De La Chapelle Parcours

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
De La Chapelle Parcours
Marque Drapeau : France De La Chapelle
Années de production 19901991
Production 3 exemplaire(s)
Classe Monospace
Usine(s) d’assemblage Drapeau de la France Saint-Chamond
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V12 Jaguar 5,3 l 273 ch

V8 Mercedes 5 l 326 ch
Position du moteur Avant
Transmission Propulsion ou Intégrale
Boîte de vitesses Automatique 4 rapports
Poids et performances
Poids à vide 2 200 kg
Vitesse maximale 240 km/h
Consommation mixte 18,8 L/100 km
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) 5 portes, de 6 à 8 places
Châssis Multi-tubulaire
Coefficient de traînée 0,28
Dimensions
Longueur 5 351 mm
Largeur 2 014 mm
Hauteur 1 731 mm
Empattement 3 120 mm

Le Parcours est une automobile conçue par le constructeur Français De La Chapelle. Seulement 3 exemplaires seront produits entre 1990 et 1991.

C'est un monospace haut de gamme à l'allure sportive, motorisé selon les exemplaires, par un V12 Jaguar développant 273 ch ou par un V8 Mercedes-Benz de 326 ch.

Sur les trois modèles produits, un seul sera totalement abouti, les deux précédents étant des préséries.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1988, De La Chapelle lance le projet d'un concept-car monospace très haut de gamme qui disposerait de toutes les avancées techniques, à la suite d'une commande particulière d'un client étranger[1].

Le Parcours sera finalement réalisé en trois exemplaires[2]:

  • Le premier exemplaire est conçu uniquement pour les premiers essais, seul le hayon du véhicule était ouvrant. Cette première version était motorisée par un V12 5,3 litres Jaguar de 273 ch.
  • Le deuxième, servant de présérie ne sera pas totalement finalisé. Il est motorisé par un V8 5 litres Mercedes-Benz développant 326 ch et pouvant aller jusqu'à 240 km/h en vitesse de pointe.

Cet exemplaire fut exposé par la firme de Xavier de La Chapelle lors du Salon de Genève de 1992[3].

  • Le troisième et dernier exemplaire sera totalement abouti. Il dispose également du V8 Mercedes-Benz doté de 4 arbres à cames en tête et sera, contrairement à ces deux prédécesseurs, homologué pour circuler sur la route.


Dessiné par Bertrand Barré, le Parcours évoque puissance et rapidité, notamment grâce à une ligné étudiée en soufflerie, et offrant un Cx de 0,28[3].

Six, sept ou huit personnes, selon les versions, pouvaient prendre place dans le véhicule, équipé de jantes aluminium monobloc OZ Racing de 16" et chaussé par des pneus Michelin 235/60 ZR 16[4].

Motorisations[modifier | modifier le code]

Essence
Modèle Cylindres/
Soupapes
Cylindrée Puissance maxi Couple maxi Vmax
V12 5.3 12/24 5 300 cm³ 201 kW (273 ch) à 5 250 tr/min 412 Nm à 2 800 tr/min 230 km/h
V8 5.0 8/32 4 973 cm³ 240 kW (326 ch) à 5 500 tr/min 441 Nm à 4 000 tr/min 240 km/h

Notes et références[modifier | modifier le code]