Depression Quest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Depression Quest
Développeur Zoe Quinn
Concepteur Zoe Quinn

Date de sortie
Genre Fiction interactive
Mode de jeu Solo
Plate-forme Navigateur, PC (Windows), Linux, OS X
Média Distribution numérique
Langue Anglais
Contrôle Clavier

Moteur Twine

Depression Quest est une fiction interactive qui aborde le sujet de la dépression.

D'abord disponible sur Internet à partir du 14 février 2013, elle a été mise sur Steam en août 2014. L'objectif de la développeuse était de rendre compréhensible la situation des dépressifs pour ceux qui n'ont jamais été atteint par ce mal, en permettant aux seconds de se mettre dans la peau des premiers à travers le jeu[1].
Depression Quest - et sa conceptrice - ont reçu un surcroît d'attention à l'affaire du Gamergate[2].

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Depression Quest est une fiction interactive. Le joueur incarne une personne dépressive. L'histoire est centrée sur sa vie quotidienne, ses relations avec ses parents, ses collègues de bureau, ses amis et sa petite amie. Elle aborde aussi le sujet des soins psychiatrique, notamment médicamenteux.

À chaque étape, le joueur lit un texte de quelques paragraphes décrivant une situation simple inspirée de la vie réelle. Le texte est parfois accompagné d'images et d'une atmosphère sonore.
Il doit ensuite faire un choix entre plusieurs possibilités décrites textuellement, en cliquant simplement sur celle qui lui convient. Les choix faits déterminent la manière dont la suite de l'histoire se déroule. Certains sont barrés et ne sont pas disponibles pour le joueur; l'amplitude des solutions cliquables dépend de la gravité de la dépression, qui est décrite par une simple phrase en-dessous du texte.
Ce mécanisme a été implanté pour refléter l'état mental d'une personne dépressive, pour qui certaines réactions qui pourraient paraître naturelle et adéquate ne sont pas du domaine de l'envisageable[3]

Le jeu comprend 40 000 caractères et cinq fins différentes[4].

Développement[modifier | modifier le code]

Le jeu est d'abord disponible sur navigateur web à partir du 14 février 2013[5],[6]. Il a été conçu à l'aide de Twine[7].

Zoé Quinn le soumet également au programme Steam Greenlight, qui permet aux développeurs indépendants de proposer leurs jeux dans l'espoir d'être choisi par la communauté pour intégrer le catalogue de la plate-forme de de distribution de contenu en ligne; mais - selon ses propos lors d'une interview accordé au magazine Vice - elle reçoit des courriels haineux, ce qui la pousse à abandonner la démarche. Lors de la même interview, elle explique qu'après avoir reçu des retours positifs de la part des joueurs avoir été invité à l'IndieCade, elle a pris la décision de soumettre à nouveau Depression Quest sur Greenlight. Elle est à nouveau harcelée mais se sent prête à gérer la situation : « Je pensais, honnêtement, que je pouvais supporter la haine si cela pouvait permettre à mon jeu d'atteindre quelqu'un qui en tirerait quelque chose, et se sentirait moins seul », affirme-t-elle[8].

Le jeu est finalement accepté en janvier 2014, et est publié sur Steam en août de la même année[5]. Juste avant la sortie prévue du jeu, Zoé Quinn apprend que l'acteur Robin Williams est mort, probablement par suicide[9]. Elle réfléchit à retarder la sortie pour ne pas paraître vouloir tirer avantage de l’événement[5], mais décide finalement de conserver la date initiale; elle justifie ce choix en déclarant que, pour elle, rendre le jeu disponible est plus importante que la publicité négative que cela pourrait engendrer[5]. À propos de cette décision, Quinn explique : « Si j'étais face à quelqu'un qui me demande comment je peux oser publier le jeu le jour où Robin Williams s'est ôté la vie, je ne saurais pas quoi répondre... Mais si quelqu'un d'autre me demandait comment je peux retarder le sortie du jeu alors qu'il en a besoin, je me sentirais honteuse » [9].

Le jeu est gratuit mais les joueurs peuvent choisir de donner la somme qu'ils jugent appropriée. Une partie des gains sont donnés au centre national de prévention contre le suicide[4].

Réception[modifier | modifier le code]

Accueil critique[modifier | modifier le code]

Controverses[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Controverse du Gamergate.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Katie Williams, « Depression Quest Now Available for Free on Steam », sur IGN, (consulté le 3 janvier 2015)
  2. (en) Dave Lee, « Zoe Quinn: GamerGate must be condemned », BBC, (consulté le 3 janvier 2015)
  3. (en) Jessica Vazquez, « Why Depression Quest Matters », sur Game Revolution, (consulté le 3 janvier 2015)
  4. a et b (en) Adam Williams, « Text adventure game Depression Quest explores mental health issues », Gizmag, (consulté le 3 janvier 2015)
  5. a, b, c et d (en) « 'Depression Quest' Now Available on Steam », sur GamePolitics.com, (consulté le 3 janvier 2015)
  6. (en) Phil Savage, « New batch of Steam Greenlight approvals contains Depression Quest, Tangiers and X-Plane 10 », sur PC Gamer, (consulté le 3 janvier 2015)
  7. (en) Adi Robertson, « Play this: 'Bad Paper,' a journalistic choose your own adventure story about debt collection », sur Yahoo! News, (consulté le 3 janvier 2015)
  8. (en) Zach Kotzer, « Female Game Designers Are Being Threatened With Rape », sur Vice, (consulté le 3 janvier 2015)
  9. a et b (en) Dave Thier, « 'Depression Quest' Free In Wake Of Robin Williams' Suicide », sur Forbes, (consulté le 3 janvier 2015)