Delachaux (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Delachaux.
Groupe Delachaux

Création 1902
Dates clés 1917 : construction de l'usine à Gennevilliers
1963 : organisation du groupe en branches (ferroviaire, conductique et produits spéciaux)
Fondateurs Clarence-Léon Delachaux
Personnages clés Clarence-Léon Delachaux ; Philippe Delachaux ; François Delachaux ; Stéphane Delachaux
Forme juridique Société anonyme
Siège social Colombes
Drapeau de France France
Direction Guy Talbourdet
Activité Infrastructures de rail, industries diversifiées
Produits systèmes de gestion de l'énergie et des données, chrome métal, solutions pour infrastructures de rail (soudure aluminothermique, systèmes de fixations, matériel de contrôle et d'équipement, électrification), systèmes magnétiques pour opération industrielles de tri et de levage.
Filiales Pandrol (en), Conductix-Wampfler (de), DCX Chrome, Raoul Lenoir
Effectif 3 072 (2017)
Site web www.delachaux.com

Chiffre d’affaires 841 M€ (2017)
×5 depuis 1997

Le Groupe Delachaux est un acteur mondial dans l'ingénierie et les solutions industrielles sur des marchés à fortes compétences technologiques. Fondé en 1902, il conçoit et fabrique des produits et systèmes essentiels à la sécurité, l'efficacité et la fiabilité des équipements et infrastructures de ses clients dans l'infrastructure du rail et les secteurs portuaire, aéronautique, logistique et minier[1].

Il a réalisé 841 millions d'euros de chiffre d'affaires en 2017 et emploie plus de trois mille personnes dans plus de trente-cinq pays.

Activités[modifier | modifier le code]

Creuset jetable Pandrol.

Les activités du Groupe Delachaux sont organisées en deux pôles :

  • Infrastructures de rail (57 % du chiffre d'affaires[2]) : systèmes de fixation, solutions de soudure aluminothermique, matériel de voie et de contrôle et solutions d'électrification commercialisés sous la marque Pandrol (en)[3] ;
  • Industries diversifiées (43 % du chiffre d'affaires) : systèmes de gestion de l'énergie et des données commercialisés sous la marque Conductix-Wampfler (de)[4]. Production de chrome métal sous la marque DCX Chrome[5].

Histoire[modifier | modifier le code]

  • 1902 : création par Clarence Léon Delachaux d'une société fournissant du matériel pour lignes électriques aériennes[6].
  • 1917 : l'entreprise de matériel de traction Delachaux, installée à Saint-Ouen, fait construire sur un terrain de vingt hectares une nouvelle usine sur la commune de Gennevilliers[7]. Cette usine va de la rue des Caboeufs à l'avenue du Pont de Saint-Ouen (avenue Louis-Roche) ; elle est spécialisée dans la fonte et le modelage des pièces mécanique, les roues de camions et de gros engins agricoles, les poulies, la production de chromeetc.[8]
  • 1930 : le bâtiment administratif, le restaurant, le local du service d'embauche et le logement des gardiens sont construits. Ces aciéries représentent une des rares usines métallurgiques en fonctionnement dans les Hauts-de-Seine. Les aciéries Delachaux se composent de trois grandes unités de production :
    • les fonderies, qui produisent différents alliages ;
    • la fabrique de chrome pur par aluminothermie ;
    • l'atelier de construction des roues.
  • 1936 : Philippe Delachaux, fils ainé de Clarence Léon Delachaux, reprend avec ses trois frères (Jean, Pierre et André), la direction de l'entreprise familiale
  • 1944 : l'usine subit des bombardements, en particulier le où une partie de l'usine est détruite.
  • 1945 : les parties détruites sont reconstruites.
  • 1948 : extension de l'usine par la construction de nouveaux ateliers pour travaux mécaniques et pour la galvanisation.
  • 1968 : les anciens bâtiments sont démolis et sont remplacés par un bâtiment en béton armé.
  • 1972 : extension de l'usine par la construction d'un laboratoire.
  • 1974 : François Delachaux succède à son père à la direction du Groupe Delachaux, fonction qu'il conservera pendant près de trente ans.
  • 1975 : acquisition de la société américaine Insul-8.

1978 : modernisation de l'usine par la construction d'une station d'épuration et d'un four à fusion à arc. Désormais l'usine produit des métaux spéciaux, du chrome et des roues.

  • 1987 : acquisition de la société française l'Aluminothermique.
  • 1999 : acquisition de la société Stedef.
  • 2003 : acquisition du groupe britannique Pandrol (en)[9]
  • 2007 : acquisition de la société allemande Wampfler[10].
  • 2011 : Stéphane Delachaux, le cousin de François Delachaux, prend le contrôle du Groupe aux côtés de fonds conseillés par la société d'investissement CVC Capital Partners. La société se retire de la Bourse de Paris.
  • 2018 : acquisition de la société allemande LJU[11].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en-GB) « Delachaux Group - A Century of Family Entrepreneurship », sur www.delachaux.com (consulté le 18 avril 2018)
  2. « Chiffres clés », Delachaux,‎ (lire en ligne)
  3. (en-US) « Pandrol », sur www.pandrol.com (consulté le 18 avril 2018)
  4. « Conductix Wampfler Global - We move your business », sur www.conductix.com (consulté le 18 avril 2018)
  5. (en) « DCX Chrome », sur www.dcx-chrome.com (consulté le 18 avril 2018)
  6. « Service régional d'Île-de-France », sur www2.culture.gouv.fr (consulté le 18 avril 2018)
  7. Usine de Construction Mécanique, aciérie, fonderie dite Usine de Construction Mécanique Delachaux, puis aciéries de Gennevilliers actuellement aciéries Delachaux à Gennevilliers, sur patrimoine-de-france.org.
  8. Le patrimoine de Gennevilliers.
  9. (en-US) « Pandrol », sur www.pandrol.com (consulté le 18 avril 2018)
  10. Zone Bourse, « Delachaux : Communiqué de presse acquisition Wampfler », Zonebourse.com,‎ (lire en ligne)
  11. (en) « News: Conductix-Wampfler acquires LJU Automatisierungstechnik - Conductix Wampfler Global », sur www.conductix.com (consulté le 18 avril 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]