Demi-brigade de marche parachutiste

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Demi-brigade de marche parachutiste
Création Déc. 1946
Dissolution Juin 1948
Pays Drapeau de la France France
Branche armée de terre
Rôle infanterie parachutiste
Fait partie de Corps expéditionnaire français en Extrême-Orient
Garnison Hanoï
Guerres Guerre d'Indochine
Commandant historique Lt-Col Sauvagnac

La demi-brigade de marche parachutiste est une unité militaire française qui fut constituée pour combattre en Indochine en 1947 et 1948.

Création et différentes dénominations[modifier | modifier le code]

  • Décembre 1946 : création de la demi-brigade de marche parachutiste
  • Juin 1948 : dissolution de l'unité

Historique des garnisons, campagnes et batailles[modifier | modifier le code]

La demi-brigade de marche parachutiste est mise sur pied à partir de 3 bataillons provenant la 25e DAP (I/1er RCP, III/1er RCP et 1er BPC)[1].

Cette unité, mise sur pied pour combattre en Indochine française, s'implante à Hanoï au Tonkin au début de l'année 1947[2].

À son arrivée en Indochine, l'organisation de la DBMP est la suivante[3].

  • Compagnie de commandement régimentaire de la DBMP (capitaine Bouvery)
    • section de défense (sous-lieutenant Van den Bosch)
    • section d'entretien et de pliage des parachutes (SEPP - lieutenant Barrière)
    • section du génie (lieutenant Graff)
    • section de transmission (sous-lieutenant Pontvieux)
    • ambulance parachutiste (médecin capitaine Collodin)
  • I/1er RCP (commandant de Vismes)
    • CCB[4] 1 (capitaine Bréchignac)
    • 1re compagnie (lieutenant Laupies)
    • 2e compagnie (capitaine Moniez)
    • 3e compagnie (capitaine Lafargue)
    • 4e compagnie (lieutenant Gazin)
  • III/1er RCP (commandant Fossey-François)
    • CCB 3
    • 9e compagnie (capitaine Gauthier)
    • 10e compagnie lieutenant Tholly)
    • 11e compagnie (capitaine Guegot)
    • 12e compagnie lieutenant Thomas)
  • 1er BPC (commandant Nasica)
    • CCB
    • 1re compagnie (capitaine Genestout)
    • 2e compagnie (capitaine Vermonet)
    • 3e compagnie (capitaine Buchoud)
    • 4e compagnie (capitaine Lafontaine)

Le 13 mars 1947, sous les ordre du commandant en second de la DBMP le chef de bataillon Mayer, est créé un centre d'entrainement aérien, destiné à parfaire la formation des troupes et former les premiers parachutistes autochtones. Ce centre prendra le nom d'école de saut le 19 janvier 1948[5].

La DBMP, dissoute mi-juin 1948[6], est relevée par le GLAP dont les unités, II/1er RCP, 3e BCCP et 1er BEP, débarquent en Indochine d'octobre à décembre 1948[7].

Traditions[modifier | modifier le code]

Insigne[modifier | modifier le code]

Il n'existe pas d'insigne spécifique à la DBMP. Les hommes arboreraient l'insigne de leur unité d'appartenance (1er RCP ou 1er BPC) ainsi que l'insigne de béret et la plaque à vélo dès lors qu'ils étaient breveté.

Chefs de corps[modifier | modifier le code]

Durant sa brève existence l'unité ne connut qu'un seul chef de corps, le Lieutenant-colonel Sauvagnac.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources et bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Histoire des parachutistes français Tomes 1 et 2, éditions Société de Production Littéraire, 1975
  • Jean-Pierre Pissardy, Paras d'Indochine - 1944-1954, éditions Société de Production Littéraire, 1982.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Cf. Histoire des parachutistes français, page 141.
  2. III/1er RCP le 23 janvier, I/1er RCP et 1er BPC le 23 février, Cf. Paras d'indo Tome 2 pages 49 et 51.
  3. In Paras d'Indochine, Tome 1 page 55 et Tome 2 pages 48 à 51
  4. CCB : compagnie de commandement du bataillon
  5. In Paras d'Indochine, Tome 1 page 56
  6. Le III/er RCP quitte l’Indochine en juin 1948, le 1er BPC le 19 septembre tandis que le I/er RCP est remanié et maintenu jusqu'en février 1949
  7. In Paras d'Indochine, Tome 1 page 80 et Tome 2 pages 52, 59 et 75