Denis Grozdanovitch

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Denis Grozdanovitch
Denis Grozdanovitch - Comédie du Livre 2011 - Montpellier - P1150555.jpg
Denis Grozdanovitch en dédicace à la Comédie du Livre de Montpellier en 2011.
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Denis Grozdanovitch est un écrivain français, né en le 9 mai 1946 à Paris.

C'est aussi par ailleurs un grand amateur d'échecs et un ancien joueur de tennis (champion de France junior en 1963), de squash (champion de France de 1975 à 1979) et de courte paume (plusieurs fois champion de France). Il est également diplômé de l'IDHEC[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Champion de France junior en 1963, Denis Grozdanovitch est promis à une grande carrière de joueur de tennis. Mais il n'a pas soif de réussite et préfère l'amateurisme. Il a participé à plusieurs reprises aux Championnats de France sur courts couverts, notamment en 1968 où il bat Georges Goven sur abandon après avoir été mené 4-6, 4-6, 4-5. Il compte également cinq participations au tournoi de Roland Garros entre 1967 et 1974, échouant à chaque fois en qualifications en simple. En double messieurs, il a joué trois matchs avec trois partenaires différents (Jean-Claude Fauvet, Didier Charlet et Francois Battegay), tandis qu'en double mixte, il a joué deux matchs avec Florence Guedy en 1971 et Christine Gimming en 1974. Il devient par la suite entraîneur de tennis pour la Fédération Française.

À l'âge de quinze ans, il commence à prendre des notes dans des carnets. Ce sont celles-ci qui, après quarante et une années, inspirent le Petit traité de désinvolture, premier ouvrage paru en 2002 chez José Corti, succès critique aussi bien que public. En 2005, Rêveurs et nageurs paraît chez le même éditeur.

En 2014, il fait partie, avec Clément Bénech et Nicolas Lebeau, du jury du Prix EDHEC littérature[2].

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Petit traité de désinvolture, éditions José Corti, 2002 ; Seuil Points, 2005.
  • Rêveurs et nageurs, éditions José Corti, 2005.
  • Brefs aperçus sur l’éternel féminin, éditions Robert Laffont, 2006.
  • De l'art de prendre la balle au bond : Précis de mécanique gestuelle et spirituelle, éditions Jean-Claude Lattès, 2007, 338 p. (ISBN 978-2709627481)
  • La faculté des choses, éditions Le Castor Astral, coll. « Escales des lettres », Bordeaux, 2008, 86 p. (ISBN 9782859207625)
  • Le Petit Grozda, les merveilles oubliées du Littré, éditions Points, 2008, (ISBN 2757803808)
  • L'Art difficile de ne presque rien faire, éditions Denoël, 2009, 336 p. (ISBN 9782207261002)
  • Minuscules extases, Éditions Robert Laffont, 2009, 140 p. (ISBN 978-2-84111-379-8)
  • La Secrète Mélancolie des marionnettes, Éditions de l'Olivier, 2011, 330 p. (ISBN 978-2-87929-692-0)
  • L’Exactitude des songes, Éditions du Rouergue, 2012, 128 p. (ISBN 978-2-81260-220-7)
  • La Puissance discrète du hasard , Éditions Denoël, coll. « Hors collection », 2013 (ISBN 978-2-207-11334-9)
  • Le Génie de la bêtise, Éditions Grasset & Fasquelle, 2017, 320 p. (ISBN 978-2-246-81071-1)
  • Articles réguliers dans la revue « Le Grognard »
  • Tenue d'un blog d'écrivain sur l'internet


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La revue littéraire, éditions Léo Scheer, 2006, p. 238
  2. Site officiel du prix

Liens externes[modifier | modifier le code]