Demain tout commence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Demain tout commence
Réalisation Hugo Gélin
Scénario Hugo Gélin
Mathieu Oullion
Jean-André Yerlès
Acteurs principaux
Sociétés de production Vendôme Production
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Comédie dramatique
Durée 118 minutes
Sortie 2016

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Demain tout commence est un film français sorti en 2016, écrit et réalisé par Hugo Gélin, et inspiré du film mexicain Ni repris ni échangé sorti en France en 2013. C’est à la fois une comédie de mœurs et un mélodrame. Il relate l’histoire d’un père (Omar Sy) qui élève, avec l’aide d’un ami homosexuel, sa petite fille, que sa mère a abandonnée à sa naissance et qui vient la reprendre 8 ans plus tard.

Le film surprend par sa thématique. Il a néanmoins rencontré un succès public notable[1].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Samuel (Omar Sy), coureur, fêtard et un peu glandeur vit au bord de la mer dans le sud de la France. il tombe des nues le jour où Kristin (Clémence Poésy), conquête d'un soir, visiblement paumée, lui dépose Gloria, sa fille de trois mois, dans les bras. Il se lance dans une course poursuite pour lui rendre sa fille et se retrouve à Londres. Il a perdu sa trace, il n’a pas un centime en poche et ne parle pas un mot d’anglais. Heureusement, il rencontre Bernie (Antoine Bertrand), un Français homosexuel qui travaille dans le cinéma et qui lui propose un travail de cascadeur.

Samuel apprend le métier de cascadeur et celui de père sur le tas, sans trop de casse pour la petite. Il se prend au jeu, car, pour lui, la vie sera toujours un jeu et Gloria (Gloria Colston) est bien d’accord avec lui là-dessus. Bernie aussi. Toutes les copines de Gloria à l’école ont une mère, mais où est la sienne? Samuel lui a inventé une mère agent secret, qui correspond avec elle sur Internet et pourrait débarquer un jour à Londres entre deux missions.

Un jour, effectivement, alors que Gloria a huit ans, elle débarque. Elle vient de New York avec son compagnon, avec un instinct maternel retrouvé et dans l’intention de repartir outre-Atlantique avec Gloria.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Information icon with gradient background.svg Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

L'ouvrage éponyme de sa grand-mère Danièle Delorme est à l'origine du titre du film[3].

Accueil[modifier | modifier le code]

Critiques[modifier | modifier le code]

Les critiques sont plutôt négatives. Moyenne : 2,2 sur 4 (qu'Allociné transforme en 3,2 sur 5 avec son système d’évaluation qui rajoute un point à toutes les notes[4]). Les critiques les plus clémentes trouvent le film drôle, ce qui est très insuffisant pour en faire un bon film. Pour Gala dit: "Omar revient aux sources de son succès." et ponctue sa critique d'un « Du rire aux larmes ». Plus exigent aVoir-aLire.com le dit « Maladroit et tendre », et ajoute avec un peu de condescendance, que ce film, grâce à sa fraîcheur et son dynamisme, séduira le public familial ciblé. Le Journal du dimanche, le qualifie de cette façon « Regorge de bonnes idées (...), mais souffre de quelques maladresses scénaristiques ». Les autres critiques sont plus directes. Pour Le Figaro, « Hugo Gélin tire les grosses ficelles (...) et signe une mise en scène à la louche. » Les Fiches du Cinéma parlent d’un « mélodrame mièvre » et affirment que « Ces aventures d’Omar Sy à Londres sont lourdes ». La Voix du Nord conclut, « ça racole sec. »

Public[modifier | modifier le code]

Un large public s'est déplacé dans les salles de cinéma à l’occasion de la sortie de ce film puisqu’il a enregistré 3,2 millions d’entrées. Soit 23,3 millions de dollars. Sur le plan mondial (France comprise) il a rapporté 43,9 millions de dollars alors qu’il en avait coûté 17,5 millions. Taux de rentabilité : 251 %[1].

Box-office[modifier | modifier le code]

Rang Pays ou région Box-office Date de sortie

[5]

1 Drapeau de la France France $23,337,388 7 décembre 2016
2 Drapeau de l'Italie Italie $7,827,815 20 avril 2017
3 Drapeau de l'Allemagne Allemagne $6,937,802 5 mai 2017
4 Drapeau de l'Espagne Espagne $3,430,542 3 mars 2017
5 Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas $2,828,384 26 janvier 2017
6 Drapeau de la Russie Russie $1,741,939 12 janvier 2017
7 Drapeau de la Pologne Pologne $1,188,782 10 mai 2017
8 Drapeau du Brésil Brésil $382,761 29 juin 2017
9 Drapeau de la Slovaquie Slovaquie $355,737 9 mars 2017
10 Drapeau du Mexique Mexique $239,074 21 juillet 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « 3,2 millions d’entrées. Demain tout commence », sur JP’s Box-Office
  2. [xls] Liste de films agréés sur le site du CNC (onglet 2016, case E62).
  3. « " Demain tout commence " : Hugo Gélin mardi au CGR », La Nouvelle République,‎ (lire en ligne, consulté le 12 mai 2019)
  4. Depuis la fin des années 2000, le site (commercial) Allociné «gonfle» toutes les notes des critiques en leur rajoutant d’office 1 point. La notation d’Allociné va donc de 1 à 5 alors que celle de la très grande majorité des critiques va de 0 à 4
  5. http://www.boxofficemojo.com/movies/intl/?page=&wk=2017W17&id=_fDEMAINTOUTCOMMEN01

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]