Dendi (peuple du Bénin)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dendi.
Ne doit pas être confondu avec Dendi (peuple de la République centrafricaine).

Les Dendi sont un peuple d'Afrique de l'Ouest établi principalement au nord du Bénin, dans les Communes de Karimama, Malanville. Mais pour des raisons commerciales, quelques-uns se sont installés dans des centres urbains traditionnellement dominés par la langue Baatɔnum (Bariba) tels que Kandi, Parakou et puis Djougou. Ils sont généralement considérés comme un sous-groupe des Songhaï. Bien que la langue dendi n'est pas classée dans le même groupe linguistique que le bariba, il faut signaler qu'elle est un exemple vivant de l'influence de la langue bariba. Alors que le terme « dendi » recouvre une réalité « complexe, équivoque et à acceptions multiples »[1], ces disparités sont partiellement gommées par la langue – en expansion –, la pratique du commerce et l'islam[2].

Sous l'ancien Empire songhaï, ils pratiquaient déjà le commerce le long des routes caravanières. Aujourd'hui ils sont toujours marchands, itinérants ou non, mais beaucoup pratiquent une agriculture de subsistance. La plupart sont musulmans[3].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe plusieurs variantes : Dandawa, Dandis, Dendawa, Dendis[4].

Langues[modifier | modifier le code]

Leur langue propre est le dendi, une langue songhaï dont on dénombrait environ 30 000 locuteurs au Bénin en 1995, mais le français est également utilisé[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Nassirou Bako-Arifari, « Construction et dynamiques identitaires chez les Dendi des anciens caravansérails du Borgou (Nord-Bénin) », in Elisabeth Boesen, Christine Hardung et Richard Kuba (dir.), Regards sur le Borgou : Pouvoir et altérité dans une région ouest-africaine, L'Harmattan, 1998, p. 267
  2. Zakari Dramani-Issifou, « Un paradoxe culturel au nord-ouest du Bénin : Djougou et l'aire dendi », in Hélène Joubert et Christophe Vital, Dieux, rois et peuples du Bénin : arts anciens du littoral aux savanes, Paris, 2008, p. 103
  3. (en) James Stuart Olson, « Dendi », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 143 (ISBN 9780313279188)
  4. Source RAMEAU, BnF [1]
  5. (en) Fiche langue (code «ddn») dans la base de données linguistique Ethnologue.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Abdourahmane Idrissa et Samuel Decalo, « Dendi », in Historical Dictionary of Niger, Scarecrow Press, Lanham, Md., 2012 (4e éd.), p. 173-174 (ISBN 9780810860940)
  • (en) James Stuart Olson, « Dendi », in The Peoples of Africa: An Ethnohistorical Dictionary, Greenwood Publishing Group, 1996, p. 143 (ISBN 9780313279188)
  • Bachabi Awaou, La constitution du groupe Dendi de Zougou-Wangara. Approche historique, École normale supérieure de Porto-Novo, 1980 (mémoire d'Histoire)
  • Nassirou Bako-Arifari, La question du peuplement dendi en République populaire du Bénin : cas du Borgou, Université nationale du Bénin, 1989, 462 p. (mémoire d'Histoire)
  • Nassirou Bako-Arifari, « Construction et dynamiques identitaires chez les Dendi des anciens caravansérails du Borgou (Nord-Bénin) », in Elisabeth Boesen, Christine Hardung et Richard Kuba (dir.), Regards sur le Borgou : Pouvoir et altérité dans une région ouest-africaine, L'Harmattan, 1998, p. 265-286 (ISBN 9782296373860)
  • Zakari Dramani-Issifou, « Un paradoxe culturel au nord-ouest du Bénin : Djougou et l'aire dendi », in Hélène Joubert et Christophe Vital, Dieux, rois et peuples du Bénin : arts anciens du littoral aux savanes, Paris, 2008, p. 94-105 (ISBN 978-2-7572-0185-5)
  • Michel Perron, « Le pays dendi », in Bulletin du Comité d'études historiques et scientifiques de I'AOF, 1924, p. 51-83
  • Elisée Soumonni (dir.), Peuplement et migrations : actes du premier colloque international de Parakou, Éditions du Centre, Niamey, 2000, 224 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]