Denis Sieffert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Denis Sieffert
Image dans Infobox.
Denis Sieffert en 2008.
Fonction
Président
Union nationale des étudiants de France - unité syndicale
-
Michel Sérac (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (71 ans)
Nationalité
Activité

Denis Sieffert est un journaliste français né le [1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Directeur de la publication de l'hebdomadaire français Politis, spécialiste du conflit israélo-palestinien, des questions sociales et du monde moyen-oriental, ancien militant trotskiste (OCI jusqu'en 1981), il a été président de l'Union nationale des étudiants de France - unité syndicale (UNEF-US) entre 1975 et 1978, laissant sa place à Jean-Christophe Cambadélis.

Proche des mouvements antilibéraux ou altermondialistes, il est aussi familier des questions écologistes et d'écologie politique.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Il est l'auteur de cinq essais : quatre parus aux éditions La Découverte et le dernier paru aux éditions Les Petits matins  :

  • La Guerre israélienne de l'information (2003) en collaboration avec la photographe Joss Dray. (ISBN 978-2707138392)
  • Israël-Palestine, une passion française (2005) qui se propose d'étudier l'influence du conflit israélo-palestinien dans la société française.
  • Comment peut-on être (vraiment) républicain ? (2006) qui pose le problème de la confusion conceptuelle qui s'est emparée du terme de « République » dans le discours politique français. (ISBN 9782707149411)
  • La Nouvelle Guerre médiatique israélienne (2009) qui se propose d'étudier la communication de Tsahal et le comportement des médias face à celle-ci. (ISBN 978-2707158086)
  • Denis Sieffert et Michel Soudais, Mélenchon et les médias, Paris, Politis, , 96 p. (ISBN 979-10-92021-00-4). Cet ouvrage revient sur le système médiatique et le rôle de certains « médiacrates » représentants d'une machine à fabriquer du consentement à l'ordre social. Il revient également sur la critique bourdieusienne et des médias et sur le rapport de Jean-Luc Mélenchon à la presse écrite et audiovisuelle pendant la campagne présidentielle de 2012[2].
  • Gauche : les questions qui fâchent ... et quelques raisons d'espérer (2021). Cet ouvrage dit que la gauche pourrait disparaitre, qu'il est nécessaire de comprendre où s'est perdu l'idéal, pour identifier comment le revitaliser. L'auteur y pioche des fâcheries contemporaines, le progrès, l'absolutisme de la République, le dévoiement du principe de laïcité, ou encore la tentative de museler tout débat[3],[4]. (ISBN 978-2-36383-286-3)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Notice BnF.
  2. Mélenchon et les médias: et si, comme Bourdieu, on chaussait les bonnes lunettes, humanite.fr, 5 novembre 2012
  3. Patrick Piro, « Les pieds dans le plat de la gauche », Politis,‎ , p. 30
  4. Laurent Mauduit, « Sieffert presse la gauche de débattre sereinement des «questions qui fâchent» », Mediapart,‎

Liens externes[modifier | modifier le code]