De arte combinatoria

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Dissertatio de arte combinatoria est un ouvrage de jeunesse de Gottfried Leibniz publié en 1666 à Leipzig[1]. C'est une version étendue de sa thèse de doctorat, rédigée avant que l'auteur ne commence véritablement ses études de mathématiques[2]. Le livret a été réimprimé sans l'assentiment de Leibniz en 1690, ce qui l'a incité à publier une notice explicative dans la revue Acta Eruditorum[3]. Dans les années suivantes, il a plusieurs fois exprimé ses regrets sur la mise en circulation d'un ouvrage qu'il considérait comme immature[4]. C'était néanmoins un travail très original, et il a donné à l’auteur un début de renommée parmi les savants de son temps.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Herbert H. Knech, La Logique chez Leibniz : essai sur le rationalisme baroque, L'Âge d'Homme , coll. « Dialectica Lausanne »,‎ , 419 p. (lire en ligne), « I - Liebniz, son milieu et son œuvre », p. 11.
  2. Gottfried Wilhelm Leibniz, Hauptschriften zur Grundlegung der Philosophie. Zur allgemeinen Charakteristik. Philosophische Werke Band 1, p. 32. Traduit par Artur Buchenau. Publié, révisé, avec une introduction et des notes de Ernst Cassirer. Éditions Felix Meiner. Hamburg. 1966, p. 32.
  3. Gottfried Wilhelm Leibniz, « Ars Combinatoria », Acta Eruditorum, février 1691, p. 63-64.
  4. Leibniz s'en plaint à divers correspondants, par exemple à Morell (1 octobre 1697) ou à Meier (23 janvier 1699). Voir l'édition du Akademie Verlag I.14 p. 548 et I.16 p. 540.