Des clientes pour la morgue

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le polar
Cet article est une ébauche concernant le polar.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Des clientes pour la morgue
Auteur Frédéric Dard
Pays 1953
Genre Polar
Éditeur Fleuve noir
ISBN 978-2-265-08499-5
Série San Antonio
Chronologie
Précédent Des dragées sans baptême Descendez-le à la prochaine Suivant

Des clientes pour la morgue est un roman publié en 1953 par Frédéric Dard, sous le pseudonyme San-Antonio. Il s'agit du septième volume de la série policière San-Antonio.

C’est dans ce livre qu’apparaît pour la première fois l’inspecteur Bérurier.

Résumé[modifier | modifier le code]

À Paris, le commissaire San-Antonio prend d’instinct en filature une dame plutôt curieuse. En effet, le flair du commissaire a repéré tout de suite un homme déguisé. Cela le conduit jusqu'en Suisse, où le mystérieux individu se suicide sous ses yeux, dans sa chambre d'hôtel, après avoir reçu un coup de téléphone.

Apparition de Bérurier[modifier | modifier le code]

C’est à la deuxième page du récit que le nom de Bérurier est prononcé pour la première fois :

« On était quelques potes de la grande boîte qui arrosions la médaille d’un ami... L’ami, pour tout vous casser, c’est Bérurier, cette grosse enflure de Bérurier... »

Bérurier, en effet, vient d'être décoré pour avoir pris « deux pruneaux dans les côtelettes » en service commandé. Dans les deux pages suivantes, le héros du jour ouvre la bouche pour entonner Poète et Paysan, mais le chant lui reste « collé aux bronches comme un caramel », car San-Antonio chope Castellani par l’épaule et s’esquive avec lui : la filature de la « dame d’un certain âge » est lancée...

Liens internes[modifier | modifier le code]