Deb Haaland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Debra Haaland)

Deb Haaland
Illustration.
Portrait officiel de Deb Haaland (2019).
Fonctions
Secrétaire à l'Intérieur des États-Unis
(désignée)
En attente de confirmation par le Sénat
Président Joe Biden
Gouvernement Administration Biden
Prédécesseur David Bernhardt
Représentante des États-Unis
En fonction depuis le
(2 ans, 1 mois et 22 jours)
Élection 6 novembre 2018
Réélection 3 novembre 2020
Circonscription 1er district du Nouveau-Mexique
Législature 116e et 117e
Prédécesseur Michelle Lujan Grisham
Présidente du Parti démocrate du Nouveau-Mexique

(2 ans et 4 jours)
Prédécesseur Sam Bregman
Successeur Richard Ellenberg
Biographie
Nom de naissance Debra Anne Haaland
Date de naissance (60 ans)
Lieu de naissance Winslow (Arizona, États-Unis)
Nationalité Américaine
Parti politique Parti démocrate
Diplômée de Université du Nouveau-Mexique
Religion Catholicisme[1]

Debra Anne Haaland, dite Deb Haaland, née le à Winslow (Arizona), est une femme politique américaine, membre du Parti démocrate et élue du Nouveau-Mexique à la Chambre des représentants des États-Unis depuis 2019.

En , le président élu Joe Biden la choisit en tant que secrétaire à l'Intérieur, ce qui ferait d'elle, si sa nomination est validée par le Sénat, la première personne amérindienne à occuper cette responsabilité, seul un autre Amérindien a fait partie du gouvernement américain : Charles Curtis, vice-président de Herbert Hoover entre 1929 et 1933[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Debra Haaland photographiée à l'occasion de la collection Northern Plains Native Americans : A Modern Wet Plate Perspective, en 2019.

Fille d’un Norvégo-Américain servant dans le Corps des Marines et d’une Amérindienne du Pueblo de Laguna (Nouveau-Mexique) (en), servant dans la Navy, elle grandit dans plusieurs endroits, au fil des mutations de ses parents militaires[3],[4]. Son père est mort en 2005 et repose au cimetière national d'Arlington[3]. Elle fait ses études de droit à Albuquerque (Nouveau-Mexique) mais, faute d'argent, elle doit abandonner ses études, qu'elle ne reprendra qu'à l'âge de 35 ans[3]. Pour subvenir à ses besoins, elle ouvre une usine de conserves, sans succès[3]. Finalement, elle contracte un emprunt pour financer ses études, qu'elle indique continuer à rembourser en 2018[3].

Après que Michelle Lujan Grisham annonce ne pas se représenter en tant que représentante des États-Unis afin de concourir pour le poste de gouverneure du Nouveau-Mexique, Debra Haaland gagne la primaire démocrate de son district avec 40,5 % des voix. Son plus proche adversaire est Damon Martinez, procureur des États-Unis pour le district du Nouveau-Mexique de 2014 à 2017, qui arrive deuxième avec 25,8 % des voix[5]. Lors des élections de 2018, elle affronte la républicaine Janice Arnold-Jones, élue à la Chambre des représentants du Nouveau-Mexique de 2003 à 2011. Elle gagne largement l'élection par 59,1 % des voix contre 36,3 % à Jones[6].

Membre de la tribu pueblo Laguna, elle est, avec Sharice Davids (Kansas), la première Amérindienne élue au Congrès[7]. Lors de son investiture, elle porte une tenue traditionnelle pueblo[8]. En , elle reçoit le William C. Velasquez Trailblazer Award de la U.S. Hispanic Leadership Institute's National Conference, pour avoir été l'une des premières natives américaines à être élue au Congrès et pour sa place de vice-présidente du Comité sur les Ressources naturelles, sous la présidence de Raúl Grijalva (Arizona)[9].

Le , le président élu Joe Biden annonce qu'il la choisit en tant que secrétaire à l'Intérieur pour sa future administration[10], ce qui ferait d'elle, si sa nomination est validée par le Sénat, la première personne amérindienne à occuper cette responsabilité dans l'histoire des États-Unis.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Religious affiliation of members of 116th Congress », sur pewforum.org, (consulté le 4 janvier 2019).
  2. Nouvelobs
  3. a b c d et e « Femme, amérindienne, précaire : Deb Haaland, la nouvelle voix forte des démocrates aux Etats-Unis », sur Télérama.fr (consulté le 28 février 2019)
  4. Paris Match, « Deb Haaland, première Amérindienne secrétaire à l’Intérieur », sur parismatch.com (consulté le 18 décembre 2020).
  5. (en) Coleman Michael, « Past Democratic Party chair Haaland wins nomination », sur Albuquerque Journal (consulté le 2 janvier 2019).
  6. (en) Andy Lyman, « 2018 Top Stories #2: Haaland makes history », sur The NM Political Report, (consulté le 2 janvier 2019).
  7. (en) « Native Americans Deb Haaland and Sharice Davids to enter House », sur www.aljazeera.com, (consulté le 8 novembre 2018).
  8. (en) « New congresswoman proudly wears Native American dress at her swearing-in », sur TODAY.com (consulté le 28 février 2019).
  9. (en-US) Journal Staff Report, « U.S. Rep. Deb Haaland honored with 'Trailblazer' award », sur www.abqjournal.com (consulté le 28 février 2019).
  10. « Joe Biden choisit l'Amérindienne Deb Haaland à la tête du département de la Sécurité intérieure », sur France 24, (consulté le 18 décembre 2020).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]