Groupe d'Assurances Générales
Site web www.desjardinsassurancesgenerales.com

Desjardins Assurances Générales (DAG) est la filiale d'assurance de dommages du Mouvement Desjardins, au même titre que Desjardins Sécurité Financière. Les deux compagnies d'assurance se regroupent sous le nom de Desjardins Assurances. Ils servent trois provinces au Canada: le Québec, l'Alberta et l'Ontario[1]. DAG est fait partie des chefs de file en assurance de dommages au Canada[2] et en 2014, elle était en troisième position au niveau de la satisfaction client au Québec[3].

À propos[modifier | modifier le code]

Leurs principaux services sont l'assurance automobile, l'assurance habitation et l'assurance entreprise, qui sont accessibles via des agents au sein des Caisses Desjardins ou des centres de service à la clientèle, ou encore en ligne ou avec l'application mobile[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

En 1944, la première filiale du Mouvement Desjardins est créée sous le nom de « Société d'assurance des caisses populaires (SACP) », aujourd'hui connue sous le nom de Desjardins Assurances Générales[5]. Elle était d'abord fondée pour répondre aux besoins de ses propres caisses, en permettant une protection contre les incendies, les vols à main armée, les effractions et les fraudes, accessible avec un seul contrat[6].

En 1987, la compagnie d'assurance éprouve des difficultés financières et est au bord de fermer les portes. Elle décide donc de radicalement changer son modèle d'affaires, et lance l'assurance "directe", qui est maintenant accessible directement à travers les caisses et leurs réseaux[7]. Ce mouvement a été considéré comme « l'un des développements les plus controversés à avoir marqué l'industrie »[7], car cela n'affectait pas uniquement le Mouvement Desjardins, mais également tous les réseaux traditionnels de courtage. Elle a dû aller en cour pour défendre ses droits et sa position avant que son modèle financier ne soit accepté.

En 2008, DAG sort du Québec et commence à offrir ses services d'assurance auto et habitation en Ontario[8].

En 2014, Desjardins acquiert les opérations canadiennes de StateFarm, et devient du coup la deuxième plus grande compagnie d'assurance de dommages au Canada[9]. Les 1.2 million d'assurés en Ontario, Alberta et au Nouveau Brunswick[10] ont longtemps continué à être desservis par StateFarm. Le 1er mai 2018, Desjardins lance néanmoins une campagne de changement d'image de marque pour transférer StateFarm chez Desjardins Assurances[11]. La transition devrait être terminée pour le 31 décembre 2019[12].

Controverse[modifier | modifier le code]

En octobre 2017, Samuel Archibald, professeur à l'UQAM, s'est vu refuser des prestations d'assurance invalidité alors qu'il était en arrêt de travail pour dépression[13]. Un agent l'avait recherché en ligne et regardé ses réseaux sociaux, et avait décrété qu'il avait maintenu certaines activités lors de son arrêt. En réaction, l'écrivain a publié une lettre d'opinion dans LaPresse, et a reçu énormément de réactions positives et de support[14]. La lettre est devenue virale, et DAG a fini par se rétracter et lui fournir des prestations rétroactives totallisant 20,000$[15].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Certas Direct Car Insurance Canada | DGI Direct Auto Insurance », sur www.completecar.ca (consulté le 27 juin 2018)
  2. « Desjardins Assurances générales : Des rabais pour les véhicules à faible consommation de carburant - Éco-Énergie à Montréal », Éco-Énergie à Montréal,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2018)
  3. (en) « Auto insurer satisfaction declines in some provinces: J.D. Power study | Canadian Insurance », sur www.citopbroker.com (consulté le 27 juin 2018)
  4. « Desjardins Assurances | Desjardins », sur Desjardins.com (consulté le 27 juin 2018)
  5. « Le mouvement Desjardins Toute société… », S'expatrier, travailler et étudier au Québec, Canada,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2018)
  6. « Consolidation de Desjardins «  Histoire du Québec », sur histoire-du-quebec.ca (consulté le 27 juin 2018)
  7. a et b (en) « Desjardins General Insurance celebrates its 25th anniversary as a direct insurer | ICMIF », sur www.icmif.org (consulté le 27 juin 2018)
  8. (en-US) « Desjardins pushes insurance business into Ontario | Investment Executive », Investment Executive,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2018)
  9. (en-US) « Desjardins ramps up in P&C | Investment Executive », Investment Executive,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2018)
  10. (en) « Montreal's Desjardins Group takes over State Farm Canada », CBC,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2018)
  11. (en) Lyle Adriano, « State Farm Canada to rebrand as Desjardins Insurance », sur Insurance Business (consulté le 27 juin 2018)
  12. (en) « State Farm’s Canadian operations to be rebranded as Desjardins Insurance | Canadian Insurance », sur citopbroker.com (consulté le 27 juin 2018)
  13. « Dépression et assureurs : l'histoire révoltante de l'auteur Samuel Archibald | Médium large », Médium large | ICI Radio-Canada.ca Première,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2018)
  14. (en) Allan Woods, « Novelist’s battle over disability insurance claim sparks a reckoning in Quebec », thestar.com,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2018)
  15. (en) Kalina Laframboise, « 'It's time to heal': Montreal writer wins battle to get insurer to recognize his depression », CBC,‎ (lire en ligne, consulté le 27 juin 2018)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]