Demeure de Dilhac

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Demeure de Dilhac
Image illustrative de l’article Demeure de Dilhac
La demeure de Dilhac
Période ou style Renaissance, classique
Type Demeure
Début construction XVe
Fin construction XIXe
Propriétaire initial Jean Cailus
Destination initiale Maison de maître
Propriétaire actuel Propriétaires privés
Destination actuelle Habitation
Protection ISMH
Coordonnées 44° 59′ 07″ nord, 2° 08′ 57″ est
Pays Drapeau de la France France
Région historique Auvergne-Rhône-Alpes
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Cantal
Commune Montvert
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Demeure de Dilhac

La Demeure de Dilhac est un ensemble de bâtiments de maître situé à Montvert dans le Cantal.

Descriptions[modifier | modifier le code]

Le domaine de Dilhac est un ensemble rural composé de différents bâtiments construits en granit et lauzes, avec une architecture qui est un mélange des influences de la Châtaigneraie caractérisé par des éléments dissociés et superposés et du Salersois à l'architecture massive aux matériaux solides.

Les différentes parties constitutives ont été construites et remaniées à la fin du XVe siècle (vers 1480), puis en 1627 et au XIXe siècle.

La maison de maître a été construite en 1627. Son intérieur comporte des cheminée et des boiseries dans la salle commune, la cuisine, l'escalier et les chambres. Elle a été remaniée au XIXe siècle.

Les deux logis de ferme accolés présentent des percements de la fin du XVe siècle. Ils ont des fonctions superposées, cave, salle commune et grenier. La grange-étable date du XVIIe siècle et la fourniole de 1856[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Pierre Caylus (1746-1824), procureur au présidial d'Aurillac, en était propriétaire au XVIIIe siècle. Sa fille Marie Hélène (née le à Aurillac) l'apporte en dot à Louis-Furcy Grognier, l'avocat qui a liquidé la Société des Chinchons[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Visites[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]