Dehomag

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une entreprise image illustrant allemand image illustrant l’informatique
Cet article est une ébauche concernant une entreprise allemande et l’informatique.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?).
Les entreprises étant sujet à controverse, n’oubliez pas d’indiquer dans l’article les critères qui le rendent admissible.

Dehomag, acronyme de Deutsche Hollerith-Maschinen Gesellschaft mbH (« Compagnie allemande des machines Hollerith » en français) était une compagnie allemande, filiale et franchise d’IBM. Le nom allemand Hollerith se réfère à leur technologie de machines à cartes perforées, qui fut développée vers 1890 par le chercheur germano-américain éponyme Herman Hollerith pour le U.S. Census Bureau (Bureau du Recensement des États-Unis).

Histoire[modifier | modifier le code]

Le , la Dehomag ouvre une usine de mécanographie à Lichterfelde, quartier de Berlin. À l'inauguration officielle de l'usine, se trouve Rudolf Schmeer, représentant le Deutsche Arbeitsfront, et Arthur Görlitzer, sommité du parti nazi qui représente le Sturmabteilung.

Depuis cette date, Dehomag a fourni la technologie Hollerith au IIIe Reich d’Adolf Hitler, permettant un renouvellement industriel rapide en vue du réarmement et une diminution du chômage. Cette technologie a été accusée d'avoir facilité la réalisation de la Solution finale par le régime nazi.

La liste des clients était impressionnante dans la plupart des secteurs économiques : moteurs d'avions, houillères, produits chimiques, appareils électriques, véhicules à moteurs, construction navale, chemins de fer/autobus/tramways, compagnies d'assurances, banques, services publics, fer et acier, turbines moteurs et tracteurs.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]