Densité de Planck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

La densité de Planck (en anglais : Planck density) est l'unité de masse volumique du système d'unités naturelles dites unités de Planck.

Notation[modifier | modifier le code]

La densité de Planck est couramment notée ρP, notation composée de la lettre grecque ρ (rhô) minuscule italique, symbole usuel de la masse volumique, suivie, à droite et en indice, de la lettre latine P majuscule romaine, initiale du nom patronymique de Max Planck.

Définition et expression[modifier | modifier le code]

La densité de Planck est égale, par définition, au rapport de la masse de Planck par le volume de Planck, celui-ci étant égal, par définition, au cube de la longueur de Planck : , avec :

Dimension et unité[modifier | modifier le code]

La dimension de la densité de Planck est, par définition, celle de la masse volumique : .

La densité de Planck s'exprime ainsi, dans le Système international d'unités, en kilogrammes par mètre cube (kg/m3 ou kg·m-3).

Valeur[modifier | modifier le code]

La valeur de la densité de Planck est d'environ 5,15500×1096 kg·m-3.

Interprétations[modifier | modifier le code]

En physique théorique, la densité de Planck est la masse volumique maximale susceptible d'être décrite par la physique actuelle, en l'absence d'une théorie de la gravité quantique unifiant la relativité générale et la mécanique quantique.

En cosmologie, la densité de Planck serait la masse volumique de l'Univers au temps de Planck.

Articles connexes[modifier | modifier le code]