Denis Bruna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Denis Bruna
Denis Bruna.jpg
Denis Bruna en 2011.
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Dir. de thèse

Denis Bruna, né le à Aubagne (Bouches-du-Rhône), est un historien et historien de l'art français, spécialiste du Moyen Âge, des représentations du corps, des modes et des usages vestimentaires. Il est professeur à l'École du Louvre et conservateur en chef au musée des Arts Décoratifs de Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l’École du Louvre, docteur en histoire mention histoire de l'art de l'université Paris-I Panthéon-Sorbonne et habilité à diriger des recherches, Denis Bruna a soutenu sa thèse de doctorat sur les enseignes de pèlerinage, les enseignes profanes et autres insignes vestimentaires au Moyen Âge en 1995 à l'université Paris-I[1]. Les insignes (ou enseignes) passaient alors comme des objets sans valeur, relégués avec mépris parmi les arts populaires. Denis Bruna sut montrer l'importance de ces objets, non seulement dans l'histoire de la création artistique du Moyen Âge, mais plus encore dans les pratiques religieuses et identitaires de tous les groupes de la société médiévale.

Il publia plusieurs livres et une vingtaine d'articles sur les enseignes médiévales. Il a notamment présenté celles du musée de Cluny (Paris) dans un catalogue raisonné (1996) et une exposition (1997) dont il a été le commissaire. À la suite de ses premiers travaux, il a abordé la question des représentations du corps et notamment celles des piercings, en s’intéressant notamment au retournement de sens d’un même signe (le percement du corps) entre le Moyen Âge et notre époque[2]. Il publia en 2005 un article sur les premières représentations et traces écrites du tatouage en Occident médiéval[3].

De 2002 à 2017, il a été professeur d’histoire de l’art du Moyen Âge à l’École du Louvre. Depuis 2013, il est professeur et directeur de recherche en histoire de la mode et du costume dans ce même établissement. Il est également chercheur associé au laboratoire ARTeHIS (CNRS et université de Bourgogne)[4]. Il a enseigné à l'université Paris-I, à Institut national du patrimoine (France). Dans ses études et son enseignement, Denis Bruna défend une histoire de l'art, proche de l'histoire, telle une discipline des sciences humaines.

Denis Bruna exerce actuellement les fonctions de conservateur en chef au musée des Arts décoratifs de Paris, responsable des collections « Mode et textile antérieures au XIXe siècle ». Dans ce musée, il fut co-commissaire de l'exposition Fashioning Fashion, deux siècles de mode européenne (2012)[5] et commissaire de l'exposition La Mécanique des Dessous, une histoire indiscrète de la silhouette (2013), qui explore la question des artifices utilisés par les femmes et les hommes, du XIVe siècle à nos jours, pour dessiner leur silhouette[6],[7]. Cette même exposition, sous le titre « Fashioning the body, an intimate history of the silhouette », fut à nouveau présentée au Bard Graduate Center (en) de New York en 2015[8]. En 2016, il a été commissaire de l'exposition « Tenue correcte exigée, quand le vêtement fait scandale », présentée au musée des Arts décoratifs de Paris[9]. Par la suite il est l'un des coauteurs de l'ouvrage l'Histoire des modes et du vêtement[10]. En 2019, il assure le commissariat de l'exposition « Marche et démarche. Une histoire de la chaussure », toujours au musée des Arts décoratifs[11].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Enseignes de pèlerinage et enseignes profanes; catalogue d'exposition ; rédigé par Denis Bruna, préface de Léon Pressouyre ; 1996 ; éditions de la Réunion des Musées Nationaux ; (ISBN 2-7118-3405-0)
  • Piercing, sur les traces d’une infamie médiévale, Paris, Éditions Textuel, 2001 ; (ISBN 2-84597-028-5)
  • Enseignes de plomb et autres menues chosettes du Moyen Âge, préface de Michel Pastoureau ; 2006 ; Paris, Éditions du Léopard d’Or ; (ISBN 2-86377-208-2)
  • Saints et diables au chapeau. Bijoux oubliés du Moyen Âge; 2007 ; Paris, Éditions du Seuil ; (ISBN 978-2-02-091758-2)
  • La mécanique des dessous : une histoire indiscrète de la silhouette, catalogue d'exposition sous la dir. de Denis Bruna, Paris, musée des Arts décoratifs ; Paris, Les Arts Décoratifs, 2013 ; (ISBN 978-2-916914-42-8)
  • Tsiganes, premiers regards: craintes et fascinations dans la France du Moyen Âge; 2014 ; Lyon, Fage éditions, (ISBN 978-2849752661)
  • Fashioning the body, an intimate history of the silhouette, catalogue d'exposition sous la dir. de Denis Bruna, New York, Bard Graduate Center ; New Haven - Londres, Yale University Press, (ISBN 9780300204278)[12]
  • Tenue correcte exigée. Quand le vêtement fait scandale, catalogue d'exposition sous la dir. de Denis Bruna, Paris, musée des Arts décoratifs ; Paris, Les Arts Décoratifs, 2016, (ISBN 978-2-916914-64-0)
  • Denis Bruna (dir.), Chloé Demey (dir.), Astrid Castres, Pierre-Jean Desemerie, Sophie Lemahieu, Anne-Cécile Moheng et Bastien Salva, Histoire des modes et du vêtement : du Moyen Âge au XXIe siècle, Paris, Éditions Textuel, , 503 p. (ISBN 978-2-84597-699-3)
  • Marche et démarche. Une histoire de la chaussure; catalogue d'exposition sous la dir. de Denis Bruna, Paris, musée des Arts décoratifs, Paris, MAD, 2019; (ISBN 2916914838)[11]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2018 : promu au grade de chevalier de l'ordre des Arts et Lettres [13]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Site www.diffusion.ens.fr
  2. Catinchi 2001.
  3. « Micrologus XIII (2005) La pelle umana / The Human Skin », sur unil.ch, .
  4. Site de France Inter
  5. « "Fashioning Fashion" au musée des Arts Déco, une histoire de silhouettes », Nouvel Obs,‎ (lire en ligne).
  6. Peyret 2013.
  7. Lorelle 2013.
  8. http://www.bgc.bard.edu/gallery/gallery-at-bgc/fashioning-the-body.html
  9. http://www.lesartsdecoratifs.fr/francais/musees/musee-des-arts-decoratifs/actualites/expositions-en-cours/mode-et-textile/tenue-correcte-exigee-quand-le-vetement-fait-scandale/
  10. Article et entretien avec Denis Bruna, in : Arnaud Sagnard, « « Une tenue n'est jamais neutre » », L'Obs, no 2918,‎ , p. 114 (ISSN 0029-4713)
  11. a et b « Marche et démarche. Une histoire de la chaussure », sur MAD Paris - Site officiel (consulté le )
  12. http://yalepress.yale.edu/book.asp?isbn=9780300204278
  13. [1]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Véronique Lorelle, « Bal de faux-culs au Musée des arts décoratifs », Le Monde,‎ .
  • Emmanuèle Peyret, « Ces dessous qui dessinent les corps », Libération,‎ (lire en ligne).
  • Philippe-Jean Catinchi, « Marques et démarques », Le Monde,‎ .

Liens externes[modifier | modifier le code]