Deniz Kandiyoti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Deniz Kandiyoti, née le [1] à Istanbul en Turquie, est une auteure et chercheuse universitaire dans les domaines des rapports de genre et des politiques de développement au Moyen-Orient, notamment en Turquie. Elle est titulaire d'un doctorat de la London School of Economics.

Son travail sur le féminisme musulman, notamment dans les domaines du post-colonialisme et du développement rural, a grandement influencé le champ d'étude entier. Elle a été pionnière de la recherche sur les implications de l'Islam et de la politique d'État sur les femmes, et, par conséquent, a permis de mieux faire connaître ce champs d'étude. compréhension

À partir de 2010, Kandiyoti est Emeritus Professor in Development Studies à la School of Oriental and African Studies[2], constituante de l'Université de Londres, où elle a commencé à travailler en 1992. Elle a travaillé en tant que consultante auprès du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), de l'Organisation internationale du travail (OIT), de l'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), du Département du Développement international (DFID) du Royaume-Uni et du Fonds de développement des Nations unies pour la femme (UNIFEM)[3].

Focus[modifier | modifier le code]

Les premiers travaux de Kandiyoti se focalisent sur l'économie politique et la transformation rurale, puis s'orientent vers le genre, le nationalisme et l'Islam[4]. Plus récemment, ses recherches sont "revenues à l'exploration des politiques du genre dans les sociétés à majoritairement muslmanes mais avec une perspective comparative plus large", ce qui implique l'Afghanistan et l'Uzbekistan autant que la Turquie[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Débuts[modifier | modifier le code]

Née à Istanbul (Turquie), Kandiyoti est de citoyenneté turque et britannique. Elle obtient un Bachelor of Arts de l'Université de Paris en 1966 et un Master of Science in Social Psychology de la London School of Economics avant d'y obtenir également son doctorat.

Vie universitaire[modifier | modifier le code]

La carrière académique de Kandiyoti est fondée sur des études tant théoriques qu'empiriques. Son intérêt initial pour le genre est apparu au cours de son travail de terrain dans le cadre de son doctorat dans la Région de l'Anatolie centrale[4].

De 1969 à 1980, Kandiyoti travaille à Istanbul Technical University et à l'Université du Bosphore en Turquie, puis s'installe en Angleterre pour enseigner au Richmond College dans le Surrey. Kandiyoti a été "fellow" à l'Université de Manchester et à l'Université du Sussex de 1987 à 1988. En 1988, elle crée le terme patriarchal bargain, décrivant la tactique par laquelle une femme choisit d'accepter les rôles de genre qui désavantagent avant tout les femmes, et de s'y conformer, de manière à se protéger se son oppression et de maximiser son pouvoir individuel et ses possibilités dans le cadre d'une société patriarcale.

De 2000 à 2005, Kandiyoti a participé à un effort de recherche soutenu par l'Institut de recherche des Nations unies pour le développement social (UNRISD). La majeure partie de ces domaines de recherche étaient l'éradication de la pauvreté, la promotion de la democractie et des droits de l'être humain, l'égalité des genres, le développement durable, et les effets de la mondialisation[5]. Elle est aussi l'éditrice du journal Central Asian Survey, “le seul journal établi dans le monde, à comité de lecture, multi-disciplinaire et traitant de l'histoire, de la politique, des cultures, des religions, et des économies des régions de l'Asie centrale et du Caucase."[6] Kandiyoti’s current project is entitled “Islam and the Politics of Gender.” [4]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Kandiyoti, Deniz. (1985) Women in Rural Production Systems: Problems and Policies. Paris: UNESCO. Faisant partie de la série intitulée “Women in a World Perspective”, Kandiyoti y “illustre différents modèles de participation des femmes aux systèmes de production ruraux, à travers une analyse comparative de cas venant d'Afrique, d'Asie, d'Amérique latine, du Moyen-Orient et de l'Afrique du Nord" (préface) (ISBN 978-92-3-102296-8)
  • Kandiyoti, Deniz (1988) ‘Bargaining with Patriarchy’, Gender and Society 2(3): 274–90. Cet article, publié à une époque où les études de genre musulmanes étaient rares et le champ d'étude en était au stade embryonnaire, les a mis en lumière. Depuis l'écriture de cet article, Kandiyoti elle-même l'a critiqué, le qualifiant d'"ouvrage présentant des défauts d'analyse" (Hammami, 2006, pg 1350). Elle a attribué le succès de cet article à une "reconnaissance immédiate du phénomène [qu'elle] décrivait, notamment la partie concernant [ses] collègues dans le Sud, qui savaient, presque intuitivement, de quoi [elle] parlait” (Hammami, 2006, p. 1350).
  • Kandiyoti, Deniz (ed.) (1991) Women, Islam and the State. Basingstoke: Macmillan. Ce livre est une compilation d'études de cas concernant les États musulmans et leurs histoires au sujet des femmes. Le livre déclare "qu'une analyse adéquate de la position des femmes dans les sociétés musulmanes doit se fonder sur l'examen détaillé des projets politiques des États contemporains et de leurs autres transformations historiques" (p. 2).

Source[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Kandiyoti, Deniz » sur authorities.loc.gov/ (Library of Congress Authorities)
  2. « Professor Deniz Kandiyoti, SOAS Department of Development Studies » (consulté le 3 novembre 2013)
  3. School for Oriental and Asian Studies. (2007). “Staff: Deniz Kandiyoti” http://www.soas.ac.uk/outreach/expert.cfm?navid=117&contactid=113
  4. a, b, c et d Hammami, Rema. (2006) “Deniz Kandiyoti”. Development and Change 37. (6), 1347–1354.
  5. United Nations Research Institute for Social Development. 2000-2005 Research areas. http://www.unrisd.org/80256B3C005BB128/(httpProgrammeAreasForResearchHomeOther)/61EF570799AA5AC780256B480035B31C?OpenDocument
  6. Taylor and Francis Group. 2007. Journal details for Central Asian Survey. http://www.tandf.co.uk/journals/ccas

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]