Denise Perrier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les personnes ayant le même patronyme, voir Perrier.

Denise Perrier, née en 1935 à Ambérieu-en-Bugey (Ain), est un mannequin et une actrice française. Elle a été la première Française à devenir Miss Monde en 1953, bien que ne portant pas le titre de Miss France[1],[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Miss Monde 1953[modifier | modifier le code]

Fin 1952, Sylviane Carpentier est élue Miss France 1953. Après avoir été élue deuxième dauphine de Miss Europe, elle prépare son mariage et ne veut plus se présenter aux autres concours internationaux. Elle est remplacée par Christiane Martel, Miss Cinémonde pour le concours de Miss Univers qui remporte le titre. Denise Perrier représente la France au concours Miss Monde qui se déroule au Lyceum Theatre de Londres le 19 octobre 1953. Elle est élue Miss Monde et devient la première Française à remporter le titre (tout comme Christiane Martel, Miss Univers).

Modèle et actrice[modifier | modifier le code]

Elle avait pour projet de devenir archéologue, mais se destinera finalement à une carrière de modèle de photos et d'actrice. Denise Perrier fait une apparition comme actrice dans Les Diamants sont éternels (1971), 7e film de la saga James Bond, dans lequel elle apparaît dans le pré-générique.

En 1954, elle est photographiée par Lucien Lorelle pour une publicité pour la marque Perrier. La légende de la publicité comporte une erreur en lui attribuant le titre de Miss Monde 1954.[réf. nécessaire]

Membre du jury[modifier | modifier le code]

Elle a été membre du jury de l'élection de Miss Monde 2005 et de celles de Miss Monde 2010 et Miss Monde 2011.

Le soir de l'élection de Miss Monde 2013, Marine Lorphelin, Miss France 2013 se classe première dauphine de Miss Monde. Plus aucune Miss France n'avait figuré dans le top 3 depuis vingt ans. Elle rend hommage à Denise Perrier élue Miss Monde 60 ans auparavant[3]. Denise Perrier vit aujourd'hui à Nice.

Notes et références[modifier | modifier le code]