Denis MacShane

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir McShane.
Denis MacShane
DenisMacShane.jpg

Denis MacShane en 2008.

Fonctions
Member of the 55th Parliament of the United Kingdom (d)
Rotherham
-
Member of the 55th Parliament of the United Kingdom (d)
Rotherham
-
Member of the 55th Parliament of the United Kingdom (d)
Rotherham
-
Member of the 54th Parliament of the United Kingdom (d)
Rotherham
-
Ministre d'État chargé de l'Europe (en)
-
Member of the 53rd Parliament of the United Kingdom (d)
Rotherham
-
Member of the 52nd Parliament of the United Kingdom (d)
Rotherham
-
Membre du Parlement du Royaume-Uni
-
James Boyce (en)
Sarah Champion (en)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (69 ans)
GlasgowVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Lieu de travail
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique
Membre de
51e Parlement du Royaume-Uni (d), 54e Parlement du Royaume-Uni (d), 55e Parlement du Royaume-Uni (d), 53e Parlement du Royaume-Uni (d), 52e Parlement du Royaume-Uni (d), Assemblée parlementaire du Conseil de l'EuropeVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieu de détention

Denis MacShane (né à Glasgow le ) est un homme politique britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Né Denis Matyjaszek d'une mère irlandaise, Isobel MacShane, et d'un père polonais, Jozef Matyjaszek, ancien combattant de la Seconde Guerre mondiale.

Le , sa fille Clare, 24 ans, meurt accidentellement en Australie lors de son 200e saut en parachute[1].

Depuis 2012, il vit maritalement avec l'économiste Vicky Pryce (en).

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Il est député travailliste de la circonscription de Rotherham et ministre des Affaires européennes dans le gouvernement de Tony Blair, au Foreign and Commonwealth Office entre 2002 et 2005. Il a été élu au Parlement pour la première fois en 1994, après une élection législative partielle, après la mort du député Jimmy Boyce. Il quitte son poste en 2012.

Durant son mandat parlementaire, Rotherham est touchée par une vague d'abus sexuels commis en toute impunité par des hommes d'origine pakistanaise contre des centaines de fillettes majoritairement blanches[2]. Après que le scandale ait éclaté, MacShane a déclaré à la BBC qu'il n'avait pas eu connaissance de plaintes à ce sujet durant les 18 ans de son mandat. Regrettant son manque d'implication, il a incriminé une atmosphère qui dissuadait de "secouer le bâteau multiculturel" et reconnaissait que "peut-être qu'en tant que lecteur convaincu du journal The Guardian et libéral de gauche, je n'ai pas voulu donner de publicité à ces affaires[3]."

En décembre 2013, il est condamné à six mois de prison, dont trois fermes, pour avoir fabriqué de fausses notes de frais pour 15 000 euros alors qu'il était ministre[4].

En 2016, il publie le livre Brexit, pourquoi le Royaume-Uni va quitter l'Europe, prédiction qui se révélera vraie. Il a publié en 2017 un nouveau livre, Brexit, No Exit: Why Britain Won't Leave Europe dans lequel il affirme que le Royaume-Uni n'arrivera pas à quitter réellement l'Union européenne.

Publications sélectives[modifier | modifier le code]

  • Solidarity: Poland's independent trade union, Spokesman, 1981. (ISBN 0851243185)
  • François Mitterrand, a political odyssey, Quartet Books, 1982. (ISBN 0704323443)
  • Globalising Hatred: The New Antisemitism, Hachette UK, 2008. (ISBN 0297857479)
  • Brexit: How Britain Left Europe, I.B.Tauris, 2016. (ISBN 0857739069)
  • Brexit, No Exit: Why Britain Won't Leave Europe, I.B.Tauris, 2017. (ISBN 1786722577)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) "A mid-air kiss then Clare falls 14,000ft to her death", The Daily Telegraph, 16 mars 2004.
  2. Catherine Castro, « Les viols étouffés des petites filles de Rotherham », Marie Claire,‎ (lire en ligne)
  3. (en) Gordon Rayner, « Denis MacShane: I was too much of a 'liberal leftie' and should have done more to investigate child abuse », Telegraph.co.uk,‎ (lire en ligne)
  4. « Prison ferme pour un ancien ministre anglais », in Le Figaro, mardi 24 décembre 2013, page 6.

Liens externes[modifier | modifier le code]

(en) Site officiel