Derrag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Derrag
Village de Kherbat Siouf à Derrag
Village de Kherbat Siouf à Derrag
Noms
Nom arabe دراڨ
Administration
Pays Drapeau de l'Algérie Algérie
Région Titteri
Wilaya Médéa
Daïra Aziz
Code postal 26015
Code ONS 2608
Démographie
Population 7 273 hab. (2008[1])
Densité 29 hab./km2
Géographie
Coordonnées 35° 54′ 31″ nord, 2° 23′ 16″ est
Altitude Min. 1 187 m – Max. 1 187 m
Superficie 250,4 km2
Localisation
Localisation de la commune dans la wilaya de Médéa.
Localisation de la commune dans la wilaya de Médéa.

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte administrative d'Algérie
City locator 14.svg
Derrag

Géolocalisation sur la carte : Algérie

Voir la carte topographique d'Algérie
City locator 14.svg
Derrag

Derrag, anciennement Letourneux est une commune de la wilaya de Médéa en Algérie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Derrag est localisée au sud-ouest de la wilaya de Médéa à 45 km à l'ouest de Ksar El Boukhari.

Communes limitrophes de Derrag
Tarik Ibn Ziad (W. Ain Defla) Oued Djemaa (W. Ain Defla) Ouled Hellal
Derrag Aziz
Bordj El Emir Abdelkader (W. Tissemsilt) Bou Aiche

Relief, géologie, hydrographie[modifier | modifier le code]

Le village de Derrag est situé sur le versant sud de l'Atlas Tellien, à l'ouest de l'Oursenis et a 1 150 mètres d'altitude.

Il est niché dans une très petite région, dite Bled Derrag d'environ 128 km2, petite entité géographique insérée en coin entre les forêts du Chaoun et du Boumédienne et séparée des hauts plateaux par le Taguensa et djebel Azzeba. Elle occupe une surface bordée sur les deux côtés par des montagnes bien arrosées, et sur un troisième par la steppe.

Le Djebel Chaoun culmine à 1820 mètres marque le tripoint entre les wilayas de Médéa, Tissemsilt et Ain Defla. La région est essentiellement constituée d'une ossature représentée par des massifs encerclant une zone centrale de dépression elle-même mamelonnée .

L'encadrement comprend ,au Nord le Boumediene (1.648 m) a l'ouest le Chaoun (1.804 m)et le Techta (1.687 m)et enfin , sur la face sud -ouest , nord-est le djebel Azzeba (1.386 m) et le Tagensa 1.710 m) .

La partie centrale ,au relief moins accusé ,comporte cependant quelques eminences : Djiret , Kef touil ,Chebaret . Le système orographique appartient a celui de l'Ouarsenis et la région fait partie de la "Chaine du limes" . La déclivité des terres est quasi générale . En conséquence ,elles sont peu favorables a la mécanisation et sensibles a l'érosion .

Hydrographie

Les montagnes périphériques jouent un rôle de chateaux d'eau ,et la contrée constitue un impluvium. Les sources y sont nombreuses ,mais leur débit set toujours faible ( Aîn Endis ,la plus importante a un débit de 6 litres /seconde a l'étiage ) . Elles ont des eaux potables ,plus ou moins calcaires . Parfois ,vers l'est ,dans les marnes ,les eaux se chargent quelque peu de magnésie ,pour la plupart , elles sont cependant utilisables .

Quelques secteurs sont toutefois mal pourvus ou dépourvus de ressources en eau .

Transports[modifier | modifier le code]

La RN60 la traverse pour aller de Ksar El Boukhari à Theniet El Had.

Villages, hameaux et lieux-dits[modifier | modifier le code]

L'agglomération chef-lieu est le village de Derrag. La commune compte une agglomération secondaire : Siouf.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Derrag en arabe veut dire le pays caché.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région de Bled Derrag avait été rattachée à la commune-mixte de Theniet El Had au début de la colonisation où sera créé du village colonial de Letourneux en 1891, qui passera sous l'autorité de la commune-mixte de Boghari jusqu'en 1956 où il devient une commune de plein exercice séparé de Siouf. En 1963, il sera intégré à la commune nouvellement créée de Aziz, la commune renaîtra en 1984 sous le nom de Derrag.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1954 1987 1998 2008
1 792 8 749 7 695 7 273
(Source : recensement [2])

Population des différentes agglomérations en 1897 : Derrag, 236 hab.[3]

Population des différentes agglomération en 1902 : Derrag, 248 hab.[4]

Population des différentes agglomération en 1987 : Derrag, 2 681 hab.[5]

Population des différentes agglomération en 1998 : Derrag, 3 510 hab. ; Siouf, 1 871 hab.[6]

Populations des différentes agglomérations en 2008 : Derrag, 3 665 hab.[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Wilaya de Médéa : répartition de la population résidente des ménages ordinaires et collectifs, selon la commune de résidence et la dispersion ». Données du recensement général de la population et de l'habitat de 2008 sur le site de l'ONS.
  2. (en) the People's Democratic Republic of Algeria - Médéa(Geohive)
  3. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1897, p.132
  4. Tableau général ... des communes de plein exercice, mixtes et indigènes des trois provinces (territoire civil et territoire militaire) : avec indication du chiffre de la population et de la superficie / Gouvernement général de l'Algérie, Direction générale des affaires civiles et financières - 1902, p.143
  5. Dictionnaire des localités algériennes, Achour Cherfi, Casbah éditions, p.390
  6. Dictionnaire des localités algériennes, Achour Cherfi, Casbah éditions, p.390
  7. ONS, 5e RGPH - 2008 - Armature Urbaine - Collections Statistiques N° 163/2011 Série S : Statistiques Sociales, p.136 [PDF]