Aller au contenu

Denise Nyakeru Tshisekedi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Denise Nyakeru
Image illustrative de l’article Denise Nyakeru Tshisekedi
Première dame de la République démocratique du Congo
Depuis le
(5 ans, 5 mois et 22 jours)
Prédécesseur Olive Lembe di Sita
Biographie
Nom de naissance Denise Nyakeru Nkana
Date de naissance (57 ans)
Lieu de naissance Bukavu, Province du Sud-Kivu (République démocratique du Congo)
Nationalité Congolaise
Père Étienne Nyakeru
Mère Christine M’ntalushika
Conjoint Félix Tshisekedi
Enfants 5
Profession Infirmière

Denise Nyakeru Tshisekedi, née le à Bukavu dans le Sud-Kivu (République démocratique du Congo), est l'épouse de Félix Tshisekedi, président de la République démocratique du Congo depuis le [1].

Elle est la fondatrice de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT), consacrée aux femmes et aux filles congolaises[2].

Enfance, famille et études

[modifier | modifier le code]

Née à Bukavu, Dénise Nyakeru est la cadette d’une fratrie de huit enfants, dont quatre filles. Elle est originaire du village Mwirama, groupement de Kanyola, chefferie de Ngweshe, territoire de Walungu, dans la province du Sud-Kivu[3].

Elle est la fille d'Étienne Nyakeru et de Christine M’ntalushika, tous deux décédés. Son père, considéré comme « évolué » (terme français utilisé sous la colonisation belge, désignant tout Africain ayant acquis un niveau d'éducation jugé suffisant, qui partage et adopte les valeurs européennes) avait un poste de responsabilité dans l’administration au grand Kivu[3].

En 1968, alors qu’elle n’avait que neuf mois, elle perd ses parents à la suite d'un accident de circulation[4]

Après cette tragédie, elle est recueillie avec ses frères et sœurs à Kinshasa par son oncle maternel, à l'époque aumônier catholique des Forces armées zaïroises (FAZ), l'abbé Sylvestre Ngami Mudahwa, qui les a adoptés et élevés jusqu’à sa mort en 1985 lui aussi dans un accident de circulation sur l'avenue de l'Université à Kinshasa[4].

Elle obtient son diplôme d'État (baccalauréat (scolaire)) au lycée Tobongisa, dans la commune de Ngaliema à Kinshasa puis elle rejoint sa sœur Stéphanie (« Fanny ») qui vivait à Bruxelles, pour se former au métier d’infirmière[5].

Elle maîtrise le français, le swahili, le lingala et se débrouille également en anglais et en tshiluba[5].

Carrière professionnelle

[modifier | modifier le code]

Elle a exercé son métier d'aide soignante dans différentes maisons de repos en Belgique, dont la dernière est la Maison de repos et de soins « les Jardins d’Ariane », dans la commune de Woluwe-Saint-Lambert à Bruxelles[5].

En 2018, elle quitte son travail pour accompagner son mari durant la campagne présidentielle de 2018.

Première dame

[modifier | modifier le code]

Elle devient Première dame de la République démocratique du Congo lors de la cérémonie d'investiture de son mari le à Kinshasa au palais de la Nation[1].

En , lors de la cérémonie de la Journée internationale des femmes, Denise Nyakeru prononce son premier discours en public, dans lequel elle promet de s’engager personnellement dans la lutte contre toutes les formes de violences faites aux femmes et particulièrement les violences sexuelles[6].

En , elle crée la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT) qui porte plusieurs projets, comme la santé des femmes, l'éducation des jeunes filles, l'autonomisation des femmes congolaises, la lutte contre toutes formes de violences basées sur le genre (VBG), la lutte contre la drépanocytose ou encore l'octroi de bourses d'études universitaires locales et internationales sous forme de prix d'excellence scolaire[7].

En , elle lance le programme Excellencia, qui est constitué des bourses d’études dans des universités locales et étrangères aux meilleurs lauréats des examens d'État (baccalauréat (scolaire)) dans le but de promouvoir l'excellence scolaire[8].

Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi (FDNT)

[modifier | modifier le code]

En mai 2019, elle crée la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, qui a pour mission la valorisation de la femme et de la fille congolaise, avec quatre axes principaux :

  1. La santé de la femme ;
  2. L'éducation de la jeune fille des milieux défavorisés et vulnérables ;
  3. La lutte contre les formes de violences sexuelles contre les femmes et les filles ;
  4. L'autonomisation financière de la femme congolaise[9].

Au cours de cette même année, la FDNT procède à la remise de 114 bourses d'études dans le cadre du projet Excellentia, initié par Denise Nyakeru Tshisekedi, afin d'accompagner les élèves excellant au niveau secondaire.

Reconnaissances et distinctions

[modifier | modifier le code]

En mai 2019, Denise Nyakeru Tshisekedi est nommée ambassadrice de la bonne volonté par le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA), pour la lutte contre les violences basées sur le genre et l'autonomisation de la femme. En décembre de la même année, elle est désignée « championne mondiale de la prévention des violences sexuelles liées aux conflits » par le Bureau du représentant spécial du secrétariat général des Nations-Unies chargé de cette question. Ce titre vise à porter la voix des victimes de ce fléau au plus haut niveau des institutions, tant au niveau national (RDC) qu'au niveau régional (Afrique) et mondial[2].

Vie privée

[modifier | modifier le code]

Félix et Dénise Nyakeru sont parents de quatre filles et un garçon : Fanny, Anthony, Christina, Sabrina et Serena.

Elle est de confession chrétienne[10].

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a et b Pascal Mulegwa et Trésor Kibangula, « RDC : Félix Tshisekedi, investi président, jure de « défendre la Constitution » », sur jeuneafrique.com, (consulté le ).
  2. a et b « Denise Nyakeru Tshisekedi », sur Présidence de la RDC (consulté le ).
  3. a et b « Dix choses à savoir sur… Denise Nyakeru Tshisekedi, l’épouse du président de la RDC », sur Jeuneafrique.com, (consulté le )
  4. a et b « Denise Nyakeru Tshisekedi : Femme d’exception, Chrétienne et Première Dame de la République Démocratique du Congo », sur happypeople.africa, (consulté le )
  5. a b et c « Denise Nyakeru se dévoile à travers sa biographie écrite par l'Abbé JB Bahala », sur fricanewsrdc.net, (consulté le )
  6. « JIF 2019 : la Première dame Dénise Nyakeru Tshisekedi s’engage dans la lutte contre les violences faites à la femme », sur digitalcongo.net, (consulté le )
  7. « RDC : Lancement de la fondation Denise Nyakeru, la première Dame pour la promotion de la femme », sur 7sur7.cd, (consulté le )
  8. « RDC : la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi annonce le lancement du Programme «Excellentia» », sur zoom-eco.net, (consulté le )
  9. « Denise Nyakeru Tshisekedi », sur Présidence de la RDC (consulté le )
  10. « Denise Nyakeru Tshisekedi : Femme d’exception, Chrétienne et Première Dame de la République Démocratique du Congo », sur HappyPeople, (consulté le )

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]