Dervish Ali Khan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Dervish Ali assiégé à Astrakhan (Chronique illustrée d'Ivan le Terrible - XVIe siècle)

Dervish Ali, Dervis Ali, Derbysh Ali, Darwish Ghali ou Därwiş Ğäli хан (en tatar Дәрвиш Гали хан, en russe Дервиш-Али) est le dernier Khan d'Astrakhan de 1554 à 1556.

Dervish Ali serait le descendant (peut-être le petit-fils) de Ahmed, khan de la Horde d'or[1].

Il gouverne une première fois le khanat d'Astrakhan de 1537 à 1539 avant d'être chassé du pouvoir par Abdul Rahman. Dervish se réfugie alors en Russie où il est mentionné en 1548, avant de rejoindre les Nogaïs en 1549. Il revient en Russie en 1551 et reçoit Zvenigorod en apanage[2].

En 1554, avec l'aide de troupes russes, Dervish remonte sur le trône d'Astrakhan[3] et devient vassal du tsar Ivan le Terrible mais, soupçonné de comploter avec le Khanat de Crimée pour se débarrasser de la tutelle russe, il est attaqué par le tsar ; assiégée, Astrakhan est prise et incendiée en 1556. Dervish se réfugia d'abord à Azov puis à La Mecque[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Henry Hoyle Howorth (2008), p. 353.
  2. (en) Ibid., p. 355.
  3. (en) Dariusz Kolodziejczyk (2011), p. 93.
  4. (en) Ludwig Steindorff (2010), p. 198.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henry Hoyle Howorth, History of the Mongols from the 9th to the 19th Century : The So-Called Tartars of Russia and Central Asia, Cosimo, Inc., 2008. (ISBN 1605201340)
  • Dariusz Kolodziejczyk, The Crimean Khanate and Poland-Lithuania : International Diplomacy on the European Periphery (15th-18th Century). A Study of Peace Treaties Followed by Annotated Documents, BRILL, 2011. (ISBN 9004191909)
  • Ludwig Steindorff, Religion und Integration im Moskauer Russland : Konzepte und Praktiken, Potentiale und Grenzen 14.-17. Jahrhundert, Otto Harrassowitz Verlag, 2010. (ISBN 3447061162)