Dembeni (Mayotte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dembéni)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dembéni (homonymie).

Dembeni
Dembeni (Mayotte)
Vue aérienne de la vallée.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Mayotte
Département Mayotte
Canton Dembeni
Intercommunalité Communauté d'agglomération de Dembeni-Mamoudzou
Maire
Mandat
Ambdi Hamada Jouwaou
2015-2020
Code postal 97660
Code commune 97607
Démographie
Population
municipale
10 923 hab. (2012)
Densité 285 hab./km2
Géographie
Coordonnées 12° 50′ 37″ sud, 45° 11′ 06″ est
Altitude Min. 0 m
Max. 651 m
Superficie 38,38 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Mayotte

Voir la carte administrative de Mayotte
City locator 14.svg
Dembeni

Géolocalisation sur la carte : Mayotte

Voir la carte topographique de Mayotte
City locator 14.svg
Dembeni

Dembeni est une commune française du département d’outre-mer de Mayotte. Elle comprend notamment le hameau de Tsararano, un important carrefour.

Géographie[modifier | modifier le code]

La commune est au centre de la côte orientale de Grande-Terre.

Le climat y est de type tropical humide.

La commune est constituée de cinq villages :

  • Dembéni
  • Tsararano
  • Iloni
  • Ajangoua
  • Ongojou
Communes limitrophes de Dembeni[1]
Ouangani Mamoudzou Mamoudzou,
océan Indien
Ouangani Dembeni[1] océan Indien
Chirongui Bandrele Bandrele

Toponymie[modifier | modifier le code]

Tsararano est issu du malgache tsara, « beau », « bon », et rano, « eau ». Il s'agirait donc d'un « lieu où il y a une bonne eau ».

Histoire[modifier | modifier le code]

Dembéni est le principal site archéologique de Mayotte. Les fouilles ont permis de montrer que le site avait été, du VIIIe au XIe siècles[2], un important centre commercial. On a pensé jusque dans les années 1980, que cette prospérité était due au commerce du fer[2]. Mais depuis de nouvelles recherches menées en 2013, il semble que cela soit dû au commerce du cristal de roche. Le cristal arrivait en provenance des mines de Madagascar et était débité et revendu à Dembeni, à des marchands arabes et perses[2]. Ce cristal de roche était ensuite travaillé en Égypte et en Perse[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires
Période Identité Étiquette Qualité
1983 2008 Amboudi Hamada MPM  
2008 2015 Soihibou Hamada PS  
octobre 2015 En cours Amboudi Hamada [3] MPM  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1997. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de plus de 10 000 habitants les recensements ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage auprès d'un échantillon d'adresses représentant 8 % de leurs logements, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[4],[Note 1].

En 2012, la commune comptait 10 923 habitants.

De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[5] puis Insee à partir de 2006[6].)
Liste des erreurs :
• Aucune année fournie au modèle
Histogramme de l'évolution démographique
Évolution démographique
1985 1991 1997 2002 2007 2012 2017
2 3823 6043 6757 82510 14110 92315 848
(Source : Insee[7])

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]


Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Géoportail (IGN), couche « Limites administratives » activée »
  2. a b c et d Benoit Hopquin, « Mayotte, ex-comptoir du cristal de roche », Le Monde, supplément Sciences & Médecine,‎ , p. 3
  3. élection partielle
  4. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee
  5. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  6. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années .
  7. Fiches Insee - Populations légales des communes de Mayotte pour les années 1985, 1991, 1997, 2004, 2007, 2012 et n° 2017-1688 du 14 décembre 2017 authentifiant les résultats du recensement de la population effectué à Mayotte en 2017.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :