Denis Poncet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Poncet.
Denis Poncet
Description de cette image, également commentée ci-après
Denis Poncet
Naissance
Toulon (France)
Nationalité Drapeau de la FranceFrançaise
Décès (à 66 ans)
Strasbourg (France)
Profession Producteur
Réalisateur
Acteur
Films notables Un coupable idéal
The Staircase
Séries notables Justice a Vegas
Site internet www.MahaProd.com

Denis Poncet, né le à Toulon et mort le 12 décembre 2014 à Strasbourg[1] , est un producteur de films de fiction et documentaires. Il a reçu l'Oscar du meilleur film documentaire en 2002 pour Un coupable idéal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études de lettres à la Sorbonne et à l’Université de Caroline du Nord, c’est à RTL, en 1972, qu’il fait ses débuts dans le journalisme.

Très vite, il va rejoindre l’équipe de la Première chaîne de l'ORTF (future TF1) où il sera notamment chargé de l’affaire du Watergate et du dossier vietnamien. En 1977, il devient chef du bureau de Radio France à Washington et collabore avec de nombreux organes de presse américains. Dans les années 1980, comme grand-reporter il couvre les conflits du Liban, d’Amérique Centrale et d’Afrique. Il participe en 1987 à la création de la Cinq et représente la chaîne en Amérique du Nord et du sud, en se basant à Miami. En 1990, il est nommé directeur de Radio France Internationale[2], et mettra un terme à sa carrière de journaliste en créant la radio BFM[3].

En 1992, il se lance dans la réalisation de documentaires et de grands reportages tels que Dans les couloirs de la mort, New Orléans Police Blues, L’Enfant et son revolver. Sa rencontre avec Jean-Xavier de Lestrade l’amène à la production. D’abord en partenariat avec Jean-Pierre Ramsay, puis avec Bertrand Tavernier au sein de la société Little Bear avec des films tels que La Vie jusqu’au bout, Au-delà du périph’, Une Australie blanche et pure (FIPA d'or). Enfin avec Jean-Xavier de Lestrade, il crée fin 1999 la société MAHA Productions où il produit de nombreux documentaires et fictions pour la télévision et le cinéma[4].

Il décède à Strasbourg des suites d'un cancer le 12 décembre 2014 à l'âge de 66 ans. Il est inhumé au Dorotheenfriedhof de Berlin.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Comme producteur[modifier | modifier le code]


Comme acteur[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Juré[modifier | modifier le code]

Livre[modifier | modifier le code]

  • Mitterrand 2 : Les secrets d'une campagne, 22 février-8 mai 1988, Françoise Rey, Jean-Pierre Mithois, Denis Poncet

3 Jours à Quiberon[modifier | modifier le code]

À l’origine du projet on trouve le producteur français Denis Poncet, et ami de l'actrice Marie Bäumer. Il savait qu’à cause de sa ressemblance étonnante avec elle, on lui proposait depuis toujours de jouer Romy Schneider, sans succès. Grâce à sa femme allemande, qui connaissait le travail du photographe Robert Lebeck et a découvert la toute dernière interview donnée par Romy Schneider en allemand au magazine Stern. C'est ainsi qu'il a proposé 3 jours à Quibéron à la réalisatrice Emily Atef, dont le film L'Étranger en moi était très apprécié par Marie Baümer.

Emily Atef raconte : "La chose qui m’a tout de suite frappée, c’est que ces photos de Robert Lebeck, ce ne sont pas du tout les photos d’un mythe, d’une grande actrice impressionnante, mais les portraits sans filtre d’une femme à nu, sans maquillage, absolument pure dans sa détresse. Ça a fortement résonné avec mon cinéma. Tous mes films, d’une certaine façon, parlent de ça. Une femme, quel que soit son âge, qui traverse une crise existentielle, prise entre ses démons intérieurs et son envie de vivre."

[6]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]