De balneis puteolanis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Bains de Pouzzoles

Miniature du manuscrit de De Balneis Puteolanis (Rome, Bibliothèque Angelica, Ms. 1474)

De balneis puteolanis (« Les Bains de Pouzzoles ») est un poème pédagogique en latin terminé en 1220, sur les vertus thérapeutiques des différents thermes de Pouzzoles. L'auteur, Pierre d'Éboli, le dédie à l'empereur Frédéric II par un poème. L'ouvrage est achevé à titre posthume. Il s'agit de la première œuvre connue en Europe sur l'application du thermalisme. Environ vingt-cinq ouvrages manuscrits du texte sont conservés dont douze sont enluminés.

Contenu[modifier | modifier le code]

Le poème pédagogique contient 37 épigrammes, chacun composés de six distiques. Le contenu montre clairement que l'auteur possédait de profondes connaissances médicales. Au total, 35 thermes différents de la région autour de Pouzzoles y sont décrits.

En raison de la forte augmentation de l'utilisation de stations thermales à l'époque, en particulier chez les médecins qui ont suivi la tradition de Claude Galien, l'œuvre a connu une large diffusion, et possède des traductions en napolitain et en français[1].

Les manuscrits[modifier | modifier le code]

Le manuscrit original n'est pas conservé, mais il existe vingt-cinq copies, dont douze sont illustrées. Le plus ancien d'entre eux, daté des années 1250, est originaire de Naples et est actuellement conservé à la Bibliothèque Angelica à Rome (Ms.1474), illustré de 18 miniatures[2],[3]. Certaines illustrations de ce manuscrit montrent une similitude avec des images de la section appelée « Anatomie » du Manuscrit de Voynich et aurait pu servir de modèle pour ce dernier[4],[5].

Parmi les autres manuscrits comportant ce texte, on peut distinguer :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Éditions fac-similé[modifier | modifier le code]

  • Angela Daneu Lattanzi, Nomina et virtutes balneorum seu de balneis Puteolorum et Baiarum, codice Angelico 1474. 2 vols., Rome 1962.
  • Pietro Migliorini (éd.), De balneis Puteolanis., 2 vols., (Fontes Ambrosiani, vol. 77), Milan 1987.

Études[modifier | modifier le code]

  • (it) Silvana Barbati, Le Terme Puteolane e Salerno nei codici miniati di Pietro da Eboli. Luoghi ed immagini a confronto. Naples 1995, (ISBN 88-85346-22-7).
  • (en) Raymond J. Clark, « Peter of Eboli, „De balneis puteolanis“. Manuscripts from the Aragonese scriptorium in Naples », dans Traditio. 45 (1989/1990), (ISSN 0362-1529), p. 380–389.
  • (en) Claus Michael Kauffmann, The Baths of Pozzuoli. A Study of the Medieval Illuminations of Peter of Eboli's Poem. Bruno Cassirer, Oxford 1959.
  • (it) Silvia Maddalo, Il De balneis Puteolanis di Pietro da Eboli. Realtà e simbolo nella tradizione figurata. (Studi e testi, Biblioteca Apostolica Vaticana, Bd. 414.) Vatikan-Stadt 2003, (ISBN 88-210-0754-5).
  • (en) Michael Hanly, « An Edition of Richart Auede's French Translation of Pietro Da Eboli's De Balneis Puteolanis », Traditio, no 51,‎ , p. 225–255 (DOI 10.1017/S0362152900013428, JSTOR 27831935).
  • Benoît Grévin, « Autour des Bains de Pouzzoles de Pierre d’Eboli (circa 1212 ?). Une note de travail », Mélanges de l’École française de Rome - Moyen Âge, 125-2, 2013, DOI:10.4000/mefrm.1552.

Notes et références[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « De balneis puteolanis » (voir la liste des auteurs).
  1. Hanly 1996.
  2. Notice de la Biblioteca Angelica
  3. Notice du facsimilé du ms de la Biblioteca Angelica
  4. (it) Giuseppe Fallacara et Ubaldo Occhinegro, Manoscritto Voynich e Castel del Monte : Nuova chiave interpretativa del documento per inediti percorsi di ricerca, Rome, Gangemi Editore, coll. « Archinauti. Monografie » (no 59), , 176 p. (ISBN 8849298137, OCLC 907936706, lire en ligne), « Comparazioni tra il manuscrito di Voynich e il Castel del Monte », p. 76 sqq.
  5. Comparaison des Illustrations du De balneis Puteolanis et du Manuscrit de Voynich.
  6. disponible sur Gallica
  7. Reproduction sur le site de la BAV
  8. Notice sur e-codice
  9. disponible sur Gallica
  10. Notice de la Morgan
  11. Notice du ms sur le site de l'Université

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :