De agri cultura

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la Rome antique image illustrant la littérature <adjF>
Cet article est une ébauche concernant la Rome antique et la littérature.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

De agri cultura
Image illustrative de l'article De agri cultura
De agri cultura (XVe siècle, Bibliothèque Laurentienne, pluteo 51.2 - Florence)

Auteur Caton l'Ancien
Version originale
Langue latin
Titre De agri cultura
Lieu de parution Rome
Date de parution vers 160 av. J.-C.

De agri cultura (ou De re rustica) est un traité d'agriculture écrit en latin vers 160 av. J.-C. par Caton l'Ancien. C'est le seul ouvrage de cet auteur qui nous soit parvenu complet.

Contenu[modifier | modifier le code]

Après quelques détails sur les libations, les sacrifices et la médecine, Caton passe à la description des instruments aratoires. Il traite ensuite de la culture des champs, de la vigne, de l'olivier, des arbres fruitiers ; il parle aussi des greffes,du marcottage et du travail du régisseur[1]. Il s'agit d'une collection de livres qui réunissent les normes et les règles d'élevage et de gestion des fermes, y compris des anecdotes sur la vie rurale des paysans italiques au IIe siècle av. J.-C.. Adopté par beaucoup comme manuel, De Agri Cultura fournit des règles pour la direction d'une grande ferme dotée de nombreux esclaves. Caton conseille les fermiers sur l'acquisition de travailleurs pour la récolte d'olives[2] et fournit des techniques de relève esclavagiste qui évitent la fatigue extrême qui provoque une baisse de production. Il affirme dans son traité qu'il est nécessaire de vendre les esclaves quand ils vieillissent ou deviennent malades[3]. Caton fournit aux fermiers intéressés par son œuvre une série de discours qui sont cités par divers auteurs latins[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Extrait du travail qui doit être réalisé par le régisseur »
  2. Caton, De Agri Cultura, 64–8.
  3. Caton, De Agri Cultura, 2.
  4. Dalby 1998, p. 22-28.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Traductions[modifier | modifier le code]

Articles[modifier | modifier le code]

  • Saïd El Bouzidi, « Le vocabulaire de la main-d'œuvre dépendante dans le De Agricultura : pluralité et ambiguïté », Dialogues d'histoire ancienne, Vol. 25 N°1, 1999. pp. 57-80 lire en ligne
  • Angèle Foucher, « La vie rurale à l'époque de Caton d'après le de Agricultura », Bulletin de l'Association Guillaume Budé, n°2, juin 1957. pp. 41-53 lire en ligne.
  • Pierre Hamblenne, « Quelques leçons ou mots embarrassants du De agri cultura de Caton », Revue belge de philologie et d'histoire, Tome 83 fasc. 1, 2005. Antiquité - Oudheid. pp. 79-94, lire en ligne