Dell

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dell (homonymie).
Dell
logo de Dell

Logo de Dell

Création (32 ans)
Personnages clés Michael Dell (fondateur)
Forme juridique Société
Slogan « Get More out of Now » (« obtenir plus de maintenant »), « Easy as DELL » (« simple comme DELL »), « Simplify IT »
Siège social Drapeau des États-Unis Round Rock (Texas(États-Unis)
Direction Michael Dell (PDG depuis 2007), Kevin Rollins (PDG de 2004 à 2007)
Activité Matériel informatique
Produits Ordinateurs de bureau
Serveurs
Portables
Périphériques
Filiales Alienware
Effectif 100 000+ (2011)
Site web www.dell.com
Capitalisation 18.16 milliards d'euro (08/12/12)
Chiffre d’affaires en augmentation 62,1 milliards d'euros (2011) [1]
Résultat net en diminution 2,947 milliards d'euros (2008)
Le siège de Dell

Dell est une entreprise américaine, actuellement troisième plus grand constructeur d'ordinateurs au monde derrière Lenovo et Hewlett-Packard[2]. Son siège est basé à Round Rock dans l'État du Texas. Même si Dell Computer est surtout connu pour les PC qu'il conçoit, fabrique et vend aux particuliers et aux professionnels, il est également présent sur les marchés de serveurs d'entreprise, de systèmes de sauvegarde et stockage de données et du matériel spécifique aux réseaux informatiques. Dell propose également des logiciels et des périphériques comme des imprimantes, appareils photos numériques, et beaucoup d'autres encore. Dell était coté au Nasdaq à New York sous le symbole DELL jusqu'en 2013.

Histoire[modifier | modifier le code]

Michael Dell, PDG fondateur du groupe auquel il a donné son nom.

1984 - 1999[modifier | modifier le code]

L'entreprise a été créée par Michael Dell en 1984 sous le nom de PC's Limited alors qu'il n'était encore qu'un étudiant à l'université d'Austin au Texas. Dell a été créée au Texas en 1984 avec un capital de 1 000 dollars US, le minimum autorisé par la loi du Texas. Il assemble ses premiers ordinateurs dans sa chambre d'étudiant, le premier sera le Dell Turbo, qui contient un processeur Intel 8088 à 8 mégahertz. L'entreprise prend rapidement de l'ampleur, et Michael Dell arrête ses études dès l'âge de dix-neuf ans pour se consacrer à sa société à plein temps.

En 1987, la compagnie est rebaptisée Dell Computer Corporation. En 1992 elle est classée dans les 500 premières entreprises américaines. En juin 1996, Dell n'est encore que le septième constructeur mondial de PC[réf. nécessaire] lorsqu'il décide d'encourager la montée en gamme de son grand fournisseur Intel vers les processeurs plus puissants de la gamme Pentium, avec pour objectif de vendre aussi des petits, puis des moyens serveurs, marché moins concurrentiel que le PC et doté de marges bénéficiaires plus importantes. Ce mouvement a contribué à la très forte hausse des sociétés de technologie de la seconde partie des années 1990.

La montée en gamme des Pentium, en même temps que celle d'Internet, est à l'origine des nouveaux usages du PC : musique MP3, vidéo, jeux vidéo et multi-connexion à plusieurs sites Internet en même temps.

En 1999, Dell a rattrapé le fabricant Compaq, puis le dépasse pour devenir le plus grand vendeur de PC aux États-Unis. En 2002, Dell perd la première place au profit de Hewlett-Packard (après sa fusion avec Compaq la même année).

Depuis 2000[modifier | modifier le code]

La société Dell repasse de nouveau en tête des ventes en 2003.[réf. nécessaire]

En 2003, pour affirmer le développement de l'entreprise au-delà de la vente d'ordinateurs, les actionnaires ont approuvé le changement de nom de la compagnie en « Dell, Inc ».

La stratégie de développement de Dell, qui élimine les intermédiaires, permet une réponse rapide aux commandes des clients. En effet, c'est sur Internet ou par téléphone que le client va concevoir son ordinateur à sa guise et le commander. Cela permet d'éviter d'avoir des stocks d'ordinateurs et de pièces détachées importants, chaque ordinateur étant monté sur mesure et les pièces nécessaires à son montage achetées en flux-tendu et au meilleur prix. De plus, le client paye son PC immédiatement après l'avoir commandé ce qui diminue très fortement tout risque d'impayé et optimise la trésorerie de l'entreprise. Dell disposait de deux usines d'assemblage en Europe, une à Limerick en Irlande (fermée en 2009[3]) et une deuxième à Łódź en Pologne (nouvelle usine ouverte en 2008)[4].

Usine d'assemblage de Lodz en Pologne.

En novembre 2004, Dell, a une capitalisation boursière de 30 milliards de dollars US et des bénéfices nets pour l'exercice 2010 d'approximativement 3,2 milliards de dollars US.

Le , la compagnie a annoncé la construction d'une nouvelle usine d'assemblage près de Winston-Salem, dans l'État de Caroline du Nord ; la ville et le comté ont investi au profit de Dell 37,2 millions de dollars US pour cela. D'autre part, l'État de Caroline du Nord a subventionné le projet avec approximativement 250 millions de dollars d'incitations et d'allègements fiscaux.

En Dell annonce un nouveau partenariat avec le fondeur de processeurs AMD, mettant ainsi fin à 22 ans de relations exclusives avec Intel.

Le modèle économique employé par Dell jusque là atteint ses limites et conduit en 2007 la société à perdre sa place de leader mondial du marché des PC au profit de Hewlett-Packard[5]. Depuis son retour aux commandes de la société, le fondateur Michael Dell tente d'imposer un virage stratégique à son groupe.

Afin de se développer sur le marché grand public, Dell adopte le principe de la vente indirecte - une révolution culturelle - et signe plusieurs accords de distribution avec des grandes chaînes de magasin comme Wal-Mart, Best Buy et Staples (aux États-Unis)[6], Carphone Warehouse et Tesco[7] (au Royaume-Uni, en Irlande, en Pologne, en République tchèque et en Slovaquie), Gome (en Chine) ou encore le Groupe Carrefour (en France, Espagne, Belgique…)[8]. De nouvelles usines sont ouvertes en Asie. La conception du système de production et de la chaîne logistique est révisée. Il n'est plus possible de travailler en flux tendus comme auparavant. Il faut fabriquer à l'avance et constituer des stocks, gérer les invendus des distributeurs, etc.

Simultanément, le groupe texan cherche à se distinguer un peu moins de ses compétiteurs quant aux prix, et davantage par l'innovation, l'originalité et la variété des produits. Cette stratégie s'apparente à celle utilisée avec un certain succès par Apple. Dell investit dans des équipes de design en Asie afin de séduire davantage les utilisateurs, notamment sur le marché grand public, par exemple avec de nouveaux ordinateurs portables déclinés en plusieurs configurations et plusieurs couleurs de boîtiers, des améliorations d'ergonomie, etc.

Sur le marché des PME et des entreprises, Dell tente de se positionner en tant que fournisseur de solutions complètes, et non plus seulement en tant que fabricant de matériel. Pour cela il incorpore de nouvelles options en termes de technologies et de prestations de service aux entreprises. Par exemple, le groupe se lance sur le marché des solutions dites de streaming, basées sur un client centralisé en partenariat avec le fournisseur de logiciels Citrix[9]. Dell se positionne également sur le marché des communications unifiées en annonçant un accord avec Microsoft et Nortel, ce qui lui permet de proposer à ses clients l'ensemble des produits de la gamme télécoms entreprise de Nortel, incluant les équipements de réseaux, les produits de communications unifiées développés dans le cadre de l'alliance "ICA" de Nortel et Microsoft et des prestations de service[10],[11].

Dell poursuit sa politique d'acquisition, et rachète la société israélienne Exanet, spécialisée en solutions NAS, en février 2010[12].

En juillet 2011, Dell annonce le rachat de Force10 Networks (en), fabricant américain d'équipements réseau[13], qui développe en particulier des switchs réseau 10 et 100 Gb.

En septembre 2012, Dell rachète l'éditeur de logiciel d'outils de bases de données Quest Software.

Le 5 février 2013, Dell a annoncé son intention de quitter le cours boursier pour se mettre à l'abri des marchés financiers. L'entreprise a été rachetée par son fondateur Michael Dell[14], avec un appui financier de Microsoft (2 milliards de dollars), et du fonds d'investissement Silver Lake; elle est devenue une société privée le 1er novembre 2013[14].

En octobre 2015, Dell fait une offre d'acquisition de 67 milliards de dollars, sur EMC, une entreprise américaine présente dans les baies de serveurs et les logiciels de virtualisations. Cette opération permet à Dell de mieux se positionner vis à vis des professionnels. Cette offre, en liquidité et en actions Dell, est acceptée par la direction d'EMC[15]. En novembre 2015, Dell annonce la cession prochaine de 10 milliards de dollars dans le but de financer l'acquisition d'EMC[16]. En mars 2016, NTT Data annonce faire l'acquisition des services informatiques de Dell, comprenant notamment Perot Systems, pour un montant de 2.7 milliards d'euros[17].

Au cours de la conférence EMC World 2016 à Las Vegas, Michael Dell annonce le changement de nom de la marque à la suite du rachat d'EMC en Dell Technologies[18].

La gamme[modifier | modifier le code]

Un PC fixe Dell Optiplex 790
Un Ordinateur Dell Vostro 14
Un Ordinateur 2/1 Dell Inspiron Duo

La gamme des systèmes de marque Dell se décline en divers noms :

Pour l'entreprise :

Alienware (PC Gaming)

Pour le particulier :

  • XPS (PC puissants pour le jeu et au design plus jeune et travaillé)
  • Inspiron (PC fixes et portables)
  • Alienware (PC fixes et portables spécialement configurés pour les jeux)

Pour l'entreprise et le particulier :

  • Axim (PDA)
  • SmartPC
  • Vostro (PC fixes, portables et mini-ultra-portables)
  • Dell Adamo (PC portables ultra fins et au design luxueux)

NOTE : La gamme Axim est celle des Assistants Personnels de Dell (PDA). Selon le site spécialisé Mobimania, Dell aurait décidé[19] de se désengager de ce secteur dont il détient la deuxième place mondiale en termes de parts de marché.

Le système d'exploitation[modifier | modifier le code]

Dell installe les systèmes d'exploitation Windows 7 pour les clients professionnels et Windows 8.1 et Windows 10 Pour les particuliers sur la plupart des ordinateurs qui sortent de ses usines. Néanmoins, il permettait encore à ses clients de choisir Windows XP sur certaines configurations (début 2009). L'entreprise propose également le système d'exploitation libre (Gnu/Linux) Ubuntu[20] sur certains de ses ordinateurs portables et de bureau et Windows Server, Red Hat et SuSE Linux pour ses serveurs [21]. Certains ordinateurs, réservés à une clientèle d'entreprises achetant leurs licences directement chez l'éditeur, sont vendus sans système d'exploitation graphique (N-series), et sont fournis avec FreeDOS. Sur les ordinateurs équipés de Microsoft Windows, Dell installe un grand nombre d'autres logiciels propriétaires ainsi que des gratuiciels et des partagiciels.

Autres produits[modifier | modifier le code]

Dell a montré son intérêt dans des produits divers, tel que le Dell DJ, un lecteur MP3 portatif, des clés USB, des téléviseurs, des PC de poche, et pendant un court temps, la téléphonie (Dell Streak), etc. Cette diversification est liée au ralentissement de la vente par correspondance des ordinateurs et à l'érosion des marges. DELL reste bien présent sur les marchés des écrans plats et des imprimantes (jet d'encre et laser).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. « Le chinois Lenovo, premier fabricant mondial de PC », sur lefigaro.fr,‎
  3. Dell annonce la fermeture de sa plus grosse usine irlandaise : 1900 postes supprimés, lemondeinformatique.fr 8 janvier 2009
  4. Dell ouvre une usine en Pologne, à Łódź, presence-pc.com du 23 janvier 2008
  5. "Hewlett-Packard dépasse enfin IBM et Dell" , Journal "Le Figaro" du 18 novembre 2006
  6. "Du Dell chez Wal-Mart", presence-pc.com du 24 mai 2007
  7. "Dell signe un accord de distribution avec le britannique Tesco", journal Les Échos du 27 décembre 2007
  8. Voir par exemple "Carrefour proposera des portables Dell en janvier prochain", journal 01net du 26 novembre 2007
  9. "Dell dévoile son alternative au client léger", Journal vunet du 11 octobre 2007
  10. (en) "Dell Jumps into Unified Communications", Journal eWEEK, 16 octobre 2007
  11. "Dell se lance dans la téléphonie sur IP pour PME… dans quelques mois", journal 01-net 24 janvier 2008
  12. Dell Completes Purchase Of Exanet Assets
  13. Dell acquiert sa brique réseau avec Force10 Networks, sur lemondeinformatique.fr du 20 juillet 2011
  14. a et b « Michael Dell : «J'aurai seul le contrôle de Dell» » (consulté le 8 avril 2014)
  15. Dell to acquire EMC in $67 billion record tech deal, Greg Roumeliotis, Reuters, 12 octobre 2015
  16. Dell va céder pour 10 milliards d'actifs, Le Figaro, 3 novembre 2015
  17. « NTT Data débourse 2.7 milliards d'euros pour acquérir les services IT de Dell », sur ZDNet France (consulté le 29 mars 2016)
  18. Dell deviendra Dell Technologies après le rachat d'EMC, Le Vif, 3 mai 2016
  19. « Dellations à Taïwan », sur mobimania.com/ (consulté le 6 février 2007)
  20. Dell Grand public et Petites entreprises | Ubuntu
  21. DELL : Choix du système d'exploitation

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :