Denyse Clairouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Denyse Henriette Léonie Clairouin, née le à Paris 6e et morte le à Mauthausen (Autriche)[1], est une traductrice française.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, elle fait partie de la Résistance (groupe Armée Secrète). Arrêtée en 1943, elle est déportée à Ravensbrück puis à Mauthausen, et meurt en .

Elle écrit des poèmes en déportation[2], notamment L'Appel qui évoque les camps de concentration[3].

En 1945 est créé le Prix Denyse Clairouin en sa mémoire[4]. Le prix récompense des auteurs de traductions publiées dans l'année[5].

Traductions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Archives de l’état civil de Paris en ligne, acte de naissance N° 6/2673/1900, avec mention marginale du décès
  2. « Calames », sur www.calames.abes.fr (consulté le )
  3. « Déportation. Cérémonie autour des mots de Denyse Clairouin », sur Le Telegramme, (consulté le )
  4. Littératures d'ailleurs: histoire et actualité des littératures étrangères ... Par Céline Giton, page 134.
  5. « DES TRADUCTEURS », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :