Delta Force (film, 1986)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Delta Force
Description de cette image, également commentée ci-après

Chuck Norris en 1986

Titre québécois Mission en enfer
Titre original The Delta Force
Réalisation Menahem Golan
Scénario Menahem Golan
James Bruner
Acteurs principaux
Sociétés de production Cannon Group
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Drapeau d’Israël Israël
Genre Action
Durée 125 minutes
Sortie 1986

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delta Force (homonymie).

Delta Force (The Delta Force) est un film d'action américano-israélien réalisé par Menahem Golan, sorti en 1986.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le film s'ouvre sur l'opération Eagle Claw, l'opération américaine pour sauver les otages américains détenus en cours à l'ambassade américaine à Téhéran. L'opération est interrompue après un accident d'hélicoptère mortel, avec la Delta Force US, forcée d'évacuer sur C-130 de transport. Parmi eux se trouve le capitaine Scott McCoy (Chuck Norris), qui, contre les ordres de son supérieur le colonel Nick Alexander (Lee Marvin), sauve son camarade blessé Pete Peterson (William Wallace) de l'hélicoptère en flammes avant que toute l'équipe n'évacue enfin. McCoy exprime son dégoût pour les hommes politiques et la hiérarchie militaire qui a forcé le lancement de la mission malgré les risques, et annonce qu'il démissionne de l'armée.

Cinq ans plus tard, deux terroristes libanais Abdul Rafai (Robert Forster) et Mustafa (David Menachem), armé d'un Colt M1911 et d'un PM- 63 pistolet-mitrailleur AK-47 détourne un Boeing 707 du Vol 282 de la Travelways (ATW) qui effectuait un vol Caire en Égypte vers Athènes en Grèce, puis Rome en Italie, et enfin New York. Prenant 144 passagers et membres d'équipage en otage, le groupe qui fait partie de l'Organisation mondiale de New révolutionnaire pro - Khomeiny, oblige le capitaine Roger Campbell (Bo Svenson) et son équipage à poser l'avion à Beyrouth, au Liban. Ils font des demandes au gouvernement des États-Unis qui, si elles ne sont pas respectées, entraînera la mort des otages. Pendant la crise, ils séparent également les passagers juifs des autres passagers en forçant l'hôtesse de l'air en chef de les identifier, qui hésite à le faire parce qu'elle est allemande. À l'insu des autorités, les otages juifs ainsi que deux marins et le père William O'Malley (George Kennedy) sont débarqués et transportés vers une zone contrôlée militant de Beyrouth, tandis qu'une douzaine de sbires supplémentaires monte à bord, parmi eux le troisième terroriste qui n'avait pu embarquer avec les deux premiers.

L'avion part pour Alger, où les terroristes libèrent les femmes et les enfants. Pendant ce temps, la Delta Force, dirigée par le colonel Alexander et McCoy, rappelé au travail et promu Commandant, sont déployés pour résoudre la crise. Une fois les dernières femmes évacuées, les forces spéciales lancent leur assaut pour découvrir trop tard qu'il y a des pirates supplémentaires, ce qui par inadvertance, alerte les terroristes. Abdul tue un otage, un plongeur de la Marine des États-Unis du nom de Tom, et oblige les pilotes à revenir à Beyrouth, avec la quarantaine de passagers masculin restant. La Delta Force leur donne la chasse pour sauver les otages.

De retour à Beyrouth, les terroristes transportent les passagers restant à un autre endroit, tandis que les pilotes restent dans l'avion. Grace au concours de l'armée israélienne et un prêtre orthodoxe grec qui espionne pour eux, McCoy et Pete en civil identifient les leaders terroristes et les emplacements des otages. Après une course-poursuite mouvementée, les deux commandos s'en sortent de justesse mais pas le prêtre qui est tué par Abdul.

Le reste de la Delta du colonel Alexander débarque sur une plage la nuit et retrouve McCoy et Pete qui mènent tous deux deux assauts séparés pour sauver les otages éparpillés. La Delta Force attaque les terroristes, libère les otages et les évacue vers l'aéroport où se trouve encore l'équipage du Vol 282. Pendant la bataille, la Delta traquent et tue la plupart des militants avant qu'Abdul ne blesse grièvement Pete. McCoy quitte ses hommes pour poursuivre Abdul et le traque dans une maison abandonnée. Un combat à main nu s'engage qui tourne largement à l'avantage de l'américain. Abdul cherche à s'enfuir en voiture mais McCoy le neutralise puis l'élimine en tirant une fusée sur son véhicule.

Pendant ce temps, le commando américain infiltre secrètement l'aérodrome en passant par un champ de cotons pour reprendre le Vol 282. En utilisant des armes silencieuses, Alexander et ses hommes éliminent les gardes terroristes, y compris le dernier pirate de l'air et libèrent les trois membre d'équipage. Militaires et civils embarquent tous à bord pour rejoindre Tel-Aviv en Israël. McCoy rejoint en moto le Boeing 707 juste à temps, alors que ce dernier est au décollage, éliminant au passage plusieurs terroristes sur des jeeps qui tentaient d'intercepter l'avion. A bord, les commandos trinquent avec les otages libérés dans une interprétation vibrante de "America The Beautiful", sauf un petit groupe en classe avant resté au-près de Pete, mourant. Ce dernier, après s'être fait confirmé par McCoy que tout le monde étaient sains et saufs, succombe à ses blessures, le prêtre O'Malley le remerciant et priant pour lui.

Le 707 atterrit en toute sécurité en Israël sous escorte aérienne et les otages sont accueillis par leurs familles, tandis que les commandos débarquent discrètement à l'arrière avec le corps de Pete et rembarquent dans la douleur dans leur avion de transport. L'avion militaire de la Delta Force redécollent ensuite pour les États-Unis sous les applaudissement et les acclamations des otages et de leur familles.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

La saga[modifier | modifier le code]

  1. Delta Force (1986)
  2. Delta Force 2 (1990)
  3. Delta Force 3 (1991)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et référencess[modifier | modifier le code]

  1. (fr) RSdoublage.com (onglet doublage)